Épitaphe, une tombe connectée pour partager les souvenirs des défunts

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La jeune société Epitaphe, basée à Poitiers, propose de connecter les cimetières pour partager et faire perdurer les souvenirs des défunts.
tombe-connectée

Présentation de la tombe connectée :

 A l’heure de l’Internet des objets, même les cimetières se connectent ! La société française Epitathe propose de connecter les tombes pour faire perdurer les souvenirs des défunts. Chaque membre de la famille ou ami du défunt peut ainsi partager souvenirs et photos du défunt qui seront affichés sur les smartphones des visiteurs de la tombe du défunt.

Le quotidien régional Ouest France révèle que le cimetière de Nueil-sur-Layon, en Maine-et-Loire a déjà sa première tombe connectée. Un habitant d’Angers a en effet fait appel aux services de la toute jeune société Épitaphe, basée à Poitiers pour équiper la pierre tombale de d’une de ses proches décédée il y a quatre ans.

Fonctionnement de la tombe connectée :

Epitathe s’appuie sur internet pour stocker et agrémenter le « compte virtuel souvenirs » du défunt. Pour cela, il créé un compte sur le site d’Epitathe, rentre les informations (nom, date de naissance et de décès, photographie, …) du défunt avant de partager l’administration du compte par e-mail. Chaque personne recevant un email peut ainsi ajouter ses propres souvenirs (sons, histoires…) et photos liées au défunt.

Ensuite, Epitathe envoie à la famille du défunt un QR code (Quick Response, code-barres sous forme de petit carré à modules noirs) à déposer sur la tombe de personnes défuntes. En scannant ce dernier, les visiteurs disposant d’une autorisation peuvent visualiser les souvenirs partagés.

tombe-connectee-us

Un concept qui fait déjà fureur aux Etats-Unis et au Japon

Le concept d’Epitaphe s’inspire des Etats-Unis où, Lorie et Rick Miller, ce couple de Pennsylvanie, promettait déjà en 2013 l’éternité digitale à ses clients. Leur société Digital Legacys commercialise le service depuis 2012. Le couple gère sa petite entreprise depuis son site Internet et propose à ses clients deux formules: l’une à 149,99 dollars (112 euros) pour le code QR et le mémorial en ligne avec accès illimité «à vie» et l’autre, pour 99,99 dollars (74 euros) qui donne un accès au site pour un an seulement. Une fois que la famille a envoyé les photos et les textes, le site est créé en 48 heures. Il faut compter une dizaine de jours supplémentaires pour recevoir le code QR qui «résiste aux intempéries». Une offre similaire a également été développée et fait fureur au Japon.

quel modèle économique ?

seed_money

La création du compte est gratuite mais la famille du défunt doit payer pour acheter des « packs », autorisant les proches du défunt à ajouter leurs souvenirs selon les limites des packs achetés :

  • Pack PDF : 1.2€ pour 5 fichiers PDF
  • Pack photo : 1.2€ pour 5 photos
  • Pack son : 1.2€ pour 5 sons, musiques ou paroles d’une personne
  • Plaque commémorative : 28.8€ à 98.4€ selon les dimensions. Les plaques sont en aluminium anodisé rigide associé à du polymère, épaisseur 3 mm, double traitement anti UV Imputrescible, résistance de – 50 °c à + 90°c

Ce modèle économique incite les acheteurs non-connaisseurs à tester l’offre et créer un compte en différant le paiement qui s’adapte incrémentalement aux besoins du client.

Via

Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Episode 7 : Un processeur pour les unir tous - Tech Café

Laisser un commentaire