Trottinette électrique PABLO : la nouvelle rivale de Xiaomi ?

Pinterest LinkedIn +

La firme chinoise a la main mise sur une partie conséquente du marché. Désireuses de la concurrencer, les Français de E-mobility Shop ont conçu ce modèle adapté aux déplacements urbains. Que penser de ce nouveau produit ?  Après un test sur de la trottinette premium Unagi E500 et un comparatif des meilleures trottinettes électriques, voici une réponse à cette question.

Les plus

  • Bonne absorption des chocs
  • Système de pliage pratique
  • Autonomie supérieure à la moyenne
  • Conduite confortable
  • Accélération efficace

Les moins

  • Gâchette pour accélérer peu ergonomique 
  • Impossible de mettre un antivol sur la roue arrière

Nota Bene : Nous ne considérons pas l’absence de suspension ou les difficultés dans les pentes comme défauts, car ces choses sont inhérentes aux trottinettes d’entrée de gamme.

Fiche technique de la trottinette PABLO

  • Poids : 13,5 kg
  • Dimensions : 107 x 41 x 118 cm
  • Autonomie : Jusqu’à 40 km 
  • Puissance du moteur : 350 W
  • Batterie : 36 V 10,4 AH
  • Vitesse maximale : Limitée à 25 km/h
  • Roues : Pneus gonflables de 10 pouces
  • Freinage : frein à disque roue arrière
  • Charge maximale : 100 kg
  • Prix : 389 euros

Voir le meilleur prix sur le site officiel de la Pablo 👍

Unboxing de la trottinette électrique Pablo

Elle apparaît amputée de ses deux poignées, de son accroche de verrouillage, de sa sonnette ainsi que de sa gâchette de frein. Avant de rouler, une petite séance de montage s’impose. Pour cela, les vis, le manuel et la clé/tournevis nécessaires sont évidemment fournis dans la boîte. Rien de bien compliqué pour cet assemblage. À moins que vous soyez très maladroit, en cinq minutes c’est fait ! Enfin, on y trouve sans surprise le chargeur de la batterie. Fort utile pour ne pas avoir une trottinette à usage unique.

La sonnette fournie est d’ailleurs plutôt décevante. À mon sens, un avertisseur sonore pour le milieu urbain devrait tinter plus fort.

Unboxing trottinette électrique pablo

Le design de la Trottinette Pablo

Pour ce test, c’est la version grise qui passe entre nos mains. Celle-ci arbore plus de couleur que le modèle noir avec un deck plus clair, un tracé orange sur les roues et une touche de rouge en bas de la potence. Dans les deux cas, la trottinette Pablo montre une apparence moins morne que la Xiaomi m365. Au niveau des commandes, l’accélérateur prend la forme d’une gâchette à droite du guidon qui semble plutôt fragile. La poignée de frein quant à elle ressemble à celle présente sur la plupart des vélos. Concernant le centre du guidon, il affiche un petit écran avec un bouton de chaque côté. Enfin, le moteur ainsi que le frein se cache dans la roue arrière. Précisons au passage que les pneus de la Pablo font 10 pouces, soit une taille plus importante que sa concurrente pour dépasser son niveau de confort.

Et pour le système de pliage ? Celui-ci passe par le poussoir rouge au-dessus de la roue avant. Après une pression dessus, la potence fléchit à l’horizontale pour se fixer au crochet sur le garde-boue. Une fois cette manipulation effectuée, le transport à la main se fait sans difficulté. Pour éviter tout problème une fois en route, le poussoir se bloque à l’aide d’une languette.

Trottinette électrique Pablo plié et porté

Un écran ? pour quoi faire ?

Question un peu bête on vous l’accorde. Contrairement à Xiaomi, E-Mobility équipe sa trottinette d’un affichage LCD. À l’arrêt, il donne la distance parcourue et une fois en route c’est la vitesse de la trottinette qui prend place. Bien sûr, le tableau de bord indique également le niveau de batterie. Une courte pression sur le bouton à sa gauche allume l’engin et une longue l’éteint. Si vous en effectuez deux, la Pablo change de modes. Ces derniers sont au nombre de trois et permettent d’adapter l’accélération du moteur. Le premier va à l’allure d’un piéton et ne dépasse pas 5 km/h. Quant au second, il monte à 15 km/h et le dernier à 25 km/h. Enfin, le bouton à droite de l’écran allume les feux avant et arrière de la trottinette lorsqu’on appuie une seconde dessus.

Guidon trottinette électrique Pablo

Prise en main de la trottinette électrique Pablo

Pour démarrer, elle demande une petite propulsion avec le pied. Une fois lancée, la trottinette prend de la vitesse lorsqu’on appuie sur la gâchette à droite de l’écran. Celle-ci ne laisse que peu de marge pour doser, l’écart entre une pression légère et une autre plus franche ne se ressent pas vraiment. Pour cette raison, l’accélérateur de la Xiaomi semble meilleur. Par contre, celui de la Pablo ne demande pas d’abaisser son pouce en permanence ce qui est appréciable pour un trajet un peu long. La traversée des rues en Pablo nous a paru bien agréable. Ses pneus absorbent bien les chocs, assurant une conduite confortable même sur les pavés. Quant au freinage, il répond bien et peut être sec comme progressif.

Les performances et fonctionnalités de la trottinette Pablo

Pour mener à bien cette partie du test, nous avons fait une comparaison avec la M365 de Xiaomi. Verdict ? L’accélération demeure quasi identique pour le 0-25 km/h. Néanmoins, la Pablo a moins de difficulté à atteindre cette vitesse sur des routes plus abîmée. Toutefois, c’est Xiaomi qui s’en sort le mieux dans les montées les plus rudes, car la Pablo peine un peu à y accélérer. Précisons que le modèle chinois épuise facilement sa batterie dans les côtes en échange. Concernant l’autonomie, le point est pour E-Mobility Shop, l’utilisateur peut parcourir jusqu’à 40 km en fonction de la vitesse qu’il prend sur son trajet. D’ailleurs, la trottinette française maintient ses performances peu importe son niveau de charge contrairement à la Xiaomi. Enfin, la trottinette émet un signal Bluetooth, ce qui laisse présager l’ajout options de connectivités à l’avenir. 

Pas encore de verrouillage à distance, il faudra opter pour un antivol classique. À ce propos, la position du moteur à l’arrière pose problème. En effet, cela fait qu’un antivol sur la Pablo se place sur la roue avant, celle qui laisse deux vis apparentes, faciles à ôter.

Trottinette électrique pablo parc

Y a-t-il des accessoires de disponibles pour la trottinette PABLO ?

De ce côté, l’offre de E-Mobility Shop est particulièrement fournie. En effet, le site propose entre autres un casque, des sonnettes, des sacs de transport, un antivol ou encore un support pour smartphone. De plus, on y trouve un large panel de pièces de rechange propre à la trottinette Pablo. Dans le cas où le moteur rends l’âme par exemple, il est possible de le remplacer pour 143 euros.

Quel entretien demande la trottinette Pablo ?

Les éléments qui demandent une certaine attention sont les pneus. Pour maximiser leurs durabilités, vérifiez régulièrement la pression des roues avant et arrière. En effet, les risques de crevaisons sont considérablement plus élevés avec des pneus sous-gonflés. De plus, l’accélération de la trottinette sera plus lente et les pentes plus dures à remonter. 

Que choisir entre la trottinette Pablo et la Xiaomi M365 ?

Au-delà de la différence esthétique, la Pablo se distingue par une conduite plus confortable, la présence d’un petit écran et une accélération un peu plus forte. Si la Xiaomi possède un régulateur de vitesse en plus, notez que cette fonction rime avec un tampon non conforme pour les laboratoires de test en France. C’est techniquement interdit ! Bien qu’une quantité remarquable de pièces de rechanges et d’accessoire soit disponible pour la Pablo, il est difficile d’égaler le niveau de cette offre du côté de Xiaomi. La customisation reste notamment beaucoup plus poussée pour l’instant. Cependant, n’oubliez pas que le produit fait par E-Mobility Shop est récent et que beaucoup d’ajouts pourraient voir le jour. Enfin, le prix est quasiment le même : 389 euros pour la Pablo et 399 euros pour la M365 de Xiaomi.

Trottinette électrique pablo parc contre-plongée

Acheter sur le site officiel du fabricant de la Pablo 👍

8.2 Bonne alternative à Xiaomi

Le focus sur la sécurité et le confort semble avoir réussi à la trottinette Pablo. Elle n’a pas à rougir devant le modèle bien connu de Xiaomi. D’autant plus qu’elle la surpasse en termes d’autonomie ! Seule véritable ombre au tableau, l’accélérateur pourrait être amélioré pour mieux se doser. Ce test est le résultat de quelques jours d'essais. Par conséquent, il est possible que nous ayons omis certaines choses.

  • Design et praticité 8
  • Ergonomie 7
  • Confort 9
  • Autonomie 8
  • Performances 8
  • Accessoires 9
Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation en information-communication, j'aspire à devenir journaliste. L'innovation et le progrès technologique sont des enjeux immenses sur les lesquels je souhaite apprendre et écrire.