[TEST] FWD Powershot, capteur de quantified self pour le Hockey

Pinterest LinkedIn Tumblr +

FWD Powershot est un capteur de quantified self à insérer dans le crosse de hockey des joueurs de hockey pour mesurer leur performance, puissance du lancer, vitesse de tir, amplitude, élan et rapidité d’exécution.

Plus qu’un sport, le hockey sur glace est une véritable religion au Canada, d’où est issue la start-up Quattriuum. Elle a créée un des objets connectés les plus originaux qu’il m’ait été donné de voir : le FWD Powershot. Il s’agit d’un capteur de performances pour le sport permettant de s’auto-mesurer, d’analyser ses résultats et de progresser. Le sport connecté a pris un essor tout particulier au cours des douze derniers mois et les bracelets connectés et autres capteurs de quantified self sont désormais légions. Mais lorsque j’ai découvert ce projet d’objet connecté pour le Hockey-sur-glace, un sport que j’adore (j’assiste aux matchs de l’équipe de ma ville chaque weekend), j’ai décidé de faire un peu plus que mon premier article qui présentait le FWD Powershot. Après de nombreux échanges et une rencontre à Paris, Quattriuum nous a confié deux exemplaires de son capteur FWD Powershot à insérer dans une crosse de hockey et connectée en bluetooth à un smartphone via une application mobile dédiée.

Entrainement public corsaires

Bien sûr je connais aussi bien les objets connectés que je patine mal, j’ai donc sollicité des professionnels du hockey-sur-glace : les Corsaires de Nantes, équipe professionnelle de D1 de Hockey-sur-glace, qui a accepté de tester le FWD Powershot pour moi au cours de l’inter-saison.


Présentation de FWD Powershot :

Le FWD Powershot n’a évidemment pas été conçu pour la France. Son pays d’origine, le Canada est aussi (avec les Etats-Unis) son principal marché en terme de ventes. Toutefois, on compte en France près de 20.000 licenciés à la Fédération Française de Hockey sur Glace (en 2013). 

Le principe du FWD Powershot est aussi simple qu’efficace : le capteur d’activité inséré à l’extrémité de la crosse de hockey permet de mesurer la puissance de la frappe dans le palet, la vitesse d’exécution du shot, la vitesse de la rondelle en sortie de crosse, l’angle et la puissance de frappe. Toutes ces mesures sont calculées sur le principe du compas puisque le hockeyeur, pour frapper le palet, élève la crosse au dessus de sa tête avant de la rabattre violemment pour projeter la rondelle dans la direction du but.

Le FWD Powershot agit ainsi comme un véritable « coach virtuel » pour permettre à chaque hockeyeur de suivre sa progression, constater ses progrès et s’encourager à l’entrainement. L’application mobile FWD Sportscard offre la possibilité de visualiser toutes ces statistiques et les résultats sont proposés en temps réel sur l’écran du mobile à condition que le FWD Powershot soit dans un rayon acceptable, d’une dizaine de mètres en pratique.

fwd-powershot-4

A noter que le partage des sessions d’entrainements est possible avec la communauté des autres joueurs de hockey possédant un FWD Powershot afin de comparer ses performances via l‘application FWD Sportscard. Celle-ci offre également la possibilité de lancer à un autre hockeyeur des « défis » portant sur la puissance ou la précision des tirs. Voila de quoi motiver une équipe de hockeyeurs geeks à l’entrainement !

FWD-Powershot-corsaires-13

Et c’est ce que nous avons fait, accompagnés de quelques supporters triés sur le volet, pour mettre à l’épreuve le capteur FWD Powershot :

Fonctionnement du FWD Powershot :

Déballage :

Le FWD Powershot se présente dans un étui cartonné noir, accompagné de la notice et d’un câble de rechargement, bien calés dans de la mousse de protection.

Rechargement :

Pour recharger le FWD Powershot, on insert un petit câble dans la tête orange du capteur de 50 grammes afin de lui permettre de recharger sa batterie.

Synchronisation :

Charley Marcos, n°91 des Corsaires de Nantes a testé pour nous le FWD Powershot :

L’installation du Powershot est assez simple même si je trouve un peu dommage de devoir mettre du tape (du sparadrap de tissu, ndlr) pour caler le capteur dans la crosse.

