Les Innovations qui vont changer le Monde et nos Vies

Pinterest LinkedIn +

L’innovation ne cesse de nous faire avancer. Les inventions développées hier ont changé le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Nous avons le privilège de vivre à une époque où la science et la technologie peuvent nous aider, nous faciliter la vie et repenser notre façon de vivre au quotidien. Aujourd’hui, nous sommes à l’aube d’un nouveau boom technologique. La technologie à laquelle nous sommes déjà exposés et habitués nous a ouvert la voie pour innover davantage. Qu’il s’agisse du domaine médical, du secteur des transports ou encore d’inventions à l’échelle planétaire, les innovations qui vont changer le monde et nos vies sont déjà en cours de développement.

Les innovations qui vont changer vos modes de déplacement

L’hyperloop : Le train supersonique d’Elon Musk

L’ Hyperloop, c’est le projet de transport ultra ambitieux d’Elon Musk, le patron de Tesla. Si l’idée date du début du siècle dernier, le milliardaire entrepreneur sud-africain a repris le concept en 2013. Se situant entre le train et l’avion, L’hyperloop est un tube surélevé dans lequel se déplacent des capsules transportant des voyageurs ou des marchandises. Les capsules sont propulsées par un champ magnétique créé par des moteurs à induction placés à l’intérieur des tubes. Cette technologie permettrait d’atteindre une vitesse de croisière phénoménale de 1200 km/h. Par exemple, il suffirait de 40 minutes pour réaliser un trajet Paris-Marseille (3 h par TGV et 8 h en voiture). Si l’hyperloop n’en est encore qu’au stade de projet, des tests ont déjà été réalisés en France. Une ligne commerciale est d’ailleurs programmée d’ici la fin de la décennie en 2030.

Les voitures autonomes vont-elles remplacer les voitures actuelles ?

Les voitures autonomes, véhicules qui peuvent rouler sans l’assistance d’un conducteur, sont en expansion depuis la dernière décennie. Depuis l’autorisation de circulation sur routes ouvertes par le droit international, le marché a pris une autre tournure. Selon une étude du cabinet AT Kearney, il pourrait représenter environ 515 milliards d’euros à l’horizon 2035. De nombreuses entreprises automobiles et high-tech se mettent sur ce créneau. On peut citer Google et sa Google Car ou les groupes automobiles tels que Tesla ou Ford qui commencent à dévoiler leur modèle. De plus, l’aspect sécuritaire de ces véhicules sera un argument de vente non négligeable. Des recherches ont montré que le nombre de décès aux États-Unis résultant d’accidents de la route pourrait être réduit de plus de 90 % d’ici 2050.

Pour en savoir plus, nous avons réalisé un article complet sur l’avenir des voitures autonomes.

Les camions autonomes : Une avancée logistique considérable

Nous avons presque pris l’habitude de parler de voitures sans conducteur avant même d’en avoir vu une sur les routes. La vérité est que vous pourrez voir beaucoup plus de camions sans conducteur à l’avenir. Après tout, la logistique fait tourner le monde. Ils seront moins chers à utiliser que les camions ordinaires et utiliseront moins de carburant grâce à une conduite plus économe. Les ordinateurs ne se fatiguent jamais et n’ont pas besoin de pauses ou de confort, contrairement aux routiers. Ces camions auront donc la capacité de parcourir de longues distances en un temps record. Une véritable révolution pour le secteur de l’import/export. 

Les groupes automobiles déjà préparés

Des sociétés comme Mercedes et Peloton explorent ces possibilités. Des convois tests de camions autonomes ont déjà été lancés à travers l’Europe. Si les gains envisagés se concrétisent, les sociétés de fret pourront moderniser des flottes entières du jour au lendemain. La conséquence serait de mettre de nombreux chauffeurs au chômage, et pareil pour le personnel des arrêts de camions mis en place pour les entretenir, mais de nombreuses entreprises ont déclaré que les camions auront toujours besoin d’un passager humain pour assurer la sécurité de leur cargaison.

camion autonome

Le bus qui enjambe les voitures : un projet vraiment réalisable ?

