Une toiture végétale et connectée pour optimiser l'usage des eaux pluviales

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La compagnie française Le Prieuré a développé un système de toiture végétale connectée permettant d’optimiser l’usage des eaux pluviales à des fins écologiques et économiques.

Déjà connu pour la mise en place de toitures végétales, la société Le Prieuré a planché ces dernières années sur un nouveau concept plus intelligent afin de répondre à des problématiques écologiques et économiques. Et après plusieurs années de recherche et d’investissement, l’entreprise a développé un concept de toiture hydroactive connectée afin d’exploiter au mieux les eaux pluviales, rendant les villes plus vertes et intelligentes.

prieure-cactus-connecte
Fonctionnement
La toiture végétale est principalement destinée à être placée en ville, là où le besoin de biodiversité ainsi que d’économie d’eau est le plus grand. La solution se compose d’un bac récupérateur d’eau recouvert d’une couche végétale.
prieure-toiture-connectee
 

En cas de pluie, la partie végétale va capter les eaux pluviales, le surplus sera récupéré et contenu dans le bac inférieur. Une fois au sec, l’eau récupérée va être alors redistribuée vers la couche végétale par un système de remontée capillaire. Durant la journée, l’eau contenue dans les plantes s’évaporera par simple réchauffement.

prieure-toiture-connectee-irrigation

Le projet ne s’arrête pas là, un cactus connectée placé dans le bac permet de contrôler à distance les performances du système. Avec l’application mobile dédiée, il est alors possible d’interagir avec la toiture et de gérer l’irrigation de celle-ci.

prieure-application-mobile

La capacité maximale du système est de 90L/m2, soit prêt de 4 fois le volume d’une toiture classique. La toiture hydroactive connectée permet alors de réduire de 70% l’excès d’eaux pluviales déversées sur les réseaux tout en reconstruisant une biodiversité. Son défaut reste néanmoins son poids, à savoir de 95kg /m2 pour le bac végétal et 50kg/m2 pour le bac récupérateur, ce qui nécessite d’être installé sur des bâtiments récents.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=qvRKKif8Rhg]

Enfin, la solution reste principalement dédiée à un usage en ville, celle-ci a d’ailleurs déjà été installée en région parisienne et lyonnaise.

Via

Partager

Un commentaire

  1. Pingback: Google

Laisser un commentaire