Le marché des Wearables en Australie atteindra $1 milliard dans 3 ans !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon le cabinet d’analyse Frost & Sullivan, les wearables ont également le vent dans le dos en Australie. Avec le lancement de l’Apple Watch le 24 Avril 2015, les prévisions de ventes de Wearables, ces objets connectés à porter sur le corps, explosent littéralement. Tout le segment devrait en profiter.

Selon un nouveau rapport de Frost & Sullivan intitulé Austalian Wearable Technologies Report 2015, la progression du chiffre d’affaires de ce segment de marché de l’internet des objets devrait atteindre +78% entre 2014 et 2018. Selon les conclusions de ce document, le marché des Wearables en Australie atteindrait 1 milliards de dollars à l’horizon 2018, soit dans 3 ans.

australie-sydney-wearalbes

$1 milliards en 2018 :

La croissance rapide de cette activité sera notamment conditionnée par la poursuite d’un rythme d’innovations rapides et par la conclusion de partenariats tant sur le plan fonctionnel que de la distribution.

Outre la probabilité de nombreuses fusions acquisitions, le cabinet d’analyse évoque les acteurs majeurs du quantified self, dont Jawbone et Fitbit comme les leaders du marchés, mais également les géants Apple et Google comme des companies capables de catalyser et de nourrir la croissance du segment Wearables sur le long-terme.

wearables-netatmo-june_600x409

99% des ventes en B2C :

Et comme la population australienne accorde beaucoup d’importance au fitness et au sport, c’est le marché B2C qui devrait représenter 99% des ventes de ce types d’accessoires en Australie. Selon le rapport et Audrey William, l’usage des wearables dans un contexte professionnel est encore marginal. En revanche, Frost & Sullivan anticipe que ce marché (le B2B) décollera progressivement à partir de 2017, notamment dans le secteur minier et pétrolier, pour garantir la sécurité de leurs employés pendant leurs missions offshore. Dans ce type d’environnement contraint, ce sont alors moins les calories brûlées que l’exposition aux fortes températures, aux agents polluants ou toxiques qui seront privilégiés.

De nombreux acteurs tentent actuellement de développer des wearables dédiés à la sécurité des employés de milieux industriels et/ou dangereux, on pense notamment au casque de chantier DAQRI.

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur