Guide Apple Health : du bon usage de l’application mobile

Pinterest LinkedIn +

Apple Health, comment ça marche ? Ayant créé l’ère historique du smartphone, et performé à travers les flagships des montres connectées, Apple doit également son succès à son sens de l’interface. Des logiciels simples, utiles et toujours à portée de main, c’est aussi sur ces principes que la marque a su rester constante. Depuis son lancement en 2014, avec l’application Apple Health, c’est un assistant santé personnalisé qui peut vous accompagner chaque jour (sans toutefois faire de vous un malade imaginaire). En effet, l’application smartphone a été conçue pour centraliser des données mesurées directement sur votre corps. Toutefois, tous ces chiffres prélevés sur votre cœur, vos calories, votre hydratation, etc., ont-ils tous la même précision, la même importance ? Comment synchroniser vos informations, quels conseils suivre pour se prendre en main, par où commencer ? Aujourd’hui, nous vous aidons à apprivoiser l’Apple Health.


Apple Health fonctionnalités principales

Une large connectivité, à découvrir pas à pas

Puisqu’Apple Health recueille et organise vos données, il lui faut d’autres appareils qui puissent lui en fournir, à partir de leurs capteurs. À ce titre, connaissant la réputation d’Apple, on serait tenté d’imaginer que l’application ne fonctionne que dans le circuit fermé des produits de la marque. Heureusement, ce n’est pas le cas ! Certes, la fluidité maximale s’obtient avec un iPhone, une Apple Watch ou un iPod Touch, mais vous pouvez extraire des données de beaucoup d’autres objets connectés compatibles avec le Healthkit, tels que :

  • balances, thermomètres et tensiomètres intelligents de Withings ;
  • moniteurs de sommeil, tel que Beddit ;
  • capteurs UV, notamment le My Skin de La Roche-Posay ;
  • correcteurs de posture, comme l’Upright Go 2 ;
  • certaines montres connectées Amazfit, Xiaomi, Withings ou même Garmin ;
  • etc.

La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive. On ajoutera simplement que les objets Samsung et Fitbit ne sont pas compatibles avec le Healthkit. Aussi vous faudra-t-il rester attentif(ve) lors de vos prochaines acquisitions, du moins si vous projetez d’utiliser Apple Health. Pour vous aider, l’onglet « Résumé » vous donnera la liste des applications prises en charge et, par déduction, de leur appareil respectif – si toutefois il y en a un.

L’Apple Watch : un bon point de départ pour vous familiariser avec votre base de données personnelle

test apple-health-watch-ecg

L’utilisation d’une apple watch peut amplement faciliter votre appropriation du partenaire santé que constitue Apple Health. En effet, elle offre déjà un éventail d’informations intéressantes pour composer la grille de lecture que vous appliquerez aux (in)activités de votre corps. Voici donc quelques fonctionnalités qui vous renseigneront sur le profil de votre enveloppe corporelle : 

  • VO2 Max
  • Fréquence cardiaque en activité et au repos (moyenne, variabilité, etc.)
  • Régularité du rythme cardiaque
  • Calories dépensées 
  • Qualité du sommeil
  • Degré de sédentarité (nombre de pas journaliers)
  • Temps de pleine conscience (focus sur l’instant présent, sur vos sensations, etc.)

Toutes ces informations sont disponibles, bien ventilées dans la section “Appareils” où figure votre Apple Watch appareillée. En outre, vous pourrez lancer une activité sportive au cours de laquelle toutes les mesures précédentes seront prises en compte et enregistrées normalement. Et si vous le souhaitez, vous pourrez compter sur des rappels de respiration (pour le temps de pleine conscience) et de position debout (pour le tonus). Enfin, si la montre détecte des palpitations irrégulières, elle vous le fera rapidement savoir, afin de vous alerter le plus vite possible contre les troubles cardiaques, bénins ou graves.

Synchronisation Apple Health avec d’autres applications : intuitive à souhait

applications Healthkit

Le transfert d’informations vers Apple Health ne relève pas toujours exactement du même procédé. La plupart du temps, l’application annexe vous propose d’envoyer ses mesures à votre base de données Apple dès l’installation. Si vous manquez le coche, vous pourrez toujours rattraper le coup depuis les paramètres. Une fois le partage activé, la tierce application apparaîtra dans la section « Apps » du Healthkit. De là, vous pourrez même sélectionner le type de données que vous voudrez ou non centraliser. Bien entendu, toutes celles que vous jugerez erronées ou inutiles sont supprimables depuis la section “Données”.

Plusieurs sources pour un seul type de données : comment faire ?

No worries, l’application a prévu ce genre de cas. Mettons que votre Apple Watch analyse votre sommeil, mais que vous utilisiez en même temps un moniteur Beddit. Dans la section « Afficher toutes les données de santé » se trouve l »Analyse de sommeil » dans laquelle vous trouverez les deux sources de mesures. Là, vous pourrez tout consulter, et prioriser la celle que vous préférez, voire supprimer la seconde. Cela étant, il peut être intéressant de comparer les résultats venant des capteurs d’une montre et ceux d’un appareil dédié… Quoi qu’il en soit, vous êtes libre de voir !

Apple Health app et l’identification médicale : un fragment de carnet de santé digitalisé

Medical ID sur Apple Health

Passons maintenant au plus gros service qu’une telle application puisse vous rendre. Nous le plaçons en première place parce qu’il remplit mieux que tout le reste la fonction promise par l’appellation “Health”. Il s’agit en effet de l’identification médicale, laquelle permet de communiquer aux agents de la santé un maximum d’informations sur votre état de santé. Ainsi, chaque intervenant peut être avisé de votre groupe sanguin, de vos allergies, de vos traitements en cours et même savoir si vous êtes donneur(euse) ou non d’organes. Tous ces précieux éléments sont conservés sur votre iPhone et sur l’Apple Watch. Comme on s’en doutera sûrement, ils sont accessibles même si l’appareil a été verrouillé, en touchant le bouton “Urgence”, puis en allant dans “Medical ID”. Nota bene : ils sont complètement indépendants des mesures de santé que vous effectuez avec d’autres applications.

Remplir son Medical ID 

En haut à droite de l’écran “profil”, non loin de votre photo, sélectionnez Medical ID, puis “Editer” afin de saisir un maximum de détails sur vous. N’oubliez pas d’y ajouter les personnes à contacter en cas d’urgence. Ainsi, ils recevront une notification dès que quelqu’un activera le SOS en mode verrouillé. Ils seront, de plus, automatiquement informés de votre localisation. Par ailleurs, vous pouvez même y transférer des documents cliniques : vaccins, résultats d’analyse de laboratoire et autres démarches importantes, au cas où il faudrait vous opérer d’urgence. Cela vous servira aussi pour des cas moins graves, comme une consultation chez quelqu’un d’autre que votre médecin traitant. Quoi qu’il en soit parmi tous les services que l’Apple Health vous rendra, celui-ci nous paraît être le plus important, et de loin ! Merci d’avance, pour tout le corps médical, de lui faciliter la tâche au nom de laquelle certains ont prêté serment !

Application et relevés PDF d’ECG

Sur les dernières Apple Watch, et plus précisément les Series 4 à 6, il est possible d’éditer des relevés de fréquence cardiaque pour détecter tout phénomène anormal. Cette application à part entière se trouve dans la liste de la section “Résumé”, où vous trouverez l’option “Configurer l’application ECG”. Une fois là, un guide prendra le relai pour vous sortir un premier relevé. Pour une version PDF, cherchez l’onglet “Parcourir” depuis Apple Health. Trouvez l’ECG, puis rendez-vous dans “Toutes les données”. L’option “exportez en format PDF” est, en principe, disponible sur chaque document.

Confidentialité des données avec l’Apple Health app

Évidemment, des mesures ont été prises pour éviter que vos données sensibles viennent à traîner dans la nature. D’abord, excepté ce que vous avez choisi d’inscrire dans votre Medical ID, tout ce qui a été enregistré sur l’appli est crypté tant que l’appareil est verrouillé. Ensuite, il faut savoir que la synchronisation des éléments confiés à Apple Hearth passe par l’utilisation de l’iCloud. Cela signifie que tout est stocké quelque part en ligne, mais également soigneusement chiffré. Cela étant, toujours dans la section « Résumé » a été prévue l’option « Confidentialité », où vous pourrez configurer l’accès de chaque appli à vos informations personnelles. D’autre part, si vous souhaitez mettre vos informations à l’abri, utilisez la fonction « Exporter toutes les données de santé » depuis votre profil. 

Apple Health app et les grands principes d’une bonne nutrition

Passons à présent à ce qui nous semble être la deuxième fonction la plus importante de l’Apple Health. Nous voulons parler de la nutrition, laquelle est paradoxalement devenue un problème en Occident, notamment pour des raisons de surabondance. En effet, quand on a beaucoup (trop ?) de ressources, la problématique devient d’en assurer la gestion. C’est ce qui se produit pour nos corps, qu’on peine à nourrir efficacement alors qu’on sait fort bien les remplir… Sans pour autant nous infantiliser quant à notre rapport à la nourriture, certaines applications nous permettent de mieux comprendre à quel carburant on tourne. 

WaterMinder : pour se rappeler de boire souvent

WaterMinder et Apple Health

Les grands sportifs (notamment le Français champion du monde d’escalade Romain Desgranges, pour n’en citer qu’un) s’accorderont tous à vous dire de boire le plus souvent possible. Nous connaissons tous ce laïus, qui n’est pas récent : « le corps est fait d’environ 70% d’eau, le cerveau plus de 75%, etc., donc buvez, crénom » ! Nous ne le savons que trop, c’est pourquoi nous nous empressons de l’oublier. Petit test : avez-vous une bouteille, une gourde, une tasse ou la moindre bolinette d’eau sur vous, au moment où vous lisez ces lignes ? Ceux qui ont répondu « non » (j’ai une tasse de thé pour ma part) devraient peut-être envisager de télécharger l‘appli WaterMinder. L’interface est simple et ludique ; c’est pourquoi nous vous conseillons de l’essayer.

Lose it ! L’application qui vous aide à manger mieux plutôt que moins

Lose it et Apple Health

Présentée comme une appli de perte de poids, sa première utilité demeure dans ce qu’elle vous sensibilise sur votre capital calories. En résumé, les calories constituent l’énergie que vous ingérez. En fait, 1 kcal représente la quantité d’énergie nécessaire pour faire monter d’un degré la température d’un gramme d’eau à 14,5°C. Mais le corps a besoin de macronutriments (lipides, protéines, glucides) pour se structurer, en plus des vitamines et des minéraux. Ainsi, en informant Lose it ! sur les calories que vous ingérez, vous obtiendrez en détails de quoi elles sont faites. Cela vous permettra de mieux les sélectionner et mieux les équilibrer. Vous remettrez ainsi d’aplomb la machine high tech qu’a toujours été votre corps. Attention cependant au comptage « brut » des calories. Légumes à volonté valent souvent mieux qu’un Oreo pour la journée…

Apps de Coaching et Programmes d’entraînement fitness avec Apple Health

Si vous fréquentez assidûment meilleur-innovation.com, vous savez que le sport fait partie de nos thèmes favoris. À ce titre, Apple Health peut vous assurer un suivi constant et ludique de vos performances. Utilisées de la bonne manière, les applications compatibles vous permettront de garder votre motivation sans tomber dans le surentraînement, dont les conséquences peuvent être délétères !

Adidas Training : l’app pour une remise en forme progressive et au-delà !

Si vous envisagez une phase de réathlétisation, on préfère vous prévenir : ni l’âge, ni le sexe, ni le temps, ni la condition physique ne sont des obstacles, tant que vous savez orienter et doser vos objectifs. Dans ce but, Adidas Training saura vous proposer pléthore d’exercices de fitness différents et de difficulté variable. Du cardio brûle-graisse au renforcement musculaire, vous n’aurez qu’à choisir ceux qui vous plaisent le plus pour créer votre routine. Et quand vous serez bien habitué(e) à vos exercices, vous n’aurez plus qu’à en briser la monotonie et tenter de nouveaux challenge. Enfin pour des progrès certains, nous vous offrons les deux règles d’or : persévérance (jusqu’à vos 152 ans) et régularité (100 fois mieux que le volume d’entraînement).

Nike Run Club : une app pour les utilisateurs fous d’Apple et de running

nike running application 

Oui les runners sont des fous : déjà, ils aiment courir. Et souvent, ils aiment ça à la folie. Mais pour progresser correctement, les jambes de Forrest Gump ne suffisent pas. Régulièrement, ils devront penser, afin d’adapter leur entraînement. Une application parfaite pour ça est Nike Run Club : elle guide les débutants et conserve les performances pour en suivre l’évolution. Vous pouvez même vous connecter avec des amis coureurs et créer des événements pour vous motiver mutuellement, lors d’une sortie simultanée à distance. 

Strava : une autre app spécialiste des exercices cardio compatible avec l’Apple Health

Strava application compatible

Strava fait également partie des applications disponibles sur Apple Health. Elle permet, entre autres, de se créer un réseau pour partager vos activités sur une plateforme dédiée, avec d’autres passionnés de cyclisme, de nage ou de running. D’autre part, la fonction “Analyse” vous permet d’interpréter vos distances parcourues, votre puissance ou fréquence cardiaque. En abonnement premium, vous disposez même d’outils tels que le capteur de puissance pour les cyclistes, ou des générateurs de parcours avec les dénivelés que vous souhaitez. Un excellent partenaire pour ceux qui envisagent de se mettre au triathlon !

Autres services de support santé avec l’app Apple Health

Maintenant que vous êtes paré(e) avec le Medical ID, que vous savez mieux vous nourrir, et que vous avez persévéré dans votre activité sportive, voici de quoi continuer à prendre soin de vous. Précisons cependant que, pour ce qui suit et pour ce qui précède, l’évolution compte plus que les valeurs dans l’absolu. En effet, il ne s’agit que d’approximations. Gardez donc à l’esprit qu’un véritable suivi, à l’image du corps lui-même, est composé de courbes, et non de points sporadiques. 

Brossage de dents 

Le temps de brossage quotidien fait désormais partie des données que vous pouvez rentrer dans l’Apple Health. Bien que ça ait l’air anodin, n’oubliez pas deux choses : la santé buccale est particulièrement fragile et les dentistes, souvent mal remboursés, peuvent vous coûter très cher. Une hygiène irréprochable à la Willy Wonka vous épargnera donc bien des déconvenues !

Suivi des règles sur l’Apple Health

Pour la moitié de la population, bien connaître l’évolution de ses cycles menstruels est souvent une bonne idée. D’ailleurs, l’autre moitié de la population a tout intérêt à s’y intéresser aussi. Connaître la date de ses prochaines règles peut vous éviter de partir en canyoning au mauvais moment, par exemple… A contrario, tabler sur des périodes régulières de fertilité augmentera vos chances de tomber enceinte. On rappellera cependant à l’assistance que ce n’est, en aucun cas, un moyen de contraception.

Activité sexuelle

Tant qu’à faire, évacuons le sujet maintenant : garder une trace de votre activité sexuelle peut vraiment vous aider à comprendre ce qui se passe dans votre corps. Baisse d’humeur, hausse de stress, problèmes de peau ou de sècheresse vaginale… Attention cependant à ne pas surinterpréter en comparant tout ce que vous inscrivez dans l’Apple Health !

Acné 

Il est souvent difficile de déterminer la cause d’une poussée acnéique. Alimentation, brusques changements hormonaux, peau anormalement grasse, etc. En notant les périodes et la gravité de vos éruptions cutanées, peut-être parviendrez vous à faire le lien salvateur avec une cause inattendue.

Variations d’humeur

Pour les lunatiques, sachez qu’observer les variations d’humeur est bien plus fascinant que de les subir. À ce titre, ne notez pas que les baisses de moral : comprendre les moments d’euphorie, d’impassibilité, ou de motivation peut vraiment vous aider à mieux organiser vos journées. Et dans le pire des cas, vous aurez sauvegardé les prémices d’une dépression, ce qui vous aidera au moins à l’identifier.

Suivi intestinal

Entre constipation et diarrhées, l’on a de quoi en noter, de belles choses, sur son application déjà bien chargée ! Cela dit, les selles sont un indicateur très intéressant de votre niveau d’activité, d’hydratation et d’hygiène alimentaire. Mêmes les ballonnements pourront être de la partie ! Nous terminerons allègrement sur cette note un brin nauséabonde, non sans rappeler les paroles d’un éminent spécialiste en la matière (fécale), l’écrivain et médecin François Rabelais : « Science sans conscience n’est que ‘ruine’ de l’âme ».

Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation littéraire, j'aime observer l'environnement et ses transformations. À ce titre, je pense qu'il est bon de se frotter à la technologie afin d'en maîtriser les impacts sur notre décor de vie. Mettre un pied dans le progrès, n'est-ce pas en saisir le gouvernail ?