WWDC 2014 : Apple lève le voile sur HealthKit et HomeKit

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La conférence WWDC 2014 est la grande messe annuelle d’Apple avant les traditionnels lancements produits de la rentrée. Cette conférence annuelle vise en général à donner un aperçu aux développeurs du monde des nouvelles possibilités logicielles offertes par les services Apple (iOS, iCloud, etc) afin de stimuler leur imagination en prévision du lancement de nouveaux produits. Cette année, la marque à la pomme lève le voile sur une série d’annonces visant directement les objets connectés. La WWDC 2014 sonne la gloire de l’internet des objets, aussi bien en matière de domotique, de santé connectée (avec l’application Healthbook d’Apple) et peut-être prochainement de TV connectée avec une mise à jour prochaine de l’Apple TV. Résumé des annonces principales d’Apple ce 2 juin 2014.

apple-wwdc-invite-2

Un nouveau langage de programmation :

Apple a présenté un nouveau langage de programmation baptisé “Swift”. D’après Apple, c’est de “l’objective C sans la lourdeur du C“. Swift sera-t-il facile à apprendre? On vous répond bientôt 😉

iCloud passe à la vitesse supérieure :

Apple ouvre finalement iOS8 aux développeurs tiers. Les applications mobiles pourront désormais communiquer de manière transversales et des extensions permettront de choisir des claviers alternatifs ou des widgets. Apple lance également plusieurs nouveaux services dont iCloud Drive, annoncé par Craig Federighi et permettant de stocker ses fichiers et d’y accéder depuis n’importe lequel de ses terminaux. Apple offrira 5 Go gratuits sur iCloud Drive pour chaque client, et l’extension à 20Go sera facturée 0,99€ / mois.

Mac OSX converge vers iOS :

Macintosh, l’OS desktop d’Apple en est à la version Mac OS X 10.10. Cette version, baptisée Yosemite, poursuit la convergeance avec iOS engagée par les versions précédentes. Le design mais aussi les fonctionnalités s’harmonisent et à terme, il y a fort à parier que Mac OS X et iOS se ressembleront comme deux gouttes d’eau. Il est d’ailleurs désormais possible de répondre à un appel ou à un SMS à partir de son Mac ou de poursuivre la rédaction d’un e-mail commencée sur son iPhone. Mac OS Yosemite sera disponible en version bêta gratuite dès cet été, et la release finale arrivera à l’automne 2014 pour le grand-public
Apple se positionne enfin sur deux secteurs porteurs avec HealthKit et HomeKit. HealthKit sert à mesurer son activité physique et à surveiller son état de santé. HomeKit permet quant à lui de transformer son iPhone/iPad en télécommande de sa maison connectée.
homekit-apple-wwdc-2

HomeKit : la domotique débarque chez Apple

On attendait cette annonce avec impatience, elle a pris la forme d’une offensive d’Apple dans deux domaines de prédilection des objets connectées : la santé mais surtout la domotique !  Apple lancera prochainement un centre dédié à la domotique : HomeKit. Apple a aussi révélé le nom de ses 20 premiers constructeurs partenaires, dont les français Withings et Netatmo. HomeKit est une certification associée à iOS permettant de mieux communiquer avec certains appareils de la maison comme les thermostats connectés, lampes intelligentes ou serrures connectées. HomeKit intègre également Siri, l’assistant personnel virtuel d’Apple pour permettre de déclencher des actions à partir d’ordres données à la voix par l’utilisateur.
Homekit-apple-wwdc

Santé connectée : Apple voit large

L’offensive d’Apple en matière de santé se matérialise sous la forme d’un carnet de santé digital baptisé HealthKit et d’une application mobile associée : Health. La dénomination HealthBook cède donc sa place à HealthKit, un centre de santé dématérialisé permettant de stocker ses données médicales. Associé l’application “Health”, HealthKit est capable de mesurer le nombre de pas effectués, la distance parcourue ou les calories brûlées au cours de la journée.

healthkit-apple-wwdc
Apple dévoile également un partenariat avec certains hôpitaux américains offrant la possibilité d’éffectuer le suivi des patients et de leurs statistiques (tension, poids, etc.) grâce à son smartphone.  Une éventuelle montre iWatch pourrait même rajouter à cela le rythme cardiaque… Les données médicales seront sécurisées par Apple, qui y accordera l’accès au cas par cas aux applications tierces en ayant besoin pour fonctionner correctement.
Crédit images : theverge.com

Partager
A propos de l'auteur