Gaspillage alimentaire : des produits, solutions et idées innovantes et écolos

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le gaspillage alimentaire est une triste réalité dans notre société. Voici des solutions innovantes, des produits, des idées et des applications pour réduire l’envoi à la poubelle de vos aliments.

Des solutions contre le gaspillage alimentaire existent

Des études ont estimé qu’environ un tiers de la nourriture produite dans le monde serait perdue ou gaspillée. Invendus, périmés, aliments mal conservés ou déchets, le gaspillage alimentaire est une cruelle réalité dans notre société. La grande distribution, mais aussi les consommateurs sont responsables de la perte de plusieurs kilos de nourriture par an et par habitant. Voici des solutions à la fois innovantes et écolos : une sélection des meilleurs, produits, applications, appareils et idées pour réduire ce phénomène. Dans le même esprit, n’hésitez pas à consulter notre rubrique sur les innovations écologiques.

Sélection d’appareils contre le gaspillage alimentaire

Bien entendu, le gâchis de nourriture est avant tout un phénomène comportemental. Toutefois, il peut s’avérer difficile d’adopter toutes les bonnes pratiques d’un seul coup. En ce sens, les innovations technologiques peuvent donner vrai coup de pouce, ne serait-ce que pour sensibiliser le consommateur. En voici quelques unes !

Réfrigérateurs anti-gaspi : Presenta, FreshMeter et les frigos solidaires

Notre trouvaille la plus récente concerne Presenta, un frigo designé par Thalis Nicolaou (voir la vidéo ci-dessus). Constatant qu’on laissait les produits plus anciens se perdre juste à cause des nouveaux que l’on place généralement devant, l’ingénieur a imaginé une solution. Son idée ? Un réfrigérateur dont le contenu se déplie devant vous, afin d’y voir plus clair. Cette innovation favorise un meilleur rangement, la vérification des aliments et les idées pour cuisiner les produits proches de la date de péremption.

D’autres idées de design pour éviter le gâchis de nourriture sont à souligner. Nous pensons notamment au fabriquant Grundig, lequel a mis au point une technologie qui analyse les odeurs dans ses réfrigérateurs. Un système de LED indique l’état de conservation des viandes et poissons en temps réel. Vous saurez donc quand il est temps de consommer ces produits. Moins récent mais tout aussi appréciable, les frigos solidaires, apparus notamment à Nantes, à Bordeaux, à Lille et à Grenoble. La plupart d’entre eux sont postés dans la rue, devant des enseignes de restauration. Un moyen génial de proposer une sécurité aux plus défavorisés tout en évitant de jeter une part de la production agro-alimentaire. 

Frigo solidaire anti-gaspi

Des capteurs de température contre le gaspillage alimentaire

Lora capteur température réfrigérateurs contre gaspillage

C’est l’entreprise GND Solutions, une société de technologie IoT, qui a récemment lancé des capteurs de température compatibles Lora pour les réfrigérateurs de restaurants. Les capteurs de température réduisent les erreurs humaines et augmentent l’efficacité de la gestion des aliments.

Un appareil de suivi de la consommation pour acheter juste

Produits appareils contre le gaspillage alimentaire

Bubble est un appareil futuriste en forme de bulle dans laquelle on stocke les aliments. Celui-ci va alors suivre en temps réel la consommation des produits et indiquer, via une application, quels produits doivent être achetés. Un excellent moyen pour acheter les quantités nécessaires et éviter le gaspillage alimentaire.

De bonnes idées pour limiter le gaspillage alimentaire

On ne prend pas toujours le temps de réfléchir à notre manière de consommer des biens de première nécessité. Encore moins collectivement. Néanmoins, les exemples ci-dessous pourront servir de modèle à d’autres idées innovantes !

Gaspillage alimentaire solutions

Lutte anti-gaspi de Kellogg’s

La célèbre marque de céréales s’est engagée contre le gaspillage alimentaire. Au Royaume-Uni par exemple, les dons d’invendus par l’entreprise ont permis de servir 10 millions de repas en 2018. La firme s’est également lancée dans la production de bière dont la recette se fonde sur des flocons de céréales inexploitables pour vos petits déjeuners. La Throw Away IPA est vendue au Royaume-Uni. 10 pences par canette sont reversés à Fareshare, une association qui  propose des repas aux personnes défavorisées. En France enfin, l’enseigne s’est mis à proposer ses produits en vrac, un “bar à céréales” lui aussi destiné à promouvoir une consommation éco-responsable.

