WERAM 1100 : Toshiba lance un bracelet connecté au Japon

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au mois d’Août, Toshiba a annoncé ce lundi le lancement imminent au Japon du Weram 1100, un bracelet connecté destiné à analyser le niveau d’activité de son utilisateur.

Le groupe japonais Toshiba a annoncé lundi 11 aout la commercialisation imminente au Japon d’un bracelet connecté destiné au suivi de l’activité physique des particuliers. Il s’agit d’un accessoire à porter au poignet qui permet de calculer le niveau d’activité de chacun au cours de la journée. Toshiba espère notamment se distinguer grâce à son expérience dans le domaine des semi-conducteurs et des technologies médicales. Toshiba a en effet annoncé un objet connecté de santé pour les médecins.

Toshiba_Weram1100

Présentation du bracelet de Toshiba :

Ce nouveau bracelet connecté, qui arrive quelques jours seulement après l’Orbit de Runtastic, a été baptisé WERAM 1100 par Toshiba, un nom un peu barbare pour un smartband dont le design ne l’est pas tant. Le Weram 1100 est disponible en 4 couleurs et capable d’évaluer le comportement de son utilisateur pour l’aider à entretenir sa condition physique jour après jour.

A l’instar des modèles de bracelets connectés de Jawbone, Fitbit ou Sony, le Wearam 1100 se connecte à un smartphone via Bluetooth 4.0 Low Energy afin d’analyser les données enregistrées par l’utilisateur au cours de la journée pour les visualiser sous forme de graphiques au sein d’une application mobile dédiée. Le Weram 1100 pèse environ 27 grammes et mesure 12 mm d’épaisseur pour 19 mm de largeur.

La particularité du WERAM 1100 vis à vis de ses concurrents réside finalement dans son autonomie de 2 semaines (grâce à sa batterie Lithium-Ion rechargeable par USB) et dans sa faculté de détecter automatiquement les phases d’éveil et de sommeil (c’était un des seuls reproches que je faisais dans mon test du Jawbone Up24). Plusieurs acteurs majeurs de l’électronique ont lancés leurs “smartbands”, dont Sony avec le SWR10 mais Toshiba entend davantage se focaliser sur le domaine médical et mise toutes ses ambitions sur la santé connectée.

L’objectif de Toshiba :

Toshiba a fait de la santé un de ses 3 domaines de prédilections, sur lesquels il fonde sa stratégie de croissance à long-terme. La santé, l’énergie (équipements de centrales, système de distribution, etc.) et la conservation de données (mémoires Flash NAND notamment) sont ainsi les priorités absolues de Toshiba dans les années à venir. Le groupe Toshiba a ainsi construit son propre hôpital au coeur de Tokyo et fabrique des systèmes d’imagerie à résonance magnétique (MRI) pour le domaine médicale, au même tire que des appareils de mammographie et d’autres équipements pour l’établissement de diagnostics médicaux.

Dans les années à venir, Toshiba souhaite amplifier ses investissement et développer l’ampleur de l’ensemble de ses activités liées à la santé avec l’ambition qu’elles génèrent un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros en 2015 et près de 6 milliards d’ici à 2017. Pour accomplir ce dessein ambitieux, Toshiba est en outre disposé à faire l’acquisition de plusieurs firmes japonaises et étrangères pour accroître ses capacités dans ce domaine. Toshiba compte ainsi proposer des technologies et services tant pour la prévention que pour le diagnostic, le traitement et le suivi de convalescence.

On attend finalement de savoir si le Weram 1100 sera capable, comme le concept baptisé TD-Z 421 et présenté au CES de Las Vegas, de se connecter à un miroir connecté permettant d’afficher des données dans la salle de bain.

source : AFP

Partager
A propos de l'auteur