Withings Aura : le capteur de sommeil est enfin disponible à 299,95€ !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec le lancement d’Aura, Withings veut inventer une nouvelle façon de se réveiller en mettant fin à cette habitude malheureuse et inefficace qui consiste à grappiller quelques minutes avec la fonction snooze de son radio-réveil ou de son smartphone. Aura est un dispositif intelligent et connecté pour le sommeil destiné à vous fournir une expérience de réveil tout en douceur.

Alors que 64 % des Français déclarent utiliser la fonction rappel de sonnerie de leur réveil*, 57 % des Français admettent rester au lit plus de 5 minutes tous les matins après la sonnerie. Cela équivaut à près de 2 jours par an par personne. Ces quelques minutes grappillées au réveil ne sauvent pas la nuit puisque près de 64 % des personnes se sentent toujours fatiguées après leur nuit de sommeil et seulement 6% s’estiment très en forme. De plus les Français dorment en moyenne moins de 7 heures par nuit, tandis que l’OMS recommande huit heures de sommeil quotidien. Cédric Hutchings, fondateur de Withings :

Chez Withings, nous nous engageons à réellement améliorer l’expérience globale du sommeil. C’est exactement ce que fait le tout nouvel Aura qui permet aux utilisateurs de s’endormir et de se réveiller plus naturellement, en fonction de leurs données biologiques, plutôt que de vivre des séquences de repos interrompues par le continuel rappel de l’alarme tonitruante.”

Withings-Aura

Fonctionnement de Withings Aura

Withings Aura est composé d’un capteur de sommeil, discret, qui se glisse sous le matelas et fonctionne en synchronisation avec le périphérique de chevet. Ensemble, les deux unités enregistrent et surveillent l’ensemble des facteurs afin d’offrir une compréhension approfondie du sommeil. Le capteur de sommeil met l’accent sur les données personnelles (mouvements du corps, cycles de respiration et fréquence cardiaque) et le dispositif de chevet surveille l’environnement de la chambre (nuisances sonores, température ambiante et intensités lumineuses).

Révolutionner la qualité de sommeil

Withings Aura offre une fonction de réveil intelligent avec des programmes sons et lumière scientifiquement validés et éprouvés pour assurer un réveil en fin de cycle de sommeil léger – la meilleure façon pour optimiser la sensation d’un réveil en forme.

La technologie d’éclairage multicolore LED de Withings Aura et ses programmes permettent de tirer le meilleur parti du lien entre les longueurs d’onde de lumière et la sécrétion de mélatonine, l’hormone responsable du cycle veille-sommeil. Les programmes sonores répliquent les fréquences et cycles du rythme circadien. Ils détendent  tout en endormant et stimulent au réveil. Aura est aussi le parfait compagnon de chevet dédié au sommeil avec des options supplémentaires pour créer des ambiances personnelles pour la détente ou des programmes de sieste.

OneAuraOn-iphone

Visualiser ses cycles de sommeil

L’application mobile Withings Health Mate se connecte en bluetooth 4.0 au dispositif afin d’accéder à toutes les données collectées au cours de la nuit. Chaue utilisateur peut ainsi visualiser ses habitudes de sommeil et comparer la qualité du repos de ses dernières nuits. L’application mobile permet aussi de contrôler facilement les programmes de l’Aura, notamment le calendrier de réveil progressif. Selon Cédric Hutchings, co-fondateur de Withings :

Le sommeil est tellement essentiel à notre équilibre que nous nous sommes challengés pour créer un produit qui pourrait non seulement analyser et de surveiller le sommeil, mais aussi avoir un impact direct sur la qualité du sommeil. En combinant les capteurs environnementaux, de lumière et de son, nous proposons un dispositif qui procure aux utilisateurs les données et le pouvoir d’améliorer un tiers de leur existence. “

Disponibilité et prix :

Withings Aura est disponible à partir du 25 août au prix public de 299,95€ et sur le site dédié au Withings Aura.

* selon une étude sur le sommeil commandée par Withings et menée en ligne par Opinion Matters, entre le 29 juillet et le 5 août 2014, auprès d’un échantillon représentatif de 1505 adultes en France.

Partager
A propos de l'auteur