Des épiceries contre le gaspillage alimentaire

Les fruits et légumes légèrement tachés, et dont la forme est imparfaite, ne sont pas acceptés dans la grande distribution. Afin que ces fruits et légumes « moches », mais parfaitement comestibles ne fassent plus partie du gaspillage alimentaire, des chaînes d’épicerie commencent à les proposer à la vente. Vous en trouverez chez celles appartenant au réseau “Nous anti-gaspi”. Selon ses fondateurs, chaque magasin représenterait environ 30 tonnes de nourriture sauvée tous les mois. Ces distributeurs sont également à l’avantage des consommateurs, qui bénéficient de produits en moyenne 30% moins chers.

Sécher des produits végétaux afin d’éviter le gaspillage alimentaire

Très souvent, lorsque des fruits et légumes sont invendus, ils sont tout simplement jetés. L’entreprise Groung Rules récupère ces produits et les sèche pour en faire des chips naturelles sans produits ajoutés. Une technique vieille comme le monde, mais qui a le mérite de faire ses preuves encore aujourd’hui. On trouve notamment des pommes, des betteraves ou de la patate douce. Une initiative des plus encourageantes !

ground-rules-chips fruits légumes séchés

Une Happy Hour pour les produits bientôt périmés

C’est la chaîne d’épicerie finlandaise S-Market qui a eu l’idée des Happy Hours. Le concept est simple. À partir de 21h, l’épicerie propose à un prix très réduit les produits qui seront retirés des rayons le lendemain matin, car trop proches de la date d’expiration. En France, les supermarchés ne pratiquent pas l’Happy Hour, mais il est de plus en plus courant de trouver des rayons à prix réduit. Ils sont remplis avec des aliments sur le point de dépasser la date de péremption, et sont disponibles à toute heure du jour. Et pour ceux qui ne trouvent toujours pas preneur à cause du temps limité, les associations peuvent encore prendre le relai en bout de chaîne !

Un food truck Hellmann’s contre le gaspillage alimentaire

Le concept de ce food truck est simple. Concocter des plats préparés avec les aliments les plus gaspillés au Royaume-Uni, en particulier des invendus, et les vendre dans la rue avec un camion. L’initiative vient de la marque britannique de mayonnaise Hellmann’s. Une campagne de sensibilisation qui a fait du bruit !

Food-Truck-Hellmanns sans gaspillage

Des applications et des sites web anti gaspillage alimentaire

L’ère du numérique est une chance inouïe de se rendre des services entre personnes. Les smartphones, applis et sites internet  mettent en relation des gens qui ne se connaissent pas mais qui auraient besoin les uns des autres. Concernant le sauvetage alimentaire, voici quelques initiatives digitalisées !

Jette Pas Partage : une plateforme qui organise le don.

Parfois, vous auriez bien envie de donner ce que vous n’allez pas consommer. Mais vers qui se tourner ? La plateforme “Jette Pas Partage” permet la mise en relation de professionnels ou de particuliers avec des personnes dans le besoin. Cela favorise les dons alimentaires mais pas uniquement. Vous pouvez également faire profiter autrui de produits d’hygiène, dont la date de péremption est proche.

Front page jette pas partage

Geev, pour donner de la nourriture mais aussi des objets

Clairement, on est dans le même esprit que Jette Pas Partage. L’application Geev est très bien notée. Elle vous invite à partager votre surplus de nourriture. C’est très pratique lorsque vous devez vider votre frigo avant de partir en vacances ou bien quand votre potager et/ou arbre fruitier donnent en abondance. Mais pourquoi s’arrêter là quand c’est le réfrigérateur lui-même qui est devenu encombrant ? En effet, vous pourrez aussi vous séparer de certains objets, afin que quelqu’un du quartier en profite à son tour !

Geev front page

Foodspan, pour ne plus jeter de nourriture

Imaginez la quantité de nourriture que vous finissez par jeter au fil de l’année. Un gaspillage alimentaire que l’on imagine incontournable, faute de pouvoir tout prévoir. Mais l’application Foodspan permet de suivre la date de péremption de ce que vous avez au frigo.

Applications anti gaspillage alimentaire

Too Good to Go, du vendeur au consommateur

C’est une petite application déjà bien connue du grand public. Le concept ? Mettre en lien des commerçants engagés avec leurs clients. De cette façon, en tant que professionnel, vous pouvez faire un geste qui profite à votre entreprise. Juste avant la fermeture, les clients peuvent récupérer les invendus à prix cassé. C’est déjà plus de 15 000 entreprises qui en sont aujourd’hui partenaires, pour plus de 7 millions d’utilisateurs !

Too Good to Go professionnel contre gaspillage

Karma, pour écouler les excédents

Le petit caméléon blanc sur fond rose ressemble quelque peu à Too Good To Go. Tant mieux, ça veut dire que le concept a du succès ! Cette application ne semble toutefois se dédier qu’à la population parisienne. Il est vrai que la capitale foisonne de restaurants variés, originaux et savoureux. La cuisine de tous les pays vous tend les bras à moitié prix. Les végétariens y trouveront même leur compte grâce à un filtre qui triera pour eux les produits sans viande. 

Appli anti-gaspillage alimentaire Karma

Phenix pour valoriser les surplus

Phenix est une application qui propose de faire vos courses en sauvant des invendus. L’idée ? Valoriser les surplus, qu’ils soient alimentaires ou non. Vous récupérez chez votre commerçant un panier qu’il aura composé avec les produits qui risquent de se perdre. Sinon,  ils sont donnés à des associations ou utilisés pour le compost ou encore l’alimentation animale. Plus 1 500 supermarchés sont déjà engagés.

Phenix anti-gaspi appli supermarchés

Pagachey, le Bon coin de l’alimentaire

Cette plateforme permet de poster de petites annonces de produits alimentaires afin qu’ils ne soient pas gâchés. Particuliers et professionnels peuvent y proposer des restes ou des stocks non écoulés. On appréciera la petite touche collaborative avec les petites invitations à imprimer.

Pagachey site bon coin nourriture

Save Eat, pour vous apprendre à cuisiner les restes

Certains jours, on peut se décourager en ouvrant le frigo. Que faire des restes ? Comment les préparer pour les manger ? Save Eat vous file un coup de main en évitant les pertes avec la gestion des dates de péremption et des recettes à la carte. L’avantage d’une telle appli, c’est que vous apprenez petit à petit à cuisiner avec le moins de déchets possible. En d’autres termes, votre savoir-faire et votre plaisir augmentent autant que le gaspillage diminue !

Save Eat application cuisine zero déchet

Des solutions innovantes pour réduire le gaspillage alimentaire

Solutions innovantes contre le gaspillage alimentaire

Les bières de recyclage : la Toast Ale et la Lowlander

La Toast Ale x Warburtons Toasted Crumpet Session IPA est une bière imaginée en collaboration par les deux entreprises. Elle permet de recycler des produits non utilisés de l’entreprise Warburton pour donner naissance à une bière particulièrement originale.

la-toast-ale-une-biere-fabriquee-a-partir-de-pain

D’autre part, l’industrie du jus de fruits jette aux ordures les écorces d’orange, de citron ou de mandarine. La brasserie Lowlander a donc créé une bière sans alcool fabriquée à partir de ces écorces d’agrumes. Une très bonne initiative contre le gaspillage alimentaire… et contre l’alcoolisme !Bière recyclage écorces Lowlander sans alcool

Des cours pour apprendre à recycler dans la cuisine au Royaume-Uni

Savoir comment réutiliser de la nourriture n’est pas une science infuse. Le chef Jamie Olivier a donc créé un programme avec une école de cuisine de Tesco. L’idée est de proposer des plats équilibrés et que l’on peut réaliser avec de la nourriture donnée par des groupes caritatifs. Encore une fois, ce n’est ni tellement la technologie ou la bonne volonté qui priment pour agir : c’est plutôt le savoir-faire, lequel est susceptible d’une croissance infinie.

Jamie-Oliver-tesco cuisine recyclage

Des emballages bien pensés qui limitent le gaspillage alimentaire

Le système de conservation des aliments Serva et FOSA limite le gaspillage alimentaire en proposant des gammes de produits qui gardent les aliments sous vide. L’absence d’air prolonge la conservation. De plus, une application avertit lorsqu’il est temps de consommer le produit avant sa péremption. Encore mieux que les tupperwares standards et les barquettes de glaces vides !

mise sous vide Fosa conserver aliments

Des autocollants qui prolongent la fraîcheur des fruits

Une start-up américaine a mis au point Stixfresh, un autocollant qui prolonge de 14 jours la fraîcheur des fruits sur lesquels il est collé en créant une barrière autour du fruit. Un concept étonnant, et même assez fou, mais censé être efficace pour lutter contre le gaspillage alimentaire des fruits. Peut-être l’objet d’un test à venir sur meilleure-innovation.com ?

StixFresh stickers

Primitives biodesign, l’emballage 2.0

Dans le gaspillage causé par nos modes d’alimentation, les emballages occupent sans aucun doute une place majeure. La start-up Primitives Biodesign a donc décidé de s’attaquer au problème avec des emballages intelligents qui peuvent détecter la détérioration de l’aliment ou la rupture de la chaîne du froid. Et aucun problème de recyclage ensuite…

Mieux recycler les déchets alimentaires

Recycler les déchets alimentaires

ShellWorks et le recyclage des fruits de mer

Si vous aimez les fruits de mer, vous savez qu’il faut ensuite jeter les coquilles. Mais des designers anglais ont imaginé un projet nommé Shellworks qui permet de les recycler pour créer des accessoires en bioplastique. Le plus drôle, c’est qu’une fois que l’on a compris l’idée, on se dit qu’il était temps d’y penser !

Du plastique biodégradable

Une équipe scientifique de Genecis a réussi à mettre au point une technologie qui peut transformer les résidus alimentaires en plastiques biodégradables ou d’autres matériaux utiles. L’objectif est de créer une économie circulaire. On retrouve un peu la même idée que chez Shellworks : cela incite à penser que de nombreuses pistes restent à découvrir dans le recyclage de matière organique !

Le biogaz : des déchets alimentaires pour générer de l’énergie

Des chercheurs de l’Université Cornell ont planché sur un moyen de recycler les déchets alimentaires en les convertissant directement en énergie. Avec une méthode de cuisson sous pression, ils ont d’abord obtenu du biocarburant sous forme liquide. Ils ont ensuite laissé se décomposer les déchets de ce processus afin de générer du méthane, duquel on peut tirer de l’électricité ou de la chaleur ! Ce projet pilote de réacheminement des déchets organiques entend lutter contre le gaspillage alimentaire en recyclant les déchets organiques et les fruits et légumes destinés à la poubelle afin de générer de l’énergie. La collecte se fera notamment auprès des restaurants.

Les cookies de Renewal Mill, cuisinés à base de résidus végétaux

L’entreprise Renewal Mill a imaginé les « Okora Chocolate Chip Cookies » : un petit délice qui se savoure sans faim… Ils sont confectionnés uniquement à partir de produits végétaux, notamment avec de la farine d’okara recyclé. Et non, il ne s’agit pas d’une obscure plante exotique, mais d’un ensemble de résidus et de pulpe tiré d’oléagineux, de graines et de légumineuses après qu’on en a extrait du lait végétal. Parfait pour ne laisser aucune trace des produits que l’on consomme ! En outre, selon l’entreprise, c’est une bonne source de fibres.

Cookies à l'okara

Des œufs périmés recyclés contre le gaspillage alimentaire

Voici une initiative du designer allemand Basse Stittgen. Le designer utilise des œufs périmés issus de boulangeries locales. Les œufs sont déshydratés et moulus. Quant aux coquilles, elles sont écrasées. Les deux matériaux sont ensuite mélangés et pressés à chaud dans un four à 200 degrés pour fabriquer des objets comme… des coquetiers !

Des Sad Box avec des restes de gâteaux

L’initiative vient de la boulangerie britannique Milk & Cookies. Une employée était attristée de voir les dessus et côtés des gâteaux coupés pour être d’une jolie forme puis jetée. La boulangerie a donc décidé de créer des boîtes avec ces restes et appelées Sad Box pour la tristesse de leur employée.

1001 Noyaux, pour les fruits invendus

cosmétique 1001 noyaux

Cette start-up qui a incubé avec le marché de Rungis collecte les fruits invendus pour transformer leurs noyaux en produits cosmétiques. Ainsi les mangues peuvent donner naissance à du beurre de mangue. Quand la beauté et l’alimentation sont réunies pour la bonne cause ! En outre, leur slogan nous semble parfait pour clore élégamment ce dossier.

Sources & crédits

Source(s) : https://www.trendhunter.com/

Partager
A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.