Uber test aussi sa voiture autonome, dans les rues de Pittsburgh

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un véhicule autonome d’Uber aurait été aperçu à Pittsburgh, où Uber finance l’Advanced Technologies Center dans le cadre de l’Université de Carnegie Mellon, un haut-lieu de la robotique embarquée.

On sait depuis plusieurs mois qu’Uber, le service de véhicules de tourisme avec chauffeurs, s’intéresse de prêt aux voitures autonomes. La société valorisée plusieurs milliards a investi massivement dans un département de recherche de l’Université Carnegie Mellon, baptisé Uber Advanced Technologies Center, où une cinquantaine d’ingénieurs tentent d’éliminer le principal élément de coût du service actuel de transport proposé par Uber : le chauffeur !

credit : Ethan Lott

credit : Ethan Lott

D’ici quelques années, Uber espère pouvoir délivrer son service grâce à des voitures autonomes, dont les premiers exemplaires auraient été aperçus dans les rues de la ville de la ville de Pittsburgh, dans le cadre de tests. Uber s’est également montré intéressé par le rachat des cartes HERE de Nokia.

Selon Uber, un taxi sans chauffeur deviendrait instantanément une offre de transport très compétitive au regard du prix que représente la possession d’un voiture à l’année. Les analystes de la banque Barclays estiment même qu’un transport autonome, partagé et à la demande pourrait représenter 58% d’économie par rapport à une voiture traditionnelle.

uber-validation-commande-vtc

Uber et Google dans la course :

C’est aussi le pari qu’a fait Google, en développant sa Google Car. L’un des plus avancés à ce jour, le projet Google Car débutera les essais sur routes ouvertes dès cet été en Californie. Quoi qu’il en soit, les enjeux autour des voitures autonomes sont colossaux : elles pourraient considérablement impacter l’économie de nombreux secteurs et même nous confronter à des questions compliqués, comme : qui est responsable en cas d’accident avec un véhicule autonome ?

Via

Partager
A propos de l'auteur