Yardam connecte l'arme à feu des policiers américains

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les objets connectés n’en finissent pas de trouver de nouveaux champs d’actions. Ils sont désormais utilisés aussi bien pour le confort que la protection et la Silicon Valley débordent encore d’inventeurs qui ne comptent pas en rester là. C’est ainsi que la startup Yardam a développé une arme intelligente destinée à l’usage des services de police aux Etats-Unis. Nous vous avions déjà parlé de l’Armatix iP1, la première arme connectée, mais le concept semble faire des émules avec Yardam.

yardam-arme-connectee-1

Présentation de Yardam :

La société californienne Yardam, financée à hauteur d’1,5 millions de dollars, développe actuellement un dispositif connecté à intégrer à la crosse de l’arme à feu des policiers américains. L’objectif? Connecter l’arme des policiers à leurs smartphones afin de déterminer sur l’arme est rangée dans son étui ou si elle a fait feu. En cas d’utilisation, Yardam sera capable de produire un mini rapport balistique composé de l’angle, la direction de la visée du tireur et sa position géographique, identifiée par GPS.

Toutes ces informations sont stockées et transmises au smartphone de l’agent de police via bluetooth 4.0 et chiffrées dans un cloud pour être conservées et servir le cas échéant de preuve. Ces données données importantes permettront notamment d’éclaircir certaines situations menant à des échanges de coups de feu et de prévenir les bavures policières en apportant une source d’information fiable aux enquêteurs.

yardam-arme-connectee-2

Pourquoi Yardam ?

Après l’affaire de la tuerie de Ferguson, où un jeune homme de couleur, âgé de 18 ans seulement, fut abattu par un agent des forces de l’ordre tandis qu’il ne portait aucune arme, le débat sur l’encadrement de l’usage des armes par les policiers fait rage outre-Atlantique. Si de plus en plus de divisions s’équipent de caméras d’action pour filmer leurs interventions et justifier leurs prises de décisions, Yardam est peut-être finalement la solution ultime : à la fois précise et non-intrusive.

Yardam est actuellement en phase de tests auprès des agents du comté de Santa Cruz en Californie et de Carollton auTexas. Selon Phil Wowak, shérif du comté de Santa Cruz, cette technologie est la bienvenue pour démontrer le bien fondé des interventions de ses équipes : « chaque shérif et chef de police du monde entier devrait se pencher sur ce produit pour l’avenir de son département« .

Disponibilité et prix :

Etant donné le marché, nul doute que Yardam sera commercialisé auprès des particuliers aux Etats-Unis mais probablement pas en Europe d’ici peu. Le prix n’est pas encore communiqué.

source : Ars Technica

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire