Test du masque anti-pollution français R-PUR Nano Light

Pinterest LinkedIn +

Alors que l’entreprise vient de lancer les précommandes pour son nouveau masque Nano S, on se penche sur le modèle qui le précède. Le modèle Nano Light se destine aux usages sportifs en extérieur et notamment au vélo dans un environnement pollué. Que vaut donc ce masque premium avec une expérience utilisateur plus poussée que la normale ?

 

Les plus

  • Matériaux de qualité
  • Confortable
  • Filtration très efficace
  • Application pour suivre l’usure du filtre
  • Respiration excellente même pendant le sport

 

Les moins

  • Prix qui reste élevé
  • Tient chaud pendant les premières utilisations

Unboxing du masque R-PUR Nano Light

La startup accompagne son bestseller d’un filtre Nano déjà placé dans le masque et d’un petit sac de transport. En plus du Nano Light, on trouve une étrange carte en plastique. Celle-ci sert de certificat d’authenticité pour le filtre de la boîte et atteste qu’il possède bien les technologies brevetées par R-PUR. En outre, le QR Code au dos permet de l’activer dans l’application R-PUR. Enfin, on trouve les instructions utilisateurs et un petit guide pour mettre correctement le masque. Ce dernier possède lui aussi son QR Code qui mène à une série de tutoriels concernant le Nano Light. Depuis peu, notons que R-PUR fournit gratuitement le capuchon pour recouvrir la valve de ses masques.

Unboxing masque R-PUR Nano light

Le design du masque R-PUR Nano Light

Le masque est fait dans un tissu avec un revêtement déperlant sur l’extérieure. C’est-à-dire qu’il repousse l’humidité et ne la laisse pas pénétrer ses fibres pour préserver sa respirabilité. Et en effet, si des gouttelettes d’eau tombent dessus, elle ne traverse pas le masque. La partie au contact du visage possède quant à elle un revêtement décrit comme antitranspirant et régulateur de température. Le tout provient d’entreprise essentiellement française qui travaille avec des matériaux de qualité. Pour cet aspect, pas grand-chose à redire, le tissu a l’air suffisamment robuste pour supporter une utilisation intensive. Tourné vers le bas, le masque prend la forme d’un entonnoir. Autrement dit, ses extrémités collent au visage tandis que le centre est bien éloigné de la bouche comme du nez. Au bout, une bague en aluminium assure le maintient de l’ensemble et laisse passer la valve du filtre.

R-PUR propose deux options avec deux variantes chacune pour l’apparence du masque : 

  • Ceramiq : Noir avec des alvéoles en pointillés gris ou dorés
  • Reflectiv : Noir ou blanc avec un extérieur réfléchissant de nuit
masque r-pur nano light séparé de son filtre

Prêt à l’emploi ?

Pour le porter, il faut d’abord placer le filtre à l’intérieur. Le système est très simple et ne requiert pas de détacher la valve puisque celle-ci est intégrée au filtre. On distingue quatre petits patch velcro dessus qui s’accrochent sans difficulté au masque. Ça y est, il ne bougera plus ! Le tissu du masque bénéficie alors de la structure rigide du filtre et ne risque pas de perdre sa forme initiale. Pour l’installer sur sa tête, R-PUR a doté le Nano Light de deux attaches différentes. La première se fixe à l’arrière du haut du crâne tandis que la seconde se place derrière la nuque. Enfin, le pince-nez présent dans le filtre permet de faire les derniers ajustements. Précisons que ce masque a d’abord été conçu pour être porté avec un casque de vélo ou de moto. Pas d’inquiétude donc pour associer les deux.

Quid de l’esthétique ?

Comme vous pouvez le voir, ce masque est plutôt volumineux en comparaison avec d’autres. Il englobe une bonne partie de votre visage et remonte jusqu’en haut du nez ou presque. Au regard des autres, il est forcément plus voyant et moins banal que des masques chirurgicaux ou déclinaisons en tissu. Malgré cela, le Nano Light n’agresse pas tant que ça la rétine puisqu’il conserve des couleurs et des motifs sobres. En outre, son apparence imposante et son allure de vêtement technique en font un élément cohérent au sein de l’équipement d’un sportif.

La filtration du masque R-PUR Nano Light

Avant de nous intéresser à sa respirabilité et à son confort, penchons nous la technologie Nano. Tous les filtres de la marque en sont dotés et possèdent cinq couches pour assurer la protection du porteur :

  • Une couche déperlante 
  • Deux couches pour la filtration des particules allant jusqu’à 50 nanomètres
  • Une couche au charbon actif efficace contre les gaz et les odeurs
  • Une couche interne à mémoire de forme et anti-humidité

Selon les tests menés par le laboratoire indépendant du Groupe Apave, le tout garantit une filtration de 99,57 % des particules et une herméticité qui assure que 99,94 % de l’air respiré passe par le filtre. Concernant la première statistique, elle signifie que le Nano Light filtre autant de particules que les masques certifiés FFP3 voir plus ! Quant à la seconde statistique, c’est la structure rigide du filtre et sa mousse à mémoire de forme qui lui font atteindre cette valeur. Cette dernière s’adapte au visage de l’utilisateur et devient un joint étanche qui isole sa respiration de l’extérieur. En bref, le Nano Light possède une filtration vraiment efficace contre la pollution. Notons que la durabilité des filtres est au minimum de 5 semaines selon R-PUR. Ce qui surpasse très largement celles des autres masques.

Les différentes couches des filtres du masque r-pur nano light

La respiration avec le R-PUR Nano Light sur le nez

Nous y voilà ! Une fois installé et ajusté, difficile de bouger le masque sans le vouloir. Peut-être que ses attaches et leurs placements déplaisent a certains, mais ce n’est pas notre cas. Nous n’avons pas ressenti de pression désagréable que ce soit sur le crâne ou dans la nuque, même après une heure avec. En revanche, si vous êtes habitué aux masques chirurgicaux fins et légers, le Nano Light risque de vous tenir particulièrement chaud pendant vos premières utilisations. Quant à la respiration, elle est vraiment aisée malgré la présence d’un masque. En effet, la valve à l’avant du filtre évacue efficacement l’air et limite ainsi la gêne que l’on peut ressentir pendant l’effort. Ce confort est accru par l’espace important entre le visage et le filtre qui diminue les sensations d’étouffement que peut procurer un masque. Aucun risque qu’il vienne se coller à votre bouche.

Pour l’occasion, nous avons effectué une petite séance de sport au poids de corps. Celle-ci a confirmé nos impressions, car le R-PUR Nano Light n’a causé aucune gêne notable pendant les exercices ( burpees, pompes, tractions). Sur un vélo à une allure normal, le constat reste le même. Dans le cas d’une activité avec une intensité respiratoire élevée, un léger effort supplémentaire sera sans doute nécessaire.

Masque R-PUR Nano Light porté

Les fonctionnalités de l’application R-PUR

Si la boutique en ligne donne une fourchette très large sur le temps d’utilisation d’un filtre, c’est parce que celui-ci s’évalue de façon individuelle à l’aide de l’application R-PUR. Le QR code sur le certificat d’authenticité vous amène dessus et « active » votre filtre. Par la suite, elle va définir son niveau d’usure en fonction de votre géolocalisation et de la routine d’activité que vous lui donnez. L’application inclut 5 utilisations différentes sur lesquelles le porteur indique le temps qu’elles prennent dans chaque jour de la semaine. Ces informations s’associent aux données liées à la pollution de l’air de votre localisation pour former un pourcentage de santé du filtre. L’application possède également un historique pour modifier vos activités précédentes si besoin et ainsi mettre à jour le niveau d’usure. On regrettera le fait qu’ajouter un nouveau filtre efface le précédent. Ce qui signifie que vous ne pouvez pas suivre l’usure de deux filtre en simultané.

Des informations utiles sur votre environnement

L’application indique un score pour la poussière, le gaz et les microparticules présent à votre localisation. Plus celui-ci est élevé, plus leurs quantités sont importantes et donc dangereuses. Par exemple, un nombre égal ou supérieur à 31 est moyen concernant la poussière selon R-PUR. Ces trois scores forment ensemble l’AQUI (index de qualité de l’air). Tant que sa valeur reste inférieure à 50, la qualité est jugée bonne. En outre, l’application vous avertit des pics de pollution proches de vous.

captures d'écran de l'application R-PUR

Les accessoires pour le masque R-PUR Nano Light

Tout d’abord, la firme propose évidemment des filtres de rechanges Nano à 29 € l’unité. Si le petit sac de transport de base ne vous convient pas, un étui rigide est disponible pour le remplacer en échange d’une trentaine d’euros. Il faut d’ailleurs reconnaître que le sac fait pâle figure à côté et demeure bien moins pratique. Pour garantir un lavage sans accroc du Nano Light, R-PUR vend également un sac utile à cette fonction. Avec, vous pouvez le passer à 30 °C en machine sans soucis tant que le filtre en est séparé. Sinon, le spray désinfectant R-PUR peut constituer une solution plus rapide pour cela mais à 8,90 € le contenant…

Dans le même thème, nous avons publié un petit top des meilleurs masques pour faire du sport en 2021.

les accessoires disponibles pour le masque r-pur nano light

Le masque R-PUR Nano Light est-il adapté au Covid19 ?

Sa filtration étant équivalente voir supérieure à celle des masques certifiés FFP3, le Nano Light vous protège très efficacement contre le virus. En revanche, la valve qui facilite grandement l’évacuation de l’air ne protège pas bien les autres. C’est pour cette raison que R-PUR fournit gratuitement un bouchon pour celle-ci depuis quelque temps. En somme, le masque est adapté pour le covid, mais la présence de la « Stop-Valve » en altère peut-être sa respirabilité.

Le masque R-PUR Nano Light est-il compatible avec le port de lunettes ?

Tout comme il est adapté aux casques et leurs visières, oui, ce masque convient aussi aux lunettes. R-PUR explique que son herméticité empêche l’air chaud de sortir par un autre endroit que la valve prévue à cet effet. Ce qui lui évite de créer une quelconque condensation sur vos verres. Le Nano Light est d’ailleurs conçu pour que l’on puisse faire passer ses branches de ses lunettes en dessous de la première attache.

Masque R-PUR Nano Light porté
8.8 Très bon masque anti-pollution

Le produit de R-PUR est clairement réussi. Il assure une filtration qui protège efficacement son porteur de la pollution dans l’air. Le masque reste confortable que ce soit pour marcher ou pour un usage plus sportif. L’application R-PUR agrémente l’expérience utilisateur d’une vraie plus-value. En effet, elle vous permet de suivre avec précision le niveau d’usure de votre filtre et vous donne des informations sur l’air que vous respirez. Si le prix du Nano Light demeure élevé, l’investissement est intéressant compte tenu de sa qualité et de la durabilité de ses filtres.

  • Design 9
  • Confort 8
  • Protection 9
  • Respiration 9
  • Expérience utilisateur 9
Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation en information-communication, j'aspire à devenir journaliste. L'innovation et le progrès technologique sont des enjeux immenses sur les lesquels je souhaite apprendre et écrire.