Voiture connectée : Telefonica prédit 90% de pénétration marché dès 2020

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’opérateur Telefónica a publié un rapport de ses prévisions pour l’industrie de la voiture connectée. Telefónica prévoit ainsi que la majorité des voitures seront connectées d’ici à peine 6 ans. Selon Telefónica, le nombre de véhicules disposant d’une connectivité passera de 10% de l’ensemble du marché (en 2013) à 90% en 2020 et la grande majorité d’acheteurs de voitures attendra une expérience connectée dans la voiture de demain.
En dehors de la prévision de Telefónica, le contenu principal du rapport est composé d’une enquête YouGov, commandée par Telefónica, auprès de 5000 consommateurs dans 5 pays : Etats-Unis, Royaume-Uni, Brésil, Allemagne et Espagne. Comme Telefónica a un intérêt évident dans la promotion de l’adoption de la voiture connectée, il n’y a aucune raison de ne pas interpréter les résultats avec le plus grand sérieux.
voiture-connectee
L’enquête révèle que la majorité des consommateurs examinera les fonctionnalités connectées, y compris la connectivité intégré, mais aussi la possibilité de brancher un smartphone au sein de son véhicule, comme un élément clé dans les décisions d’achat d’une voiture. En outre, 80% des personnes interrogées déclarent qu’ils s’attendent à ce que la voiture connectée du futur fournisse la même expérience connectée que celle du haut-débit domestique ou de la 4G mobile. En d’autres termes, ils veulent un hotspot wifi et intégré dans leur future voiture, comme la Smart Antenna de PSA.
Bien sûr, les conducteurs n’utiliseront pas les mêmes services Internet dans la voiture que ce qu’ils feraient à la maison ou au travail. Les services connectés, la sécurité et le diagnostic à distance sont les usages connectés plébiscités dans cette étude par 73% des personnes interrogées, disant aussi qu’ils aimeraient idéalement être en mesure de vérifier l’état de leur voiture à distance, au moyen d’une application mobile. Il y existe aussi un intérêt certain dans la façon dont la voiture connectée pourrait permettre une modulation des modalités d’assurance en fonction de son degré d’utilisation et de la qualité de la conduite.
Pavan Mathew, directeur mondial de la division Véhicule connecté chez Telefónica, déclare :

“Beaucoup de consommateurs pensent actuellement à la voiture connectée sous l’angle de l’infotainment et du WiFi dans le véhicule, mais cela va changer lorsqu’il prendront conscience de la variété d’options possibles avec l’état actuel de la technologie. La sécurité et les diagnostics semblent être les caractéristiques les plus attrayantes pour les conducteurs, illustrant à quel point la sécurité routière et l’entretien des véhicules pourraient servir l’adoption des véhicules intelligents auprès de la majorité des clients.”

Selon lui, il faut s’attendre à voir une intégration progressive de la connectivité dans les véhicules au cours des prochaines années, mais il n’y aura pas d’explosion au cours des 12 prochains mois. La raison à cela réside dans la complexité des défis que la connectivité tente de répondre au sein des véhicules connectés. Selon lui, les équipementiers ont encore du chemin à parcourir avant d’être capables de sortir de leur rôle traditionnel de fabricant pour devenir des fournisseurs de services à part entière.”
Comme le marché des appareils mobiles se développe rapidement, les alliances dans le domaine automobile comme l’Open Automotive Alliance qui pousse à l’intégration de Google Auto ou son concurrent direct chez Apple (Carplay) toutes les parties prenantes sont réunies et tirent dans le même sens. Alors que la maison connectée présente le plus grand potentiel à long terme, la voiture connectée verra certainement des applications commerciales plus rapidement.

source : telecoms.com

credit image : Shutterstock

Partager
A propos de l'auteur