Les trottinettes électriques enfin autorisées au Royaume-Uni

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un pays résistait encore et toujours à la trottinette électrique. Cependant, le Royaume-Uni vient de céder en adaptant sa loi pour permettre l’usage de ce nouveau mode de transport dans ses rues.

C’était une situation pour le moins particulière en Angleterre. A la différence de nombreux pays du monde, de la France aux États-Unis, les trottinettes électriques n’étaient pas autorisées dans les grandes villes d’outre Manche et de façon générale sur les routes et les voies publiques. Mais l’heure est enfin au changement.

Trottinettes électriques Royaume-Uni autorisation

La trottinette électrique, une solution face au coronavirus

Qu’est-ce qui motive ce changement de la législation britannique ? Et bien c’est l’épidémie de coronavirus. Comme la France où de nombreuses villes cherchent désormais à augmenter leur volume de pistes cyclables, le Royaume-Uni voit dans la trottinette électrique une alternative pour réduire l’usage des transports en commun en ville, sans pour autant assister à une explosion de la circulation automobile. Le changement était déjà prévu, mais à plus long terme puisqu’une phase de test devait être lancée l’an prochain.

C’est finalement dès le mois de juin que les Londoniens et les autres habitants du pays pourront circuler en trottinette électrique dans les rues du Royaume-Uni. A noter qu’il y avait aussi eu quelques essais extrêmement encadrés de la part de l’entreprise US Bird. Avec la nouvelle législation, quatre entreprises locales pourront mener des essais partout dans le pays où ils trouveront des accords avec les autorités locales. L’objectif est bien sûr de parvenir à un déploiement le plus rapide possible. Birmingham et Coventry seront les premières villes à en profiter.

Trottinettes électriques Angleterre

Une loi jusque-là draconienne

Jusque-là, il était impossible ou presque de pouvoir prendre une trottinette électrique et les sanctions étaient sévères. Ainsi, un jeune garçon de 15 ans avait écopé en octobre 2019 d’un retrait de six points sur… son futur permis voiture. En théorie, la trottinette électrique aurait pourtant été possible, à condition d’avoir le permis, une assurance, un casque et une plaque d’immatriculation. Cependant, l’autorité gérant les plaques d’immatriculation a toujours refusé de les associer avec ce genre de véhicules.

Notez que les Britanniques avaient toutefois le droit de les utiliser sur des terrains et propriétés privées. Les villes s’apprêtent à changer au Royaume-Uni… Il ne s’agit là que d’un volet d’une politique plus large menée par Grant Shapps, le ministre des Transports. Il a ainsi annoncé deux milliards d’investissement, notamment pour les véhicules électriques, ou encore les pistes cyclables.

Via

Partager

A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest