Wistiki a perdu le nord : son service ne vaut pas 16,5 M€ et voici pourquoi…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

[billet d’humeur]Lire des informations contradictoires avec mon point de vue est fortement conseillé pour vous permettre de vous faire votre propre opinion.

Ils s’appellent Wistiki, Gablys, ou autres… Ces objets connectés sont vendus plusieurs dizaines d’euros et vous proposent de géolocaliser tous vos objets perdus.
Oui mais voilà, ils ne contiennent pas de GPS, ne peuvent donc pas géo-localiser quoi que ce soit sans votre smartphone.
Or dans ces cas là, c’est lui qui est localisé… et cela change tout.
wistiki-home
Wistiki par exemple, est une startup française qui met bien en avant l’aspect Made-in-France de son produit. Selon des sites très sérieux, la startup serait même valorisée 16,5 millions d’euros. Selon qui ? Elle même. Le hic, c’est que Wistiki ne détient ni savoir faire, ni base de clients contents.
Pire, on trouve des traces de cette haute ingénierie à la française partout sur le web, notamment sur les sites chinois permettant l’achat d’accessoires électroniques en gros. Et j’aime autant vous dire que les 3 frères à l’origine de cette success-story ne sont plus très loquaces quant au-dit process industriel depuis longtemps…
alibaba-wistiki
Grâce au web et pour 4 à 15 dollars pièce, vous pourrez vous aussi vous inventer une vie de fabricant d’objets connectés. Vous pourrez même envoyer des communiqués mensongers (comme nous l’avions déjà relevé) et prétendre tout un tas de choses plus farfelues les unes que les autres… Si vos clients se plaignent, vous n’aurez qu’à faire comme Wistiki, noyez le poisson !
avis-wistiki

La publicité mensongère :

Wistiki affirmait il y a peu avoir vendu 50.000 unités de son produit. Or Wistiki a plutôt tendance à donner ses produits à qui en veut bien. On trouve en effet traces de nombreux jeux concours sur le web visant à se débarasser des Wistiki, comme ici ou .
Pour « réussir » leur campagne de financement participatif aussi, Wistiki a reçu un peu d’aide. Sur le site de MyMajorCompany, Wistiki demandait initialement 20.000 euros pour aider à son « industrialisation ». Or, un jeu organisé par la compagnie d’assurance AXA a permis de financer 60% de cet objectif d’un coup ! Un petit don ‘tremplin’, c’est toujours bon à prendre 😉
witiski-mymajor-company
Quand cela ne suffit pas, des sociétés se chargent aussi d’utiliser Wistiki comme un goodie publicitaire :
icoyote-wistiki
Et ces sociétés reprennent à leur compte l’argument mensonger de la « géolocalisation de tous vos objets », ce qui est particulièrement cocasse dans le cas de Coyote ci-dessus (qui utilise le vrai GPS lui).
Sur les 50.000 objets que Wistiki affirme avoir ‘vendu’, on peut penser qu’ils ont du réellement en commercialiser quelques milliers aux particuliers, le reste étant des commandes de gros par des sociétés qui ont distribué ce morceau de plastique inutile comme on offre des stickers ou des gommes publicitaires.
Un détail nous a quand même intrigué ; d’un coté Wistiki annonce avoir 250.000 utilisateurs …

 

La communauté Wistiki compte plus de 250 000 têtes-en-l’air !Si vous perdez 1 objet personnel, vous pouvez compter sur la communauté Wistiki pour vous le faire restituer 🙂
Posted by Wistiki on lundi 4 mai 2015

 

…de l’autre, son application mobile est sévèrement jugée par le peu d’utilisateurs réels (voir plus haut), –les faux-avis ne manquent pas– et le nombre de téléchargements enregistré ne correspond pas vraiment aux volumes annoncés :
google-play-wistiki
Evidemment, il faut ajouter les téléchargements iOS. Mais qui peut croire qu’ils soient 20 fois supérieurs à Android… Sur les réseaux sociaux, même constat. Difficile d’estimer le pourcentage de vrais comptes sur la page Facebook de Wistiki, mais sur Twitter c’est la ‘cata‘ : 38% de vrais followers seulement. Le reste c’est du vent !
Capture d’écran 2015-07-10 à 15.52.00

Un point sur la technologie :

Sur la page Wikipedia expliquant le principe de géolocalisation, vous remarquerez que pas une fois vous ne trouverez le terme ‘bluetooth’… preuve que cette technologie de communication n’est que très peu utilisée pour des usages liés à la localisation (la raison est simple : ce n’est ni précis, ni efficace) sauf dans des cas bien précis, comme avec les Beacons par exemple. La page Wikipedia décrit le procédé de géolocalisation de la manière suivante :

« La géolocalisation ou géo-référencement est un procédé permettant de positionner un objet (…) sur un plan ou une carte à l’aide de ses coordonnées géographiques. Cette opération est réalisée à l’aide d’un terminal capable d’être localisé et de publier ses coordonnées géographiques (latitude/longitude). Les positions enregistrées peuvent être stockées au sein du terminal et être extraites postérieurement, ou être transmises en temps réel vers une plateforme logicielle de géolocalisation. La transmission temps réel nécessite un terminal équipé d’un moyen de télécommunication de type GSM, GPRS, UMTS, radio ou satellite lui permettant d’envoyer les positions à des intervalles réguliers.« 

L’ennui avec les trackers bluetooth, c’est qu’ils utilisent une technologie dont la portée maximum n’excède pas 50 mètres en champs libre. Mieux vaut donc ne pas perdre vos affaires trop loin ! 😉 Au mieux, l’application vous indiquera que l’objet est encore dans le champ bluetooth émis par votre smartphone et que vous devriez chercher encore pour arriver à vos fins, ils peuvent aussi déclencher une sonnerie… Mais c’est vraiment le maximum que peuvent faire ces objets.
wistiki-home
Ci-dessus, la phrase correcte devrait être :

« Découvrez la position GPS de votre smartphone, la dernière fois que votre Wistiki n’était pas perdu … Les coordonnées GPS correspondent à la position de votre smartphone lorsqu’il était à proximité du Wistiki pour la dernière fois.« 

Wistiki promet aussi une fonction ‘collaborative’ qui permet à tous les membres de la communauté de détecter vos objets perdus afin de les restituer à leur propriétaire. Mais là encore, comme l’objet ne marche pas tellement bien et que le nombre de téléchargements de l’app est faible… (sans compter les gens qui désactivent le bluetooth)… autant dire que vous n’êtes pas prêt de recevoir le coup de fil d’un autre pigeon qui aura, comme vous, acheté l’appareil et croisé vos affaires.

L’innovation de Gablys :

Là, vous pensez que j’ai une dent contre Wistiki en particulier. Alors que pas du tout, car Gablys est tout aussi ridicule. Il y a quelques semaines, nous avons reçu la newsletter annonçant que : Gablys sortait la fonction déclencheur photo. Pas peu fiers de leur petit effet, l’équipe d’ingénieurs derrière cette innovation indique :

« Pour cet événement, nous avons créé une vidéo rien que pour vous ! Venez découvrir cette nouvelle fonctionnalité, en vous rendant sur notre chaîne Youtube et ainsi devenir la Star des Selfies. »

Laissez-vous aller, regardez la vidéo :

Et bien j’ai un scoop pour vous : les chinois y avaient pensé avant :
shutter-bluetooth-gablys

Bon, rendons à César ce qui est à César : Gablys a quand même eu l’idée de génie d’ajouter un petit support en carton plié, comme… Google Cardboard. WoW ! Pour rappel, Gablys est vendu 39€ !

Conclusion :

Par pitié, chers tous, si vous envisagez d’acheter un traqueur bluetooth inutile, aidez votre karma et donnez la somme équivalente à une association ou aux bonnes oeuvres… cela vous évitera une petite honte en vous apercevant que vous avez été berné par des imposteurs.
Enfin, annoncer une valorisation de 16,5M€ (CP Wistiki Levée de fonds & Valorisation) sans aucune propriété intellectuelle n’a aucun sens. Le communiqué précise pourtant :

« La start-up à la french-touch accélère son développement commercial en étant valorisée aujourd’hui à 16,5 millions d’euros suite à une seconde augmentation de capital de 1,5 million d’euros réalisée auprès d’investisseurs privés. Les fonds collectés permettront à Wistiki de rester à la pointe de l’innovation (LOL, ndlr) – synonyme du savoir-faire français (re-LOL, ndlr), et d’étendre son marché vers de nouveaux horizons. »

La valorisation d’une société se fait à l’occasion d’une levée de fonds, en fonction du montant payé par un investisseur (pour une portion) ou un acheteur (pour le tout). Or personne ne se précipite au portillon pour investir dans une ‘arnaque‘, selon le terme employés par ses utilisateurs. Mais c’est une technique utilisée depuis le début par Wistiki semble-t-il : voici leur premier Communiqué envoyé le 20 05 2014.

Partager

A propos de l'auteur

23 commentaires

  1. Excellent article, bravo ! Il est bon de temps en temps de retourner sur terre de façon objective…
    Et encore ici c’est encore « moral ». Que pensez-vous de ceux qui font cela avec des objets « dits » de santé ?

    • Sandrine,
      la ‘Morale’ malheureusement est à l’appréciation de chacun, je ne me lancerai pas dans cette analyse. Lorsqu’on promet quelque chose d’impossible c’est grave, lorsque ça touche à la santé cela peut avoir des conséquences irrémédiables. Mais ce n’est pas le cas de Wistiki 😉

  2. Très bon article 😉 Ce qui est dommage, c’est qu’ils s’appuient sur l’écosystème French Tech, ce qui peut tirer le reste du groupe vers le bas. Et c’est clair qu’ils ne sont pas les seuls imposteurs sur le marché.

  3. Pingback: Voici pourquoi Wistiki a perdu le nord | #NoBullshitMarketing

  4. J’avoue, je me suis bien fait avoir ! « Heureusement » je l’ai eu moins cher en participant à leur campagne de crowfunding …
    Je l’ai utilisé 3àmn, puis j’ai fini par le perdre et tant mieux !
    Si je le retrouve je me ferai un plaisir de le démonter et de brouiller chaque composant ! Ahahah !

  5. « Lire des informations contradictoires avec mon point de vue est fortement conseillé pour vous permettre de vous faire votre propre opinion. »
    Voilà un préalable qu’on aimerait voir figurer dans une très large partie de ce que l’on lit dans la presse. Chapeau pour ce chapô. 🙂

    • ça va toujours mieux en le disant 😉
      La plupart des gens prennent un billet d’humeur pour ce qu’il est, mais pour les autres autant souligner que la lecture d’informations contradictoire avec son propre point de vue est sinon utile, au moins salutaire pour l’esprit critique de chacun 😉

  6. Joli article à charge! Il fallait oser, et ça fait plaisir de voir que vous n’avez pas froid aux yeux. Pour ma part je n’ai jamais testé Witsiki mais avec ma boutique en ligne d’objets connectés je connais bien Gablys et Bluebee, dans le même esprit.
    Certes, c’est clairement perfectible, et l’absence de GPS rend le tout très approximatif, mais la fonction « dernière localisation » permet quand même d’avoir une idée d’où on a pu oublier l’objet relié au tracker, et une fois sur place, la localisation de proximité prend le relais, si personne ne s’est fait la malle avec l’objet perdu entre temps. ça peut donc avoir son utilité, le tout, c’est d’avoir pleinement conscience de ce que l’on achète.

    • Bonjour Jérome,
      il existe une bonne quinzaine de ‘marques’ de trackers bluetooth sur le marché. Leur fonctionnement est identique, seule la communauté d’utilisateur peut en sortir un du lot pour faire ‘effectivement’ fonctionner l’aspect communautaire… Et on en est loin puisque la rétention d’usage est très faible.
      En revanche, si quelqu’un avait l’idée d’un standard pour faire fonctionner tous ces trackers ensemble… là ça pourrait être chouette 🙂

  7. enfin …enfin un article qui rétablit la vérité sur ce pseudo newtech concept.. perso j’ai tout mis a la poubelle.. grosse arnaque et en plus les commentaires négatifs sont supprimés sur leur page Facebook…..triste et pathétique

  8. 100% d accord ! J’en ai acheté un qui n’a jamais vraiment fonctionné et derrière le sav n’existe pas. Enfin bref tout ça est très mauvais et on frôle L’arnaque…

  9. Sympa l’article ! Dommage j’avais acheté mon wistiki en mai 2015 avant la publication de l’article et je me suis donc bien fait arnaqué.
    Dommage que votre article n’ait pas dépassé les frontières du web car je viens d’entendre ce matin un des créateurs de Wistiki sur Europe1. Toujours la même communication bien ficelée, et le présentateur d’Europe1 fier de nous présenter une startup française qui monte 🙁

  10. d’un autre côté j’en ai commandé 2 car je perds souvent mon téléphone ou mes clefs (ils sont souvent proches) et je n’en ai pas honte pour autant.
    cela va fonctionner comme un porte clef siffleur d’avant et vu le prix je ne vois pas pourquoi je devrais être traité d’idiot.
    Pas encore reçu donc je ne peux pas me prononcer sur le fonctionnement mais je pense que si des milliers de personnes l’utilisent, ca devrait pouvoir fonctionner.
    par contre je ne comprends pas votre interet à faire ce genre d’article sans attendre un peu le dévellopement, à part si ce n’est de la jalousie.

  11. De nature pourtant méfiante, j’avoue honteusement être tombée dans le piège. À cause de l’interview sur Europe 1, j’ai eu confiance et me suis procuré 4 Wistiki d’un coup !
    Il m’a fallu moins d’une journée pour me rendre compte de l’arnaque et la lecture de votre article pour comprendre le fonctionnement de cette arnaque.
    Je tenais à apporter une précision : le jour où j’ai installé cette appli sur mon smartphone et commis l’énorme erreur d’enregistrer mon numéro de portable sur leur site, j’ai été harcelée d’appels et sms publicitaires en tous genres.
    C’est comme ça que Wistiki gagne de l’argent : en revendant leurs fichiers clients ! Brillants, les frères Lussato !

  12. Bonjour à tous,
    Nous sommes sincèrement navrés que nos produits ne répondent pas à toutes vos attentes ou que vous rencontrez des difficultés avec votre Wistiki.
    Pour toute question, nous vous invitons à contacter notre Service Client à support@wistikicom, qui se fera un plaisir de répondre à toutes vos interrogations.
    Nous vous souhaitons une excellente journée,
    L’équipe Wistiki

Laisser un commentaire