Le thermostat connecté ’Temps-Réel' Ween se dévoile au CES

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lancé préalablement en crowdfunding, le thermostat connecté et intelligent Ween se dévoile enfin ! Cet objet connecté français (imaginé à Grenoble) est lancé au CES, où il a reçu un Innovation Award.
Après avoir levé quelques fonds en Avril 2014 puis un tour d’amorçage juste après le CES 2015 pour débuter son projet, la startup Ween est venue cette année pour présenter son produit au monde entier.
A Las Vegas, le thermostat connecté Ween a déjà séduit et reçu un Innovation Award dans la catégorie ‘Smart Home’, l’une des plus prisée.
ween-thermostat-connecte-2

Le thermostat temps-réel

Suite à sa campagne de crowdfunding réussie en 2015 et plusieurs mois de développement, Ween est parvenu à déposer un brevet lui permettant désormais de revendiquer le titre de premier thermostat temps-réel.
Cette semaine, les fondateurs Jean-Laurent Schaub et Nathanael Munier, présentent un thermostat connecté compatible avec la plupart des systèmes de chauffage en Europe (y compris les radiateurs électriques) et aux Etats-Unis.

La géolocalisation

Au dela de sa connectivité, Ween revendique surtout sont algorithme intelligent. Celui-ci permet à chaque instant à Ween d’utiliser la position géographique de votre smartphone pour décider de manière autonome quand enclencher le chauffage et à quelle vitesse.
Note : les thermostats Momit et Tado utilisent eux aussi la notion de géolocalisation du mobile de l’utilisateur, à des degrés différents. Lire notre comparatif détaillé à ce propos.

[fullWidthImage id= »34279″]

Autonome et intelligent

Ween revendique également son aspect ‘autonome’ et ses créateurs estiment que l’utilisateurs doit avoir le moins de paramètrages possible. Pour vous éviter de créer des plannings arbitraires qui –par définition– ne reflètent qu’approximativement vos habitudes de vie, Ween accorde une place particulière au suivi de vos déplacements.
Exemple : si vous partez en weekend à la campagne, le thermostat s’en aperçoit et limite vos dépenses en chauffage.
ween-thermostat-connecte-ces-1

No cloud !

Enfin, et au contraire de nombre de ses concurrents : Ween est ‘No Cloud’ ! C’est à dire que les données sont stockées et traitées par l’appareil (ci-contre) plutôt que transférées dans le nuage du fabricant pour analyse.
C’est la garantie que ce dernier ne vendra pas les données collectées chez ses utilisateurs… un reproche souvent fait à Nest –racheté par Google– et dont Lionel Paillet se défend pourtant sur Aruco.

« Au fond, on entend parler de nombreux business models juteux par la revente de la donnée, mais il faut regarder les choses en face. Chez Ween, nous pensons que la donnée isolée n’a pas tant de valeur que ça et que c’est la plateforme qui en tire le plus grand bénéfice au détriment de l’utilisateur. » m’explique Jean-Laurent Schaub.

ween-thermostat-connecte-ces-2

Une concurrence pléthorique

Avec ces arguments, Ween affirme son caractère et cultive sa différence dans les allées du CES 2016 et espère séduire plusieurs acteurs majeurs de la promotion immobilière. Ceux-ci pourraient être intéressés pour équiper leurs logements neufs du thermostat intelligent né à Grenoble.
Reste que Ween ne gère pas encore le multi-zone (uniquement le monozone via fil pilote en électrique) et que de gros acteurs sont déjà installés sur ce marché :

  • Nest appartient à Google et est le leader mondial,
  • Netatmo a levé 30M€ en Septembre 2015,
  • L’allemand Tado a levé 17,2M€ en Juin 2015.

Disponibilité et prix

Le thermostat connecté Ween sera lancé en 2016, au prix de 369€.

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire