Uber veut racheter la cartographie HERE de Nokia pour $3 milliards

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Uber, l’application n°1 mondiale des véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) s’intéresse de très près au service de cartographie Here de Nokia, qu’il compte racheter moyennant 3 milliards de dollars.

 Uber n’en finit plus d’innover. après avoir énervé les taxis avec son service de limousines avec chauffeurs, puis exploré les limites de la législation avec le service d’auto-partage UberPOP, la société californienne avait évoqué l’hypothèse de concevoir ses propres voitures autonomes, en partenariat avec les ingénieurs de l’Université de Carnegie Mellon. Récemment, UberPool permet désormais de pratiquer le co-voiturage et UberFresh de se faire livrer des produits alimentaires directement chez soi…

Google-Maps-rezealite-virtuelle-cardobard

L’un des dénominateurs communs de tout ceci est sans doute l’exploitation d’une cartographie précise. Actuellement, Uber utilise Google Maps, mais les récentes altercations avec le géant de la recherche pourrait lui prêter des envies d’émancipation. Pour cela et pour faire vite, Uber pourrait donc racheter la cartographie HERE de Nokia, qui vient d’annoncer le rachat d’Alcatel-Lucent et la liquidation des activités non-cohérentes.

Uber-chauffeur-porte-vtc

 Le mois dernier, un consortium composé de BMW, Audi, Daimler et le chinois Baidu s’était déjà montré intéressé par HERE, comme Facebook et Microsoft par ailleurs. Plus que jamais, la cartographie devient un enjeu centrale dans une industrie automobile et technologique qui envisage de plus en plus de rendre ses véhicules autonomes. D’ailleurs, on sait que les véhicules autonomes ne sont pas exemptes d’accidents en Californie. Un problème de cartes ?

Partager
A propos de l'auteur