Wattway : Colas (Bouygues) invente une route solaire !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société spécialisée dans l’entretien des infrastructures routières Colas, filiale de Bouygues, ambitionne de produire de l’électricité grâce à des cellules photovoltaïques installées au sein même de la chaussée de nos routes.

Suffisamment robustes pour résister au passage des camions et suffisamment efficaces pour produire de l’électricité propre, Colas a présenté Wattway hier.

En partenariat avec l’Institut national de l’énergie solaire (Ines), Colas travaille depuis 5 ans sur la mise au point de ces dalles photovoltaiques. Wattway sera posée et collée directement sur la route, sans grands travaux, et permettront d’alimenter les infrastructures publiques grâce aux cellules photovoltaïques de 15 centimètres de côté qui la constituent.

colas-wattway

Celles-ci sont enrobées dans une résine translucide permettant de laisser passer la lumière du soleil tout en ne nécessitant pas d’entretien particulier puisque le vent et le roulement des véhicules sont censés les dépoussiérer de manière autonome.

Selon les premières estimations, il suffirait de couvrir 3% de nos routes avec ce revêtement pour couvrir plus de 10% des besoins électriques nationaux. À terme, le groupe prévoit de vendre son produit autour de 6 euros par ‘watt-crête’.

Selon Colas, 20 mètres-carrés de chaussée Wattway suffisent à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage). Aux Pays-Bas, la première piste cyclable solaire au monde a été lancée en 2014 au nord d’Amsterdam avec cette solution technique.

wattway-colas-vélo

Comme au Royaume-Uni ou un concept de route électrifiée est à l’essai, nos routes françaises pourraient donc devenir productrice d’énergies. Colas estime que :

« 20 m² de chaussée Wattway suffisent à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage) et, grâce à 1 km linéaire de route équipée de dalles Wattway, il est possible d’éclairer une ville de 5 000 habitants. »

La société Colas mise en particulier sur les espaces urbains, où la consommation énergétique est la plus élevée. « La route solaire participe au défi de la transition énergétique et constitue une brique essentielle de la smart city » estime Hervé Le Bouc, PDG de Colas.

Mais plus généralement, ce sont toutes les zones isolées, où le raccordement au réseau électrique est compliqué, qui pourraient se montrer intéressées par cette technologie en circuit court.

Partager

Laisser un commentaire