X-Up, l’accélérateur de Polytechnique à la recherche de projets d'objets connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Ecole Polytechnique lance la deuxième promotion de son accélérateur de startups “X-up”, destinée aux projets d’innovations technologiques et notamment aux projets liés aux objets connectés.

X-up, l’accélérateur qui privilégie les projets d’objets connectés

Depuis le mois d’avril 2015, l’Ecole Polytechnique dispose de son accélérateur, nommé « X-up ». Son objectif est d’aider des projets de start-up dans leurs phases de développement au travers d’un accompagnement de 6 mois (renouvelable une fois). Cet accélérateur entre dans la stratégie de l’Ecole Polytechnique qui, selon les dires de son président Jacques Biot, positionne l’entrepreneuriat comme “pilier de la stratégie de Polytechnique” (Le Monde, ITW décembre 2014).

imprimante-3d-impression-fablab

Trois composantes, dispensées par l’équipe du Pôle Entrepreneuriat et Innovation (PEI) de l’École polytechnique, ponctuent l’accompagnement de l’accélérateur : coaching, mentorat et interaction entre équipes accélérées. Le PEI propose également un espace de prototypage géré par un fab-manager, ainsi que des ateliers et des rencontres.

Vues aériennes du campus de Palaiseau

Le PEI précise que l’accélérateur est ouvert à tout projet (pas uniquement réservé aux étudiants de l’Ecole mais à toute personne ayant un projet de création de startup). Matthieu Somekh, responsable du PEI, a confié  privilégier les innovations technologiques :

«Nous privilégions les projets avec une forte dimension d’innovation technologique dans des domaines variés : par exemple, le médical, le big data ou encore les objets connectés»

Lancement de la deuxième promotion de startups

La première promotion de startups accélérées s’est déroulée depuis le mois d’avril avec quatre projets de start-up. La deuxième promotion est en cours de recrutement pour une rentrée au 1er octobre 2015. Pour postuler à la deuxième promotion lancée au 1er octobre 2015, les candidatures se font auprès du Pôle Entrepreneuriat et Innovation.

source : LeFigaro

Partager
A propos de l'auteur