C’est en 2010 qu’un projet de bus passant par-dessus la circulation a émergé en Chine. Mesurant 22 m de long, 7,8 m de large et 4,8 m de hauteur, l’infrastructure se déploie sur les deux voies de chaque sens d’une route citadine. Ce bus à l’apparence futuriste fonctionnerait comme un bus-métro qui circule par-dessus le trafic routier. Atteignant une vitesse maximale de 60 km/h, le bus serait électrique. Un atout pour réduire l’empreinte carbone des véhicules en ville

Un rêve devenu trop vite réalité

Un test a été réalisé en août 2016 en Chine, à Qinhuangdao dans le nord-est du pays. Mais bien que prometteur, ce projet était en réalité une arnaque. Le but était simplement de soutirer de l’argent à des investisseurs. La police de Pékin a annoncé qu’elle avait ouvert une enquête sur ladite société. Ce genre d’arnaque est courante en Chine et des centaines de cas comme celui-ci arrivent chaque année. Dommage qu’un si beau projet ne soit que de la fumée. Il a au moins réussi à nous faire rêver. 

Les bus autonomes, vous ne pouvez qu’y croire

Au-delà de ce projet avorté, des bus autonomes sont à l’essai dans de nombreux pays. En janvier 2021, une société chinoise a été autorisée à exploiter son bus autonome dans les rues de Paris après des tests réussis. Aussi, en Île-de-France, la RATP a développé des navettes autonomes appelées Easymiles. Elles sont actuellement à l’essai. Elles desservent 8 arrêts entre la Porte Jaune et la Mairie de Vincennes à une vitesse de 20 km/h. Il est possible d’y faire un tour tous les weekends entre 8 h et 18 h 30. 

Le docteur à bord de la voiture : anticiper les interventions

Environ 3239 personnes sont décédées sur les routes en 2019. Si ce chiffre semble encore élevé,  les avancées technologiques sur les véhicules permettent d’éviter certains accidents mortels. Beaucoup de voitures aujourd’hui sont déjà capables d’appeler à l’aide en cas d’accident et dans quelques années, elles avertiront également les secours en cas de blessures. Les ambulanciers connaîtront la probabilité d’une hémorragie interne ou d’un traumatisme crânien, par exemple, avant d’arriver sur place. Cela les aidera à décider s’il faut envisager un transfert dans un centre de traumatologie de niveau 1 ou dans une salle d’urgence standard. Les chercheurs du Centre international de médecine automobile de l’Université du Michigan ont créé des modèles prédictifs en croisant les données d’accident fournies par les capteurs des voitures, comme la vitesse et le lieu de l’impact, avec les scans 3D des victimes d’accidents.


Les innovations de l’internet de demain

Internet partout dans le monde

Sur les 7,7 milliards d’humains sur Terre en 2019, 5,1 milliards possèdent un téléphone mobile et 4,4 milliards utilisent Internet. Si plus de la moitié du monde a accès à Internet, on constate encore des disparités dans certaines régions de la planète. En Afrique Centrale par exemple, seulement 12 % de la population est connectée. Avec l’évolution des innovations technologiques, une question : aura-t-on un jour Internet partout et pour tout le monde sur Terre ? Plusieurs grosses entreprises se sont penchées sur le sujet.

Le projet Loon : Google gonflé à bloc

Le projet Loon de Google a un objectif : permettre un accès global à Internet sur terre. Pour ce faire, le géant américain a décidé de lancer dans le ciel… des ballons ! Ils sont propulsés à la limite de la stratosphère et permettent une connexion pour une zone très étendue. Le Sri Lanka a été le premier pays à en bénéficier. Evolution à observer de près!

Le projet Starlink : une connexion mondiale grâce au réseau de satellites SpaceX

Ce projet assez fou a été annoncé en 2015 par la société d’Elon Musk. L’idée serait de déployer un réseau de milliers de satellites dans l’espace afin d’apporter une connexion partout dans le monde. Fort d’une constellation de 583 satellites, le projet commence déjà à se concrétiser avec l’ouverture d’un service internet dans certains pays (dont la France). Il pourrait atteindre son but ultime de couvrir l’entièreté de la planète en 2024. Cependant, le schéma Starlink pourrait créer un embouteillage et saturer l’espace autour de la terre. Sans parler du risque de pollution lumineuse. À suivre…

Smart Cities: des villes intelligentes et connectées

Les métropoles du monde entier sont de plus en plus intelligentes, et elles pourraient bien être entièrement connectées dans le futur. Si des villes comme Dubaï disposent déjà d’un réseau wifi local, le concept de Smartcity va bien au-delà. L’idée serait de développer des villes intelligentes, écoresponsables et efficaces pour améliorer la qualité de vie des habitants. La population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards de personnes en 2050, et les villes vont devoir se réadapter et mettre l’humain au centre de villes intelligentes. Les Smartcities sont en développement et seront au cœur de la révolution technologique. Les possibilités sont immenses : Interconnecter les infrastructures, améliorer les transports en commun ou placer des capteurs connectés aux routes.

smartcity ville connectée du futur

Pour en savoir d’avantage, vous pouvez retrouver notre rubrique dédiée à l’ensemble des nouvelles innovations dans les smartcities

Une bibliothèque géante sur Minecraft : comment un jeu vidéo permet d’éviter la censure des articles de presse

En utilisant le populaire jeu en ligne « Minecraft », des joueurs ont créé une bibliothèque pour y placer des articles et livres censurés par les gouvernements dans des régimes autoritaires. Un centre virtuel qui abrite une collection d’articles censurés du monde entier. Des sections spécifiques sont consacrées à la Russie, à l’Égypte, au Mexique, à l’Arabie saoudite ou au Vietnam. Dans ces nombreux pays autoritaires où les sources d’information et les livres sont censurés, le jeu vidéo « Minecraft » ne l’est pas.

Un projet soutenu par l’organisation « Reporters sans frontières »

Le projet appelé « la bibliothèque non censurée » a été créé par l’organisation à but non lucratif « Reporters Sans Frontières ». Cette dernière, qui cherche à défendre la liberté de l’information dans le monde entier, a collaboré avec le studio de design Blockworks pour établir l’infrastructure digitale. Pour le moment, la bibliothèque virtuelle n’a pas subi de cyberattaques. Si elle continue son activité dans le futur sans être perturbée par les gouvernements ciblés, elle sera une actrice majeure de l’amélioration de la liberté de presse dans le monde.

BIBLIOTHEQUE MINECRAFT

Un internet quantique : la fin des cyberattaques ?

Pour commencer, l’internet quantique ne remplace pas l’internet ordinaire que nous utilisons actuellement. Il s’agit plutôt d’un complément ou d’une branche de ce dernier qui serait en mesure de résoudre certains de ses problèmes. Par exemple, l’internet quantique offrirait une protection bien plus importante contre les pirates et les cybercriminels. Au lieu de chiffrer un message en utilisant la complexité mathématique, internet se basera sur les règles particulières de la physique quantique. Avec cette technologie, le simple fait d’essayer d’intercepter un message le détruit. Cela permettrait un cryptage qui serait bien plus sûr que tout ce qui existe aujourd’hui.

Un Internet quantique pour 2030 ? 

Mais avant toutes choses, les chercheurs doivent trouver comment construire un internet quantique, et avec la complexité de la mécanique quantique, cela ne sera pas facile. Le fonctionnement de l’internet quantique demande des matériels qui ne sont pas encore développés. Il est donc difficile de dire à ce stade quand exactement l’internet quantique sera opérationnel. Jian-Wei Pan, chercheur chinois, a récemment envoyé avec l’aide de son équipe un satellite quantique dans l’espace. Il pense que la conception d’un réseau internet quantique pourrait se réaliser dès 2030.

internet quantique, nouvel eldorado du numérique

Les innovations qui vont changer vos habitudes de tous les jours

Les drones de livraison : recevoir ses commandes internet par les airs

Depuis quelque temps déjà, des entreprises de livraison telles qu’UPS, Amazon ou Uber Eats s’essayent à la livraison de colis par drones. Si cette pratique se développe sous forme de tests dans plusieurs régions du monde, elle reste limitée en France. Une première ligne de livraison avait été ouverte par La Poste en 2016 dans le Var. Une seconde a récemment vu le jour fin 2019 dans la région de Grenoble en Isère. Ces drones apporteraient une solution plus rapide et écologique que les camions ou d’autres moyens de livraisons. Pourtant, si ces drones sont opérationnels dans des zones montagneuses, une pratique généralisée en milieu urbain n’est pas encore à l’ordre du jour. Les risques de collision ou de panne sont encore trop importants. Mais si cela arrive dans un futur proche, le secteur en serait bouleversé de manière radicale.

