Test du smartphone Realme GT 5G : une nouvelle tête d’affiche pour la marque

Pinterest LinkedIn +

C’est juste avant l’été qu’un rutilant « flagship killer » fait son entrée. Du moins c’est comme ça que ses concepteurs considèrent leur nouveau bijou. En effet, la fiche technique de ce smartphone 5G a de quoi impressionner avec la mention « Snapdragon 888 ». Voilà donc un composant haut de gamme ! Mais ceci n’est justement pas un smartphone haut de gamme. Bien qu’il en ait l’air, le nouveau Realme GT ne coûte que 449€ pour sa version 128 Go et 599€ pour sa version 256 Go. Ce puissant appareil à un prix pas si élevé fait-il de l’ombre aux fers de lance des autres marques ? Voici notre avis.

Les plus

  • Un design « Jaune racing » original
  • Une Puissance impressionnante
  • Bel écran AMOLED
  • La fluidité du 120 Hz
  • Une prise jack en 2021
  • Le prix

Les moins

  • Pas de résistance à l’eau
  • Pas de port micro SD
  • Performances Photo en retrait 
  • Chauffe un peu en jeu

Fiche technique du smartphone Realme GT 5G

  • Dimensions : 158,5 x 73,3 x 9,1 mm
  • Poids : 186 grammes
  • Version OS : Android 11
  • Interface constructeur : Realme UI
  • Taille d’écran : 6,43 pouces 
  • Définition : 2400 x 1080
  • Densité de pixels : 409 ppp
  • Affichage : Super Amoled 120 Hz
  • Soc : Qualcomm Snapdragon 888 5G
  • Puce graphique : Adreno 660
  • Mémoire vive : 8 Go / 12 Go
  • Mémoire interne : 128/256 Go
  • Batterie : 4 400 mAh
  • Enregistrement vidéo : 4K 60 fps
  • Capteur photo principal : 64 Mpx
  • Ultra grand-angle : 8 Mpx
  • Macro : 2 Mpx
  • Appareil photo frontal : 16 Mpx
  • 5G : oui
  • NFC : oui
  • Wi-Fi : Wi-Fi 6
  • Bluetooth : 5.1
  • Capteur d’empreintes :
  • Ports : USB Type-C, Jack 3,5 mm
  • Couleurs : Jaune, Bleu , Argent
  • Prix : 599 €

Unboxing du Realme GT 5G

Rien de bien surprenant pour l’accompagnement de ce nouveau challenger. On trouve d’abord une coque souple en plastique qui offrira une protection décente au smartphone. Prudence étant mère de sureté, optez pour un verre trempé et une coque plus robuste. À moins que vous soyez d’une vigilance à toute épreuve bien sûr. En outre, la boîte contient un câble USB A vers USB type-C ainsi qu’une prise pour la charge rapide. Où sont donc les écouteurs ? Les fiches du chargeur nous permettent de comprendre que le paquetage du smartphone reçu pour ce test convient au standard américain et non pas français. Seul irréductible pays qui exige la présence d’une paire d’écouteurs avec un téléphone. Pas d’inquiétude, il y en aura dans la boîte de votre modèle. Enfin, on distingue le petit éjecteur de carte par-dessus le carton qui accueille les manuels que tout le monde lit avec grande attention.

Précisons que pour ce test, c’est la version 128 Go qui passe entre nos mains.

unboxing du smartphone Realme GT 5G

Le design du smartphone Realme GT 5G

Avant de le dissimuler sous une coque, intéressons-nous en premier au dos du smartphone. En plus des versions bleu et argent recouvertes de verre, Realme propose l’apparence particulière Jaune Racing. Le téléphone passe ainsi d’un dos lisse à un dos plus rugueux, mais franchement agréable au toucher. Le coupable ? Du cuir végétal teint en jaune ! Sur sa partie droite, celui-ci se voit traverser par une bande noire dans la continuité du module photo. Sous la lumière on y distingue d’ailleurs des stries sur toute sa longueur. Quant au logo de la marque, il se trouve en bas à gauche avec une teinte argentée. Ce design pour le moins original renvoie aux voitures GT. Des véhicules équipés d’une motorisation sportive et d’un intérieur luxueux débordant de cuir et d’aluminium.

En temps normal, cette apparence est réservée aux modèles dotés de 256 Go de stockage. Exception qui confirme la règle, notre exemplaire de test l’arbore tout en ayant 128 Go. Notons que contrairement au verre, le cuir ne récupère pas les traces de doigts et les rayures. En revanche, il n’est pas impossible qu’il s’abîme au fil du temps.

dos du smartphone realme GT 5G

Et le reste ?

Ô surprise, on trouve un écran de l’autre côté ! Il ne figure pas parmi les plus grands, mais ses 6,43 pouces occupent déjà une place conséquente dans la poche. Le Realme n’est pas non plus le smartphone avec les bordures d’écrans les plus fines du marché, rien de bien grave. Quant à l’appareil photo frontal, il apparaît dans un petit poinçon en haut à gauche de l’écran. Plus en dessous, on trouve évidemment un capteur d’empreinte sous le verre. Bien que faites de plastiques, les tranches rappellent encore une fois l’univers de la voiture sportive grâce leur allure chromée. Elles accueillent, le bouton marche/arrêt sur la droite, ceux de volume sur la gauche et le port de charge ainsi que les haut-parleurs en bas. D’ailleurs, on trouve une prise jack 3,5 mm au même endroit ce qui est appréciable à l’heure où cette connectique disparaît. Enfin, deux défauts retiennent notre attention : l’absence de certification IP pour l’étanchéité et un port micro SD qui manque à l’appel.

face avant du smartphone realme GT 5G

Quel écran pour le Realme GT 5G ?

En guise d’affichage, ce smartphone possède une dalle Super AMOLED avec une fréquence de rafraîchissement à 120 Hz, une définition FHD+ et une luminosité maximale de 562 nits. Notons que ce taux, garant d’une fluidité plaisante, peut être descendu à 60 Hz pour économiser de la batterie. Histoire de simplifier la chose, il y a un mode automatique qui ajuste tout seul la valeur en fonction de vos usages. Par défaut, l’écran offre un rendu franchement beau et un peu plus intense que la réalité. Si vous souhaitez voir une reproduction des couleurs plus fidèles, passez du mode « vive » au « doux » dans les paramètres. On apprécie également sa bonne lisibilité sous le soleil ou toute autre forme de lumière prononcée. Sans surpasser les performances des écrans qui équipent les smartphones très haut de gamme, celui du Realme GT reste donc efficace peu importe l’usage.

Notons aussi la présence d’un mode « ultra vision » qui vous permet au choix d’améliorer la netteté d’une vidéo ou d’élargir sa palette de couleur.

écran du smartphone Realme GT 5G

L’OS du Realme GT 5G : RealmeUI 2.0

Cette surcouche d’Android 11 ressemble beaucoup à celle de la marque Oppo qui appartient aussi à BBK Electronics : le ColorOS . Celle-ci propose notamment un panel de personnalisations assez large avec entre autres

  • Taille, forme et couleur des icônes 
  • Ce qu’affiche le Always-On Display
  • L’animation du détecteur d’empreintes digitales
  • La police de texte et sa taille
  • L’éclairage des bords

On y trouve aussi une bonne gestion du multitâche avec la possibilité de transformer une app en fenêtre flottante et de scinder l’écran en deux. Notons enfin la présence d’une fonction pour créer un système à part entière du premier avec ses paramètres, ses données et sa propre empreinte digitale. Vous pouvez par exemple attribuer celle de votre pouce au système principal et votre index au secondaire. L’accès à l’un ou à l’autre se fera donc en fonction du doigt qui déverrouille le téléphone.

capture d'écran de RealmeUI 2.0 depuis le Realme GT 5G

De très bonnes performances pour le Realme GT 5G

Autant le dire tout de suite, il va être très difficile d’obtenir un ratio prix/puissance supérieur à ce smartphone. À titre de comparaison, le Mi 11 ou et One Plus 9 contiennent aussi le puissant Snapdragon 888, mais ils coûtent au minimum 700 € ! Avec notre version, le processeur est accompagné par 8 Go de ram en LPDDR5 et d’une mémoire flash de 128 Go. Cette dernière possède la technologie UFS 3.1 ce qui rend ses capacités d’écritures et de lectures particulièrement véloces. Ainsi, ce cocktail obtient d’excellents résultats sur les différents benchmark que nous avons réalisés. Il se paie même le luxe d’apparaitre en tête du classement Antutu devant le Mi 11 Ultra ! Il se classe donc parmi les meilleures modèles du marché question puissance. Le Realme inclut d’ailleurs un mode GT qui doit améliorer ses performances, mais aucun score de benchmark n’a été chamboulé par celui-ci. Sa seule utilité semble être la petite animation sympathique lorsqu’on l’active.

captures d'écrans des résultats de benchmark pour le realme gt 5g

Une petite partie ?

Pour la performance ou le gaming, un soc comme le Snapdragon 888 se montre parfait. À l’occasion de ce test, nous avons donc fait quelques parties de PUBG mobile avec les graphismes en HDR et les fps au maximum. Ce n’est pas ce jeu qui va pousser le processeur dans ses retranchements. En effet, il a maintenu les 60 fps tout le long sans aucun stigmate d’instabilité à l’horizon. Le Realme GT devrait donc faire tourner la plupart des titres existant sur le Playstore y compris les plus gourmands. Relevons la présence de l’application Espace de jeu qui permet de bloquer notifications et appels lorsque vous jouez et de choisir entre trois modes de performances : économie, équilibré et joueur pro. D’ailleurs, une partie de cette interface peut s’afficher directement en jeu. Pour 300 € de moins, le Realme GT égale les performances d’un Rogue Phone 5.

Rendons à César ce qui lui appartient, le Realme GT n’atteint pas le taux de rafraîchissement ou le niveau d’ergonomie adaptée au gaming du Rogue Phone.

Ça chauffe ?

Selon ses concepteurs, le Realme GT possède un système de refroidissement qui dissipe mieux la chaleur que les autres. Cela ne l’empêche pas sa face arrière de monter en température au bout de quelques minutes de jeu sur PUBG. Entendons-nous bien, vos doigts ne brûleront pas, mais le smartphone chauffe un peu malgré tout. En revanche, il est vrai qu’il se refroidit plutôt rapidement une fois au repos.

capture d'écran du jeu PUBG mobile depuis le Realme GT 5G
Pour une raison qui nous échappe, le compteur de l’overlay affiche 0 fps alors que le jeu est fluide

L’autonomie du Realme GT 5G : dans la norme

Avec ses 4400 mAh, ce smartphone tient facilement toute une journée faite d’activités raisonnables (musique, YouTube, messagerie instantanée). Dans le cas d’une utilisation intensive avec l’écran bloqué sur 120 Hz, la batterie ne perd pas ses forces trop rapidement, mais n’atteint pas le top niveau pour autant. Une partie de PUBG qui dure entre 15 et 20 minutes lui prendra environ 8 % de batterie. Le test d’autonomie de l’application PC Mark donne un score dans la moyenne avec un peu plus de 9 h 30 de fonctionnement. Toutefois, le Realme GT se distingue par sa charge rapide « Superdart » à 65 W. Celle-ci remet complètement sur pieds le téléphone en une bonne trentaine de minutes ! On aurait apprécié la possibilité d’effectuer une recharge sans fil, mais ce n’était, semble-t-il, pas au programme de Realme.

Les modules Photo du Realme GT 5G

Pour obtenir ces performances impressionnantes avec ce tarif, Realme doit bien compenser quelque part n’est-ce pas ? Par exemple, son écran ainsi que son autonomie restent en dessous du très haut de gamme. Et bien, il semble que l’appareil photo rencontre lui aussi des limites. Disons qu’il se montre efficace mais ne se distingue pas de la masse. Avec une bonne luminosité, le grand angle offre un rendu détaillé doté de couleurs flatteuses. Quant au mode 64 Mpx, il suis ce chemin en y ajoutant plus de finesse et de naturel. Les résultats que donne cet objectif principal sont donc plutôt satisfaisants. Lorsque la lumière se raréfie, la scène perd en détail et gagne en bruit numérique. Le mode nuit permet justement de camoufler ce dernier point et d’illuminer la prise de vue. Magie !  Des photos faites à la lueur d’un lampadaire deviennent exploitable, tant que vous n’êtes pas trop regardant sur la colorimétrie ou les détails.

photo du realme gt avec son capteur principal
photo du capteur principal du realme gt de nuit avec et sans le mode nuit
Sans et avec le mode nuit

Quid des autres capteurs ?

Tout d’abord, l’ultra grand-angle de 8 Mpx s’avère décevant. Les clichés perdent en netteté pour obtenir une scène large et voient leurs coins subir des déformations. De plus, la colorimétrie manque de cohérence avec celle de l’objectif principal. Une fois la nuit tombée, le résultat passe de peu intéressant à peu exploitable. Bien que rarement utile, le capteur macro montre un niveau de détails satisfaisant pour par exemple prendre en photo la flore qui vous entoure. Concernant les selfies, la caméra frontale de 16 Mpx délivre des clichés précis sans soucis de couleur. Enfin, le Realme GT peut filmer jusqu’en 4K60 fps et profite d’une stabilisation numérique qui fait plus qu’efficacement son boulot. On en oublierait presque l’absence de stabilisation optique.

De face comme de dos, le mode portrait fonctionne bien et délimite correctement le sujet même s’il n’échappe pas à quelques erreurs.

photo de l'ultra grand angle du realme gt de jour
Photo prise avec l’ultra grand-angle

Petit détour sur le son du Realme GT

On trouve deux haut-parleurs sur le smartphone : le premier se trouve à droite du port USB type-C et le second au-dessus de la bordure supérieure de l’écran. Sans être exceptionnels, comme sur la grande majorité des téléphones, ils jouent correctement leur rôle. La présence d’une prise jack s’avère vraiment intéressante. Elle fait plaisir à ceux qui n’ont pas encore le franchis le pas du true wireless mais aussi aux joueurs qui exècrent les temps de latence causés par les écouteurs et casques sans-fil.

8.5 Un des smartphones les plus puissants du marché

Qui l’eut cru ? Pour un tarif de milieu de gamme, Realme offre une puissance qui concurrence sérieusement les modèles les plus onéreux du marché. Les performances que délivre le soc Snapdragon 888 ne risquent pas de s’enrailler de si tôt. Bien sûr, tout ne peut pas être haut de gamme chez le Realme GT. Son écran ne figure pas parmi les meilleures du marché et son autonomie ne bat pas des records. Néanmoins, seuls les utilisateurs vraiment pointilleux se retrouveront gênés par cela. La véritable ombre au tableau se trouve du côté de la photo. Si le capteur principal et la caméra frontale offrent des résultats plutôt bons sans trop de folies ou d’originalité, l’ultra grand-angle rend la conclusion quelque peu inégale. Pour finir, on apprécie l’esprit du design Jaune Racin avec une matière en apparence noble et une allure qui rappelle à la fois la performance des voitures GT et celles de ce smartphone.

  • Design 9
  • écran 8
  • Performances 10
  • Autonomie 8
  • Photo 7
  • Logiciel 9
Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation en information-communication, j'aspire à devenir journaliste. L'innovation et le progrès technologique sont des enjeux immenses sur les lesquels je souhaite apprendre et écrire.