7 objets connectés "wearables" pour vos voyages d’affaires

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une récente étude, “The future of wearable for Business travel “, analyse les tendances des objets connectés qui pourraient satisfaire les besoins des voyageurs d’affaires.

L’équipe Aruco a résumé ces tendances au travers de 7 objets connectés qui feront le futur des voyages d’affaires.

id-controle-wearable

1. Passer les contrôles avec sa montre

Grâce aux montres et bracelets connectés, les procédures de contrôle d’identité seront largement simplifiés et plus rapides pour les voyageurs d’affaires qui n’auront plus à sortir des preuves d’identité : ces dernières seront directement incrustées sur leurs poignets. Le contrôle étant informatique, l’attente en sera d’autant réduite et la qualité du voyage améliorée.

Ces objets peuvent également montrer leurs avantages pour les chambres d’hôtel en supprimant le check-in : les voyageurs d’affaires auront directement le numéro de leur chambre sur leurs poignets. Plus de clef de chambre d’hôtel non plus, les chambres s’ouvrent grâce à un signal envoyé depuis la montre ou le bracelet connecté du voyageur d’affaires.

2. Parler toutes les langues à la fois

sigmo

Sigmo est un appareil portatif de translation instantanée. Avec plus de 25 langues compatibles, les voyageurs d’affaires pourraient simplifier les dialogues entretenus dans certains pays dans lesquels ils ne maîtrisent pas forcément la langue locale.

3. Eviter les coups de soleil

sunfriend

Oui oui, les voyages d’affaires peuvent également se réaliser sous un radieux soleil ! En envoyant leurs employés dans des pays à forte exposition solaire, les entreprises veulent s’assurer de leur bonne santé. Le bracelet connecté SunFriend permet aux entreprises de s’assurer que leurs employés envoyés dans des pays très ensoleillés ne risquent pas leur santé en s’exposant trop au soleil. Ce bracelet permet en effet d’indiquer en temps réel l’exposition au soleil (UVA+B) et d’alerter l’utilisateur en cas de risque trop important. Cela dit, pour les femmes, on préfèrera certainement le Netatmo June (lire notre test ici).

pebble

4. Automatiser ses notes de frais avec Pebble

Reporter les dépenses peut être un processus long pour les voyageurs d’affaires. Avec la montre connectée Pebble (lire notre test ici), le fabricant propose une application liée à sa smartwatch permettant de reporter directement, aux divisions de l’entreprise gérant les dépenses administratives, les kilométrages ainsi que des informations relatives au voyage d’affaires (adresses de destinations, temps passé à l’étranger, …).

cityzen-smart-shirt-sensing-fabric-health-monitoring

5. Des vêtements qui s’adaptent aux conditions météo

Voyager dans des pays différents peut confronter l’individu à différentes conditions météorologiques auxquelles il doit s’adapter. Des vêtements connectés et intelligents pourraient ainsi mesurer ces différences (température, pression, ensoleillement,…), en avertir l’individu, et réagir en conséquence (modification de la texture, de la densité du vêtement…).

Les vêtements connectés comme ceux de Cityzen Sciences, OMSignal ou Hexoskin peuvent également surveiller, via des capteurs au contact du corps de l’individu, la santé en temps réel du voyageur d’affaires. Disposant de ces données, les entreprises pourraient adapter l’emploi du temps de leurs employés ou les diriger vers les structures adaptées en cas de problèmes de santé.

glass-travel

6. S’informer et se divertir en voyage

Même si les lunettes connectées peinent à trouver un marché dans le B2C (Business To Consumer), elles montrent toutes leurs utilités dans le B2B (Business To Business) et les applications professionnelles. Disposées dans les espaces premiums des compagnies aériennes dans les aéroports, de telles lunettes connectées pourraient afficher des informations sur le voyage ou les actualités en temps réel pour divertir l’attente du voyageur d’affaires.

Dans les pays de destination, ces lunettes pourraient servir de support pour guider le voyageur d’affaires qui ne connait pas forcément le chemin de destination (pour sortir de l’aéroport, pour trouver sa chambre dans l’hôtel, pour se rendre dans le bon bâtiment de l’entreprise qu’il visite…).

virtual-oculus-rift

7- L’expérience vidéo à 360° en avion

Voyager est intéressant, mais qui ne s’est pas déjà ennuyé dans un avion, même avec un écran devant ses yeux. En intégrant des casques de réalité virtuelle en première classe, les compagnies aériennes pourraient améliorer l’expérience de leurs clients. La compagnie Qantas et Samsung viennent par exemple d’annoncer un partenariat visant à équiper certains avions de ligne de la société avec des casques de réalité virtuelle Geag VR. Imaginez alors prendre la place, et avoir la même vue, que le pilote de l’avion alors que vous êtes assis sur votre siège. Imaginez pouvoir visiter des musées ou vous rendre virtuellement dans votre bureau (sous réserve qu’internet soit intégré dans les offres des compagnies aériennes) alors même que vous êtes dans l’avion. Les casques de réalité virtuelle peuvent permettre l’évasion dans un milieu fermé tel que l’avion.

Via

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: 7 objets connectés « wearables  pour les voyages d’affaires | «Patrick Bouillaud Blog