[TEST] Gear Fit, le bracelet connecté de Samsung qui a tout d’une montre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le marché des montres connectées est promis à un avenir radieux puisque Canalys prévoit que les ventes de montres intelligentes vont exploser au cours des années à venir. L’un des pionniers dans ce domaine, en l’absence de l’iWatch d’Apple, est évidemment Samsung. Le coréen a lancé très tôt sa Galaxy Gear lors du salon IFA 2013 et, plus récemment, a dévoilé 3 modèles de montres connectées aux coté de son Galaxy S5 lors du MWC 2014 : la Gear 2, Gear 2 Lite et cette Gear Fit, un produit hybride entre bracelet connecté et traqueur d’activité.

[info]Le test du Samsung Gear Fit a été rendu possible grâce à Le Bracelet Bleu. [/info] Avec ce nouveau produit, le leader mondial du marché des montres connectées mise sur deux segments porteurs parmi les objets connectés : les bracelets et les montres ! Aux cotés de startup spécialisées comme Pebble ou Omate, les grands noms de l’électronique grand-public débarquent sur le marché des montres grâce au lancement d’Android Wear par Google. Ainsi, LG a annoncé sa Gwatch et Motorola a dévoilé sa Moto360. Mais Samsung bénéficie d’une longueur d’avance : la Gear Fit a été élue meilleur produit du MWC 2014, notamment grâce à un design sportswear épuré et à un sublimé écran OLED incurvé dont les couleurs étonnent et séduisent. Voici notre avis après 3 semaines d’usage quotidien.
gear-fit-2

Présentation de la Gear Fit :

Le Gear Fit est un bracelet orienté vers la santé connectée et dispose d’un écran tactile incurvé long Super Amoled d’1,84 pouces proposant une belle luminosité et des couleurs vives agréables. Sa résolution est de 432×128 pixels. Le Gear Fit est valorisant au poignet et dispose de bracelets en caoutchouc interchangeables (un seul est fourni) pour pouvoir changer de couleurs en cours de vie du produit. Le bracelet connecté de Samsung pèse moins de 30 grammes et est étanche et certifié IP67, ce qui signifie qu’il résiste à la fois à l’immersion dans l’eau (1m pendant 30 secondes) et à la poussière.
gear-fit-4

Déballage :

La Gear Fit est livrée dans un écrin cartonné avec son petit socle de rechargement et un chargeur secteur micro-usb. La boite ressemble pour le coup beaucoup à une montre et fait une bonne impression générale.
La mise en route est un peu laborieuse : vous devez télécharger le Samsung Appstore sur le Play Store de Google… Inception n’est pas loin. Je n’ai pas voulu lire la notice (je l’avoue…) et du coup : j’ai mis un peu de temps à m’y retrouver… En fin de compte le Samsung App Store n’est pas mal pensé et vous permet d’installer quelques appli bien utiles pour votre Gear Fit, notamment Gear Fit Manager.

L’application Gear Fit Manager :

Elle est étudiée, intuitive, colorée et donne la possibilité de déporter les notifications d’autres applications directement sur son bracelet montre. Pratique. En effet, plusieurs application tierces peuvent interagir avec la Gear Fit afin de modifier un peu son utilisation et ses fonctionnalités.
gear-fit-manager-app-3
Quoi qu’il en soit, avec ces applications comme avec les commandes principales du téléphone, on constate une chose : la connexion bluetooth est très bien gérée. Le bluetooth est stable, efficace et se reconnecte seul dans le cas où vous vous aventureriez loin de votre smartphone. C’est un bon point.
gear-fit-manager-app-4

Ergonomie :

A l’usage, le bracelet du Gear Fit nous a semblé bon, mais pas infaillible : ce système de double agrafe n’offre aucune sécurité s’il se détache (j’avais eu quelques soucis avec une attache similaire, sur le Force). Au delà, le Gear Fit est étanche et peut vous accompagner sous la douche, un réel plus par rapport à la première Galaxy Gear. On pourra aussi se laver les mains à grandes eaux sans avoir peur de l’abîmer. Cependant on évitera de l’emporter à la piscine : le chlore ne fait pas très bon ménage avec le caoutchouc….

Globalement, l’interface colorée du Gear Fit est agréable et on accède d’un seul geste à un minuteur, un chrono ou bien une fonction pour mesurer ses cycles de sommeil. D’un autre, l’utilisateur a accès à la fonction podomètre, aux exercices et à la mesure de sa fréquence cardiaque. L’écran tactile OLED s’avère extrêmement fluide à l’usage et sert avantageusemen la navigation dans les menus, rendue à la fois facile et agréable.

A l’usage :

Je n’ai pas tout décortiqué de fond en comble mais globalement j’émets de gros doutes sur la stratégie qu’a adoptée Samsung avec ce produit. En le réservant aux seuls usagers de l’univers Samsung, le constructeur se prive pour moi d’un marché sur lequel il n’est pas encore incontournable.
gear-fit-manager-app-2
Exemple : je suis abonné Spotify, mais j’ai aussi Deezer. Oui mais voilà, Samsung vous invite à télécharger Samsung Music… il n’est pas possible de régler le lecteur multimédia par défaut. Très sincèrement (mais c’est purement personnel) ça m’a vite gonflé de devoir systématiquement m’adapter au bon vouloir de Samsung plutôt que l’inverse… à ce niveau de prix, on s’attend à un peu plus de polyvalence de la part d’un gadget de ce type. Pour gérer le téléphone, le wifi, les réseaux mobiles, le volume de sonnerie ou la synchronisation, il faudra également en passer par la petite appli tierce qui va bien… ça fait beaucoup d’installations. Beaucoup plus en tout cas que lors de mon test de la Pebble Steel, une vraie montre connectée qui ne prétend pas autre chose 😉
gear-fit-3

Bon point cependant :  Lorsque le mode sommeil est activé, il est possible de bloquer toutes les d’alertes lumineuses et par vibrations même si les notifications continuent à arriver. En revanche, il faut tellement naviguer dans les menu pour activer cette option que l’on risque de s’endormir avant d’avoir trouvé…

Caractéristiques techniques :

  • Écran : Super AMOLED de 1,84 pouces incurvé avec définition de 432 x 128 pixels
  • Processeur : CPU ARM Cortex M4 cadencé à 180 MHz
  • RAM : 512 Mo
  • Batterie : 300 mAh
  • Dimensions : 36,9 x 58,4 x 11,95 mm
  • Poids : 27 grammes
  • Connectivité : Bluetooth 4.0 LE
  • Capteurs : accéléromètre, gyroscope, moniteur de fréquence cardiaque (cardiofréquencemètre)
  • Étanche (certifié IP67)

Photos :

Conclusion :

Le Gear Fit de Samsung a des atouts indéniables comme son écran sublime et sa connexion bluetooth infaillible. Il pourrait donc facilement devenir le compagnon idéal de votre smartphone si les fonctionnalités évoquées plus haut correspondent à vos besoins. Cependant, limiter l’usage à une marque est proche de la bétise. Encore, à un OS on comprendrait… mais là… Le Gear Fit a donc du potentiel, mais il pourrait encore gagner en maturité, en proposant plus de fonctionnalités et d’autonomie! Sur ce point, son écran le pénalise et il n’est pas au niveau des concurrents.

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Si cet objet peut paraître très fun et agréable à porter, il faut cependant signaler qu’avec une utilisation intense la batterie ne tient qu’un jour.
    Autre point négatif, la fragilité du cerclage en pseudo acier…s’enlève ou se raie rapidement et pour clôturer le mouvement du bras permettant la gear fit de s’allumer ne fonctionne pas toujours. Pour le reste cela fonctionne assez bien