Intelligence Artificielle : Viv lève 12,5 M$ pour créer un logiciel qui apprend seule

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société qui a développé Viv, un logiciel d’intelligence artificielle développé par le créateur de Siri (racheté par Apple) est parvenue a lever 12,5 millions de dollars supplémentaires pour améliorer son système, capable d’apprendre par lui même. La serie B a été menée par Iconiq Capital, un fond d’investissement rassemblant des milliardaires de la Silicon Valley, mais aussi Mark Zuckerberg, Dustin Moskovitz et Sheryl Sandberg (Facebook), Jack Dorsey (Twitter) ou Reid Hoffman (LinkedIn).

Viv Labs a eu beau décliner les demandes d’interviews, une telle pléiade de noms célèbres a attiré l’attention. Et même si la société n’était pas réellement en besoin d’argent, elle a profité de la hype autour de son produit pour se mettre à l’abri. Son intelligence artificielle est considérée comme beaucoup comme la continuité de Siri, l’assistant vocal virtuel d’Apple, et un moyen futur de connecter tout l’internet aux particuliers. Viv devrait pouvoir comprendre les insinuations et décrypter les demandes, faites à partir de consignes énoncées à l’oral. Rappelons aussi que Facebook vient de racheter Wit.ai, une API de Natural Language Processing conçue par des français.

withcomp-her-movie

Note : si vous n’avez jamais vu le film Her de Spike Jonze, pensez à y remédier rapidement. Cette histoire est folle : un homme tombe amoureux de son OS après qu’elle lui soit apparue tellement réelle qu’il ne souffre plus de ne pas la voir.

Lorsque Siri s’est lancé, 45 services étaient compatibles avec l’assistant vocal. Mais dès le départ avec Siri, l’équipe avait l’ambition d’y connecter des milliers d’API de services pour placer le logiciel au milieu de tous les besoins (et ainsi court-circuiter Google?).

Apple Siri, Viv et l’intelligence artificielle :

Lorsque Apple a racheté Siri pour 200 millions de dollars en 2010, cela n’a plus été possible et Siri est devenu synonyme d’iOS et des produits qui l’embarquent. Siri ne sait faire que ce pourquoi il a été programmé, et lorsqu’il ne sait pas, il vous renvoie sur le web. Gary Morgenthaler, investisseur dans Siri et Viv explique :

“Désormais, plus de 500 millions de personnes ont accès à Siri, plus de 200 millions l’utilisent chaque mois et près de 100 millions chaque jour. De mon point de vue, c’est l’adoption technologique la plus rapide et de loin, bien plus rapide que le DVD, les msartphones ou autres…”

viv-earth-global-brain

Mais chez Viv, on trouve encore Siri trop limité, il peut seulement interagir avec un certain nombre d’applications mobiles prévues pour ça. Mais il faut avoir prévu à l’avance toutes les questions auxquelles il pourrait être confronté. De ce point de vue, Viv est bien différent : au travers de questions en langage naturel, Viv est capable de décortiquer des questions complexes et de lier des informations provenant de différents services, de les relier ensemble afin d’apporter une réponse globale et fiable.

La vitesse d’exécution est aussi critique, et Viv promet d’être quasi-instantanné, de sorte qu’on pourra l’utiliser dans le cadre de l’internet des objets pour piloter ses appareils électroménagers. Imaginez : “-Viv, lance la machine à laver si elle est suffisamment remplie et qu’il y a de la place dans le sèche-linge…” Pas mal, n’est-ce pas? Un article dans Wired décrit d’ailleurs Viv comme un système qui “apprend du monde, en sait plus que ce qu’on lui a appris, et continuera d’apprendre petit à petit chaque jour”.

siri-ios-7

Au delà de Siri ?

Face à Siri, Alexa d’Amazon, le Cortana de Microsoft ou Google Now, Viv entend pouvoir aller plus loin en s’inventant presque le IFTTT de la voix. Viv serait ainsi selon les experts un assistant vocal bien plus complet que les autres solutions du marché. Gary Morgenthaler explique :

Viv pourra comprendre son utilisateur, agréger et interpréter son comportement et ses intentions et s’exprimer dans son propre langage. Viv pourra dynamiquement adapter son algorithme de suggestions afin de tomber juste plus souvent…

Bientôt, on pourra donc utiliser Viv pour réserver ses billets d’avions, consulter les séances de cinéma, la météo et bien plus encore… Mais Viv n’est pas seul : Google a racheté la startup DeepMind pour plus de 500 millions de dollars et prévoit de continuer à se renforcer dans le domaine de l’intelligence artificielle (AI). Viv devrait sortir dans les prochains mois dans une version intermédiaire permettant de tester ses fonctionnalités les plus basiques. Plus tard, une version plus développée permettra de connecter un nombre important de services tiers à ses capacités d’apprentissage autonome. Pour l’utiliser, la seule contrainte pour les objets connectés à internet serait d’embarquer un microphone, un composant peu coûteux qui pourrait donc se généraliser à l’avenir dans l’internet des objets.

Via

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Hi Tech | Pearltrees