[TEST] Pebble Steel, une montre connectée très design !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pebble Steel est une montre connectée open-source avec écran LCD permettant de déporter certaines fonctionnalités de son smartphones, comme les notifications.

Si vous vous intéressez au crowdfunding, ou « financement participatif » Pebble est un nom qui vous dit sans doute quelque chose : cette montre connectée est le projet le plus largement financé de l’histoire du crowdfunding ( plus de 10 millions de dollars récoltés sur KickStarter) avec plus de 300 000 exemplaires vendus depuis son lancement. Ce plébiscite a conduit ses créateurs à envisager la commercialisation d’un nouveau modèle : la Pebble Steel, dotée d’un boitier métallique plutôt que plastique (pour la première Pebble).
pebble-steel-1
Dès lors que le modèle Steel avait été annoncé j’avais contacté Pebble pour obtenir rapidement un test de la Pebble Steel afin de vous transmettre mon avis sur cette montre connectée réputée comme la meilleure du marché, en attendant la Gear 2 de Samsung et l’iWatch d’Apple. Alors que La montre Basis vient d’être rachetée par Intel pour concurrencer la Toq de Qualcomm, Pebble Steel semble la seule montre connectée vraiment disponible immédiatement sur la marché. En plus : elle est open-source, ce qui veut dire que les développeurs rivalisent d’imagination pour fournir de nouvelles fonctionnalités à la Steel via de petites applications à installer sur votre montre connectée. Découvrez mon ressenti sur la Pebble Steel. Au début je suis un peu déçu mais ça s’améliore vous verrez 😉

Déballage de la Pebble Steel :

La montre m’a été livrée à la mi-Février via DHL dans une enveloppe bulle en provenance des USA. Au déballage, on découvre dans du papier bulle un coffret noir en carton dur (abîmé par un long voyage, forcément). Une fois le couvercle ouvert on découvre la Pebble Steel dans un écrin certes travaillé mais qui fait vraiment « cheap ». C’est chinois, ça se voit. ça se veut statutaire et luxueux mais la sensation au toucher et l’odeur de produit chimique du revêtement doux ne font pas longtemps illusion. A ce stade, j’ai dû payer 50€ au livreur (à ajouter au prix de la montre) au titre des frais de douanes et je suis clairement déçu du résultat. En défaisant la montre de son coussinet, j’observe que ma Pebble Steel, montée sur bracelet de (faux) cuir noir est un peu sale : des poussières et des traces de fibres textiles… un nettoyage sommaire qui confirme la fabrication de masse en Asie. Puis je branche la Pebble Steel à un port USB pour la recharger via le câble propriétaire fournit dans le coffret.
pebble-steel-brushed
En attendant, je vide le coffret qui contient une petite notice (encore avec le dessin de la Pebble n°1) et le second bracelet (bracelet métal chromé pour moi) caché dans un double fond de la boite. Avoir deux bracelets pour la Steel c’est plutôt bien joué par Pebble. Mais la qualité médiocre de l’un et l’autre me ferait presque regretter un seul bon bracelet.
Une fois la Pebble allumée, tout s’améliore et la magie opère dès qu’on a procédé à la mise à jour qui va bien pour passer à la version 2 de Pebble OS, permettant l’accès à l’AppStore Pebble. Comme on vous en parlait plus tôt dans l’année, la Pebble Steel est équipée d’un écran e-Ink, et un verre en Gorilla Glass très peu sensible aux traces de doigts.
pebble-steel

L’App Store Pebble :

L’AppStore Pebble est disponible pour les smartphones iOS et Android sur le Play Store ; il vous faudra un appareil sous Android 4.0 ou ultérieur.
L’application Pebble que je trouvais bien pauvre avant cette mise à jour est désormais excellente. Bien organisée, l’application Pebble permet de sélectionner des faces ou des applications à installer sur la Pebble Steel directement, bien rangées dans une demie douzaine de catégories facilement identifiables. Sont déjà disponible Evernote, Foursquare, RunKeeper ou encore eBay. Et on attend encore GoPro et ESPN notamment.
On trouve ainsi des applications pour le fitness, gérer les notifications, et évidemment pléthore de cadrans pour animer sa montre avec originalité et plus ou moins de bon gout. On peut alors personnaliser le look de la Pebble Steel à l’infini en changeant de watchfaces chaque jour si on veut, via son smartphone. Toutefois, pour des raison de mémoire, la Pebble Steel ne peut embarquer que 8 applications maximum sur la montre. Via l’application, il vous suffit de choisir quelles applications vous voulez « décharger » de la Steel  mais elles resteront archivées dans l’application pour pouvoir les réinstaller rapidement ultérieurement.

Pebble Steel à l’usage :

A l’usage, la Pebble Steel est plaisante à porter, légère (surtout en comparaison de mon chronographe mécanique) et offre une autonomie appréciable de 2 à 3 jours. Les applications sont d’ores-et-déjà nombreuses et ce n’est que le début donc on peut s’attendre à beaucoup d’options de personnalisation. Le vibreur silencieux et le rétro-éclairage de l’écran fonctionnent parfaitement et s’activent aux bons moment sans qu’on ait à « bidouiller » plusieurs fois par jours. La Pebble Steel s’appaire avec un smartphone via bluetooth 4.0, qui fonctionne absolument sans faille ! Jamais une déconnexion intempestive et lorsque j’ai quitté mon bureau en y laissant mon smartphone (perte de connexion au delà de 12 mètres) là reconnexion fut immédiate et sans incident. Vraiment un bon point car ce n’est pas le cas avec toutes les montres, notamment la Cookoo Watch.
pebble-steel-6

Conclusion :

Cette seconde version de la Pebble Steel censée être plus haut de gamme que le modèle précédant n’est pas pour autant un modèle très luxueux. Son cadran en métal brossé donne malgré tout à la Pebble Steel un look soigné. Si la qualité des bracelets laisse franchement à désirer, l’existence d’un bracelet en métal offre un bond certain en terme de confort comparé au caoutchouc de la première Pebble. Le verre de la montre en Gorilla Glass est résistant et très peu sensible aux traces de doigts mais n’égale pas le verre saphir des montres d’horlogerie haut de gamme. Au final, c’est par son AppStore que la Pebble Steel tire son épingle du jeu face aux objets connectés concurrents. La Steel est de mon point de vue la meilleure montre connectée du marché (non sans défauts persistants) et son prix de $250 aux Etats-Unis s’en ressent. Le surcoût des frais de douane à la livraison durcie encore un peu le tableau. Préférez un revendeur français pour éviter ça.

[columns_wrapper][twocolumns class=”aq-first”][icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] L’apport de la communauté open-source
[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] L’AppStore Pebble bien clair
[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] Le bluetooth sans faille[/twocolumns][twocolumns class=”omega”][icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] Les accessoires de qualité médiocre
[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] Le port de rechargement visible sur la tranche
[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] le prix un peu élevé[/twocolumns][/columns_wrapper]

Photos de mon test :

Partager
A propos de l'auteur