[Dossier] Quel est l'impact économique des voitures autonomes dans le monde ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les voitures autonomes font la une des médias. Mais si les prouesses technologiques impressionnent, que les implications sur la politique d’assurance et de responsabilité en cas d’accidents inquiètent, les conséquences en matière d’économie sont encore méconnues.

La plupart des particuliers voient les voitures autonomes comme une prouesse technique et un futur radieux, dans lequel nous pourrons tous jouer à la PlayStation (conducteur inclus) dans la voiture sur la route des vacances. Mais il semble que la transition entre notre parc de véhicules thermiques polluants à un parc de voitures autonomes propres ne se fera pas sans heurts : en quelques décennies à peine, l’adoption de ces nouveaux moyens de transport devrait bouleverser les économies développées et détruire des millions d’emplois, ouvriers, pompistes, garagistes, manutentionnaires, etc.

voiture-connectee

L’avènement des véhicules autonomes :

La plupart des grands groupes automobiles et technologiques travaillent actuellement sur la mise-au-point de véhicules autonomes :
Tout ceci montre que, d’ici 10 à 15 ans, les voitures autonomes seront aussi courantes sur nos routes que les décapotables de nos jours. Et la somme d’innovations apportées dans le sillage de cette révolution industrielle et technologique est inimaginable : ces changements majeurs –à l’origine d’un nouvel ordre économique?– vont causer une vague de pertes d’emplois sans précédant dans le monde, surtout dans les pays développés où la production locale de véhicules est de coutume (ex : Toyota fabrique la Yaris à Valenciennes, voiture la plus produite sur le territoire français).
HYPERLOOP-elon-musk
Si la démocratisation des véhicules autonomes (donc optimisés, en terme de sécurité mais aussi de respect de l’environnement) a d’excellents effets collatéraux, ce n’est pas forcément le cas de son impact sur l’économie telle que nous la connaissons actuellement. Tesla prévoit par exemple que 90% de ses modèles produits cette année seront équipés de sa fonction ‘Autopilot‘. Selon le site Bloomberg News, ce sera également le cas des Cadillac de General Motors à partir de 2017.

L’impact sur l’économie et l’emploi :

Si demain nous possédions tous des voitures autonomes, le nombre de victimes d’accidents de la route serait infime, les allers-retours pour chercher une place de stationnement disparaîtraient (environ 30% du trafic urbain), nous faisant ainsi gagner des dizaines d’heures chaque année. Les parkings géants devenus inutiles permettraient de récupérer une surface au coût inestimable pour le développement et la construction de logements supplémentaires, tout en diminuant grandement les différentes formes de pollution en ville.

Les experts du secteur de l’automobile et des hautes-technologies prévoient que les particuliers seront d’abord assez lents à acquérir des voitures intelligentes Mais Morgan Stanley estime qu’aux Etats-Unis, les voitures actuelles sont conduites seulement 4% du temps, ce qui gâche une énorme partie du coût que représente la possession d’un véhicule personnel (environ 9.000 dollars). Après la maison, la voiture est le second poste de dépense des ménages. C’est pourquoi Uber imagine déjà un service où vous ne feriez plus que louer une prestation de transport à la demande plutôt que de posséder une voiture à plein-temps.

Uber-chauffeur-porte-vtc

Un changement de paradigme économique :

Selon Autoshpere, 60% des adultes américains interrogés aimeraient posséder une voiture autonome et 32% seraient même prêts à arrêter de conduire. Malheureusement, les fabricants automobiles d’hier et d’aujourd’hui devraient avoir bien du mal à gérer cette transition et les constructeurs de demain ont plus de chance d’être Tesla, Google ou Uber.

Parking, assurances, prêts de financement, réseau d’entretien, fabrication de pièces détachées, services de location et transport public sont autant de services qui seront touchés de plein fouet par l’adoption de voitures connectées autonomes. Même les transporteurs sont touchés : Daimler a présenté un concept de camion connecté autonome, l’Inspiration Truck.

 Aux États-Unis, près d’1 million de personnes travaillent dans l’industrie automobile, sous-traitants inclus. Et les chauffeurs de camions, bus, véhicules de livraison, taxis sont environ 6 millions. Combien d’employés dans l’industrie pétrolière pour produire nos carburants..?

Autant d’emplois qui sont amenés à disparaître dans les 15 prochaines années ?

image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur