Les voitures connectées représenteront 1% des objets connectés dans 5 ans !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les équipementiers automobiles et les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour proposer de nouveaux services sans-fil à destination des automobilistes.

Petit à petits, ils seront intégrés aux véhicules de série, si bien qu’en 2020, 250 millions de voitures seront connectées à internet, selon Gartner.

L’un des sujets star du dernier CES de Las Vegas était sans aucun doute la voiture connectée. Les constructeurs automobiles ne sont pas peu fiers de ce qu’ils pensent pouvoir bientôt nous vendre. Gartner s’est penché sur les aspects de connectivité embarquée au sein des véhicules. Le résultat est éloquent : en 2020, 250 millions de voitures connectées parcourront nos routes.

credit image : Shutterstock

Le cabinet d’études va même plus loin : il estime que dans les 5 années à venir, les nouveaux véhicules équipés de capacités de conduite autonome vont devenir un segment majeur de l’internet des objets, représentant un gisement de croissance important pour toute la filière automobile.

En 2015, Gartner prévoit déjà qu’un parc de 4,9 milliards d’objets connectés sera actif dans le monde, soit une évolution de +30% par rapport à 2014. Le cabinet Gartner estime que ce parc devrait quintupler d’ici à 2020, atteignant 25 milliards d’objets connectés actifs. Par conséquent, les voitures connectées représenteraient en 2020 près d’1% des objets connectés dans 5 ans.

James F. Hines, du cabinet Gartner, explique :

« La voiture connectée est déjà une réalité, et la connectivité sans fil dans les véhicules est en expansion rapide, des modèles de luxe et des marques haut de gamme, au modèles de milieu de gamme »

voiture-connectee

D’autre part, la prolifération de la connectivité automobile devrait avoir des effets positifs sur les marchés connexes, dont la télématique, la conduite automatique, ou encore l’assistance à distance.

A titre d’exemple, dans son rapport « Connected Economy » de 2014, l’Idate analyse les stratégies des constructeurs de voitures connectées et relève qu’en 2018, les revenus liés à la connectivité des voitures devraient atteindre 8 milliards d’euros (connectivité directe et indirecte).

Néanmoins, la principale interrogation reste la capacité des utilisateurs à payer pour de tels services. Pour les encourager à s’abonner, les opérateurs télécoms –Orange est en pointe dans ce domaine– et les constructeurs s’appuient déjà sur différents modèles économique dont le plan partagé. Dans tous les cas, l’adoption va se faire très progressivement pour les cinq prochaines années.

Orange Drive : la voiture connectée pour tous en 2015 ?

Via – images : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur