Uber investit 500 M$ pour développer sa cartographie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Uber, le leader mondial des VTC, veut réduire sa dépendante à Google Maps, en développant son propre service de cartographie, moyennant plus de 500 millions de dollars.
Uber est jusqu’ici très dépendant de Google Maps, le logiciel de cartopgraphie du moteur de recherche, pour assurer les courses de ses chauffeurs VTC.
Pour limiter cette influence et développer la capacité de positionnement de ses véhicules autonomes, Uber prévoit de dépenser au moins de 500 millions de dollars pour mettre au point sa propre cartographie mondiale, selon les informations du Financial Times.
uber-université-arizona
C’est finalement un montant assez faible, si on se souvient que les constructeurs automobiles Daimler, BMW et Volkswagen avaient investi 3,1 milliards pour arracher la cartographie HERE à Nokia l’an dernier.
Il y a un an, Uber avait également mis la main sur la cartographie Bing Maps de Microsoft.

Uber mise sur la cartgraphie

La startup installée à San Francisco a déjà commencé à déployer ses propres véhicules de cartographie aux Etat-Unis et au Mexique. Et on se souvient qu’elle avait également débauché Brian McClendon l’an dernier, l’un des créateurs de Google Maps et Google Earth.
D’autres pays pourraient rapidement suivre, puisque cette initiative s’ajoute au développement d’une technologie de conduite autonome, qui alimente une stratégie de long-terme visant pour Uber à maîtriser ses propres technologies et à éliminer ses principales sources de coûts.
En s’appuyant sur les smartphones de ses milliers de chauffeurs dans le monde, Uber limite déjà en grande partie ses risques financiers, mais l’entreprise de VTC entend également s’approprier la carte sur laquelle elle base l’ensemble de son service.
[fullWidthImage id=”39372″]

Un facteur de croissance

Pour Uber, la cartographie est en effet l’un des principaux outils sur lesquels elle base sa croissance, puisque c’est un des pré-requis principaux au bon fonctionnement des véhicules autonomes ou dotés de fonction de guidage automatisé, comme la Tesla Model S.
Pour concrétiser cette ambition, Uber devrait investir 500 millions de dollars dans la constitution d’une carte interne, permettant d’offrir des localisations plus précises.
google-car-autonomous-vehicle-1
Par ailleurs, si Google a été l’un des premiers investisseurs d’Uber, les deux entreprises ont peu collaboré sur les services et elles se retrouvent maintenant en concurrence dans un nombre croissant de domaines, à commencer par les véhicules autonomes, puisque la Google Car poursuit également l’ambition de révolutionner le transport de personnes en milieu urbain.

Partager
A propos de l'auteur