drone livraison

Les vêtements intelligents

Les vêtements intelligents, également appelés vêtements high-tech ou vêtements connectés, sont des articles vestimentaires qui ont été améliorés par la technologie pour ajouter des fonctionnalités au-delà de l’utilisation traditionnelle. Certains vêtements intelligents utilisent des textiles avancés. D’autres possèdent des technologies leur octroyant des fonctionnalités intelligentes. De nombreux vêtements intelligents peuvent se connecter à une application ou à un programme sur un appareil secondaire via Bluetooth ou Wi-Fi. Cependant, cette connectivité sans fil n’est pas nécessaire pour classer un vêtement comme étant un type de vêtement intelligent. Dans les vêtements intelligents de demain, il sera par exemple possible de charger son téléphone directement dans la poche de votre pantalon.

Des exemples de vêtements connectés :

  • Les chaussettes intelligentes de Sensoria peuvent détecter la partie de vos pieds qui reçoit le plus de pression pendant votre course et envoyer ces données à une application pour smartphone.
  • Les chaussures intelligentes Pizza Hut, en édition limitée, permettent de commander une pizza.
  • Le costume de travail intelligent développé par Samsung est capable d’échanger des cartes de visite numériques, de déverrouiller des téléphones et d’interagir avec d’autres appareils
  • Les t-shirts PoloTech de Ralph Lauren se connectent à une application pour smartphone et peuvent enregistrer l’activité physique effectuée et recommander de nouveaux entraînements à l’utilisateur.
  • L’outfit intelligent de Tommy Hilfiger possède des technologies dans ses vêtements qui suivent l’utilisation des produits et récompensent les clients pour le temps passé à les porter.
Samsung costume connecté

La vue, amélioration constante par les nouvelles technologies

Les lunettes connectées du futur

Bien que Google Glass soit déjà entré sur le marché, il est prévu qu’en 2023, environ 10 % des lunettes et des casques seront connectés à Internet, transformant notre vision en une interface numérique. Des lunettes intelligentes comme celles-ci fourniront aux utilisateurs un accès direct aux applications Internet grâce à leur vision. Bien que cela aide à fournir des informations instantanées, la navigation sur le web n’est pas la seule utilisation de ces lunettes « nouvelle génération ». Cette technologie portable permettra également d’améliorer la capacité à effectuer des tâches, ce qui pourrait changer le visage de l’apprentissage et de l’instruction grâce à un accès instantané à l’information.

Des lentilles de contact qui zooment si vous clignez des yeux

Cette innovation semble tout droit sortie d’un film de James bond, mais elle devrait bien voir le jour dans notre société dans un futur proche. Ce sont des chercheurs de l’université californienne de Los Angeles qui ont créé ces lentilles. Elles réagissent aux mouvements de vos yeux pour élargir votre vision. Lorsque vous clignez des yeux deux fois par exemple, votre vue zoome automatiquement. Si aucune date de sortie officielle « n’a pour le moment été annoncée, il est fort probable que ces lentilles joueront un rôle dans les innovations scientifiques, médicales et dans d’autres domaines ».

Zoom grâce aux lentilles, vous ne revez pas

La semaine de travail de quatre jours ou le « Weekend Wednesday » 

Il s’avère que travailler moins pourrait signifier plus de résultats. Différentes études ont montré qu’avec moins de temps pour travailler, le salarié perdait moins de temps. En d’autres termes, on constate une plus grande productivité et moins d’absentéisme. Il a également été démontré qu’une semaine de travail plus compacte encourage les employés à rester plus longtemps dans les entreprises et fonctionne comme argument de recrutement. Une semaine de travail plus courte devrait même réduire les émissions mondiales de carbone, grâce à une mobilité pendulaire réduite.. Les lois concernant les conditions de travail sont très différentes selon les régions du monde, il serait donc difficile d’unifier le monde du travail autour de ce système. Mais avec l’avancée d’une économie globale et les différents organismes tels que l’organisation internationale du travail, rien n’est impossible.

Le tourisme dans l’espace

Nous pouvons voler vers pratiquement tous les pays du monde, mais que se passerait-il si nous pouvions tous un jour voir la terre depuis l’espace ? On peut retrouver plusieurs sociétés comme SpaceX, Virgin Galactic ou encore Amazon qui se sont lancées dans la course au tourisme spatial. Mais il faut y mettre le prix : Virgin Galactic propose de précommander un voyage de 90 minutes pour la bagatelle de 300 000 dollars, ce qui en fait le voyage le plus cher du monde!


Les innovations de la médecine du futur

innovation medecine realite augmentee

La médecine personnalisée : des traitements sur-mesure en fonction du métabolisme de chaque patient

L’objectif de la médecine personnalisée est de maximiser la probabilité d’efficacité thérapeutique et de minimiser le risque de toxicité du médicament pour un patient. Il s’agit de choisir le bon médicament, la bonne dose et l’administration du médicament au bon moment pour chaque patient. Elle devrait permettre un système de santé plus efficace en réduisant les risques d’un mauvais diagnostic.

Enrayer les maladies du sang à l’aide d’aimants

Un ingénieur britannique a trouvé un moyen de filtrer les cellules indésirables du sang à l’aide d’aimants. Le scientifique George Frodsham a créé MediSieve, une technologie révolutionnaire de « filtration magnétique du sang ». Cette méthode permet d’éliminer les agents pathogènes ou autres cibles directement de la circulation sanguine du patient grâce à des nanoparticules magnétiques. Plusieurs essais ont déjà eu lieu pour lutter contre le paludisme en 2020 et d’autres sont en cours.

Des capteurs dentaires qui détectent les caries

Des scientifiques travaillent sur un capteur dentaire (une sorte de tatouage temporaire) qui envoie une alerte lorsqu’il détecte des bactéries associées à l’accumulation de plaques dentaires, de caries ou à une infection. Il pourrait également informer directement votre dentiste, pour prendre rendez-vous. Le capteur peut avoir une large utilisation : les chercheurs l’ont déjà utilisé pour identifier les bactéries dans la salive associée aux ulcères et cancers de l’estomac. Même si le capteur a une durée de vie limitée face à la brosse à dent, Michel McAlpine, le chef de projet, affirme que le coût peu élevé du capteur permettra son remplacement quotidien. 

Redonner la vue aux non-voyants

Également connu sous le nom d’œil bionique, l’appareil est destiné à ramener une certaine vision chez les patients souffrant d’un trouble oculaire. En juin 2019, en collaboration avec l’université de Californie, Los Angeles, la start-up Second Sight, a testé ses lunettes dans le cadre du tout premier essai cliniquement approuvé d’une prothèse visuelle.

La Seconde Sight’s Argus II utilise une caméra montée sur une paire de lunettes pour capturer des images. Ces dernières sont envoyées à un petit processeur qui les convertit en une série d’impulsions électriques à un réseau d’électrodes implantées autour de l’œil. L’entreprise ne cesse d’innover et de chercher des alternatives afin d’améliorer son projet, et nul doute que d’ici plusieurs années, elle arrivera à son but.

innovation malvoyant aveugle

La canne intelligente pour malvoyants

Selon l’OMS, 253 millions de personnes présentent une déficience visuelle de moyenne à élevée dans le monde. Conçue par des ingénieurs turcs, la  canne baptisée WeWALK a deux modes de fonctionnement : elle utilise des capteurs à ultrasons pour avertir des obstacles par des vibrations dans la poignée. Elle peut également être associée à l’application pour smartphone WeWALK et informer l’utilisateur des magasins à proximité et des détails d’infrastructure qu’ils ne peuvent pas voir via le Voice assistant. Le nouvel appareil est actuellement vendu pour 500 $ (464 €). Alors que la startup gagne en popularité, les développeurs espèrent la coupler avec des applications de covoiturage et des services de transport pour améliorer encore ses capacités de navigation.

Les puces NFC : humains connectés

Les objets deviennent de plus en plus connectés, alors pourquoi pas les humains ? Les puces NFC permettent de contrôler les objets connectés et d’échanger des données entre deux appareils. Implantée dans le corps, il serait possible d’interagir sans contact avec les objets connectés autour de nous. Votre main capable de déverrouiller votre porte d’entrée sans clé, votre voiture qui démarre quand vous entrez à l’intérieur ! Des centaines d’individus en sont déjà munis, et les fonctions de ces puces devraient s’élargir à l’avenir. Il est fort à parier que l’homme de demain en sera muni, pour contrôler son environnement connecté directement à partir de son corps. Reste désormais à voir si tout le monde sera emballé à l’idée de s’implanter une puce électronique au sein de son anatomie.

[FUN] L’alcool sans lendemain difficile

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres ont réussi à créer un nouveau type d’alcool, l’alcool synthétique. Il éliminerait à jamais les maux de tête du lendemain matin (sans parler des autres problèmes liés à la consommation d’alcool). L’équipe dirigée par David Nutt, psychiatre et ancien expert en addictologie britannique, a élaboré une substance qui permet aux consommateurs de ressentir une sensation d’ébriété sans les effets secondaires de l’alcool. Ce substitut, nommé Alcarelle, se met dans une boisson non alcoolisée en tant d’ingrédient alimentaire. Cette invention pourrait voir le jour d’ici 5 ans  » si les progrès permettent de masquer plus facilement le goût ».

 boire de l'alcool sans gueule de bois

Les innovations qui vont favoriser la transition écologique

Répondre au défi environnemental est l’un des enjeux les plus importants du 21e siècle. Le changement climatique est au cœur des débats, et les méthodes pour y faire face se multiplient. On peut regrouper en trois groupes les avancées technologiques et les innovations majeures : l’agriculture, l’eau et le respect de la planète..

On vous propose ici quelques innovations phares. Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons réalisé un dossier regroupant les meilleures innovations écologiques.

Champs d'éolienne dans champs de céréales

Les fermes flottantes : L’agriculture de demain

L’ONU prévoit deux milliards de personnes de plus dans le monde d’ici 2050, créant une augmentation de 70% des besoins alimentaires. Comment trouver les ressources et les terres nécessaires pour combler cette demande ? Pour y répondre, l’architecte Javier Ponce a présenté son prototype de « ferme flottante ». Cette structure est composée de trois niveaux. En haut, on retrouve des panneaux solaires qui fournissent l’énergie. Ensuite, le niveau intermédiaire est une pépinière à légumes d’une superficie de 51 000 m². Les nutriments et matières végétales que l’on retrouve dans la terre tombent dans le dernier niveau qui abrite un élevage de poissons. Une seule ferme flottante intelligente mesurant 350 x 200 m pourrait produire environ 8,1 tonnes de légumes et 1,7 tonne de poissons par an. 

La première ferme flottante ouvre ses portes aux Pays-Bas

Une ferme basée sur ce concept est récemment apparue aux Pays-Bas. La Floating Farm, située dans les docks de Rotterdam, abrite aujourd’hui 32 vaches qui fournissent en lait tous les magasins Lidl de la ville. La structure a été développée pour suivre les principes de l’économie circulaire. La ferme génère sa propre électricité à partir de panneaux solaires flottants. Aussi, elle fournit de l’eau douce grâce à un système intégré de collecte et de purification des eaux de pluie.

ferme flottante avec vache

Et si l’eau devenait potable grâce à une paille

L’eau représente plus de 70 % de la surface de la Terre. Pourtant, l’eau potable est une denrée rare. Entre les eaux salées ou les eaux polluées, la consommation d’eau est un luxe que toute la planète ne peut pas se payer. Et si l’on pouvait créer un objet capable de rendre n’importe quelle eau potable ? C’est dans cette perspective qu’a été inventée Lifestraw. Cette paille filtre l’eau et permet d’éliminer les bactéries, les parasites et les micro plastiques. Sa durée de vie est illimitée et elle pourrait représenter une réelle solution pour les populations n’ayant pas accès à l’eau potable. Mais un aspect freine son développement à grande échelle : le prix. Vendue 20 dollars, les populations les plus pauvres ne peuvent pas se l’offrir. Elle pourra néanmoins en inspirer d’autres, plus accessibles dans le futur. 

Des emballages en pomme de terre, pas si futuriste

Les emballages plastiques sont un véritable enjeu pour la préservation de l’environnement. Les restrictions sur leurs utilisations sont de plus en plus nombreuses. En France, depuis le 1er janvier 2021, la loi anti-gaspillage interdit la fabrication en plastique de pailles, couverts ou encore sacs dans les établissements de restauration rapide. Au-delà de ces interdictions, de nombreuses innovations de « bioplastiques » sont à l’essai. L’entreprise Potato Plastic a inventé un matériau à partir de fécule de pomme de terre. Il permet de créer des emballages, pailles, couverts, etc. parfaitement biodégradables. Cette technique est déjà en cours de développement dans de gros groupes alimentaires français.. 


Focus sur trois innovations qui s’apprêtent à tout changer

Les robots intelligents de demain 

Les robots prennent peu à peu le relais des tâches traditionnellement exercées par les humains. C’est ce qu’on entend partout, tout le temps. Aujourd’hui, avec les avancées du deep learning et des innovations technologiques, peut-on prétendre à des robots allant au-delà d’une utilité d’accompagnement. À l’heure actuelle, les robots prennent de plus en plus de place dans notre quotidien – robots aspirateurs, robots de cuisine… — Mais qu’en sera-t-il dans le futur ? Voici un aperçu de ce qu’on sera capable de faire dans un futur proche en robotique.

robots du futur

Des exemples de robots qui peuvent révolutionner notre quotidien 

Le robot Buddy : cette machine est un robot émotionnel considéré comme un membre à part entière de la famille. Il a toute une palette d’émotions qu’il exprimera naturellement en fonction de ses interactions avec les membres de la famille.

Les robots-caddies : le chariot intelligent vous indiquera les produits qui figurent sur votre liste et vous suivra dans les rayons de votre magasin. Le système vous avertira également si vous avez ajouté quelque chose qui enfreint vos restrictions alimentaires.  Ce genre de robot existe déjà dans le golf. « Tempo Walk » est un caddie qui suit le sportif sur le parcours avec une autonomie de plus de 18 trous. 

Le robot chirurgien : ces machines intelligentes pourront permettre d’accompagner les médecins dans les tâches techniques et délicates d’interventions à l’intérieur des blocs opératoires.

Les Nanomatériaux : la technologie microscopique

La nanotechnologie est un terme général qui couvre de nombreux domaines de la science, de la recherche et de la technologie. Dans sa forme la plus élémentaire, elle peut être décrite comme l’ensemble des technologies manipulant tout objet de l’ordre du nanomètre, c’est à dire si petits qu’ils ne peuvent être observés avec des microscopes standard. Les nanomatériaux, très prometteurs, sont présents dans divers domaines tels que l’électronique, l’agriculture, l’alimentation, les produits pharmaceutiques et les diagnostics médicaux. Par exemple, Nawatechnologies préparent les électrodes des futures générations de batteries lithium, un grand pas pour l’écologie!

nanomatériaux pas visible à l'oeil nu

L’impression 3D à grande échelle : révolution de l’architecture

Si l’impression 3D existe déjà pour des objets du quotidien, les imprimantes alimentaires se développent également peu à peu. Mais le véritable enjeu de l’impression 3D est bien plus ambitieux. Il sera possible dans le futur de modéliser des immeubles et maisons sur ordinateurs, et de lancer la construction en un clic. Actuellement, plusieurs entreprises se sont lancées, à travers le monde, dans cette course incroyable. Une société basée à Boston, Apis Cor, vient de terminer la construction du plus grand bâtiment imprimé en 3D au monde. Situé à Dubaï, le bâtiment de 2 133 mètres carrés a été achevé en seulement deux semaines. D’ici quelques années cette méthode de fabrication devrait se répandre de plus en plus.

impression 3D d'un bâtiment grandeur nature

Si la plupart de ces innovations n’en sont encore qu’au stade de concept, certaines font déjà partie de notre quotidien.. Pour d’autres, elles mettront des mois et même des années à se faire une place dans notre société. Nous entrons dans une nouvelle dimension technologique. Cette révolution sera dictée par ces innovations qui vont changer le monde et nos vies. Comme tous bouleversements, il faudra un temps d’adaptation.

[Total: 16 Moyenne: 4.8]
Partager
A propos de l'auteur

Le monde évolue toujours plus vite qu'on ne le pense. Nouveaux produits, nouvelles technologies, nouveaux horizons... L'innovation est au cœur de notre société. J'aime à être celui qui essaie de comprendre ces changements et partage mes découvertes.

Un commentaire

  1. Toutes ces nouvelles technologies me fascinent au plus haut point. Je voudrais être encore de ce monde pour être témoin de tous ces changements qui se profilent à l’horizon.