Et sur la glace comment se comporte le Powershot ?

Charley Marcos :
“En jouant, on ne sent pas le FWD Powershot, ça ne change rien au poids de la crosse, qui n’est pas plus lourde et le Powershot ne change pas l’équilibre du bâton pour le maniement du palet.”

Et l’application ?

“L’application est simple et plutôt jolie, j’aurais juste aimé un chrono permettant de savoir à quel moment de l’entrainement chaque lancer ou passe à était faite. De plus la précision entre lancé frappé et passe forte pourrait encore être améliorée…”

Conseillerais-tu le Powershot à tes coéquipiers ?

“Oui je le conseillerai, c’est plutôt cool de savoir la vitesse de nos shots et le nombre de passes effectuées pendant chaque entrainement. Avec mon iPhone, tout a fonctionné parfaitement. Même si le prix est un peu élevé, c’est un bon produit. Ca pourrait être intéressant de recevoir des conseils d’amélioration sur la façon de lancer et d’avoir une connexion sur le PC quand on rentre de l’entrainement.”

Et Charley ne croit pas si bien dire… Contactés pour la rédaction de ce test, Quattriuum a confirmé les nouvelles fonctionnalités à venir pour FWD Powershot et son application dont un nouveau design, un score unique de qualité de chaque mouvement, associé à une fonction d’analyse par jauge tricolor(vert, jaune, rouge) et les conseils et tutoriels animés espérés par Charley..!

fwd-powershot-new

Dés juillet, l’analyse par graphiques des différentes données et un historique du score moyen de chaque entrainement fera son apparition dans l’application.

Au cours de notre essai, le FWD Powershot a semblé remplir son rôle à la perfection, à savoir permettre à l’utilisateur d’améliorer ses tirs vers la cage de hockey. Même les supporters ont été séduits par la simplicité de visualisation des informations relatives à leurs tirs. Après un petit concours, le gagnant fûr Alan Dana, joeur senior des Corsaires de Nantes, avec un tir surpuissant, projetant le palet à près de 127 km/h. Bravo à lui.

Prix et Disponibilité :

Intégré directement à l’intérieur de la crosse de Hockey, le capteur FWD Powershot se présente comme le coach ultime pour les hockeyeurs ! Une bonne chose de voir la connectivité arriver dans ce genre de produits pour le sport. Le FWD Powershot a recueilli tous les suffrages lors de notre essai à la Patinoire du Petit-Port à Nantes. En vente au prix de 149€ en boutique spécialisée, le FWD Powershot possède un argument de poids : laisser le joueur choisir sa crosse alors que beaucoup de fabricants imposent l’utilisation de leur matériel pour bénéficier de ces fonctionnalités connectées. Un parti pris qui ravira tous les joueurs de hockeys d’autant plus que les crosses de hockey en carbone cassent régulièrement à la suite de chocs.

[columns_wrapper][twocolumns class=”aq-first”]

[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”]la précision

[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”]le poids plume

[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”]les fonctions de partage[/twocolumns][twocolumns class=”omega”]

[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”]peu de revendeurs en France

[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”]quelques soucis de synchro sur Android[/twocolumns][/columns_wrapper]

Mes photos :

De l’avis de tous, l’équipe des Corsaires a désormais très envie de tester la prochaine innovation de Quattriuum : le Powerskate, un capteur permettant de mesurer les déplacements sur la glace, en indiquant la vitesse des accélérations, le temps passé sur la glace et la distance parcourue. Le Powerskate sera disponible à la fin 2014.

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. le capteur est leger, cool, mais j’imagine qu’il faut avoir le telephone bluetooth proche, donc sur soi… lui il est pas leger, il est fragile, il crain l’eau/la sueur… et a ma connaissance je ne connais aucun equipement de hockey avec une poche…
    J’aimerais avoir l’avis de votre temoin sur ce sujet…
    Sinon beau produit… si mon tir etait pas aussi faible j’en prendrais un… mais si c’est pour faire encore plus mal a mon amour propre, merci 🙂

    • Hello,
      Oui mais le capteur possède une mémoire interne capable d’emmagasiner les données d’un match et/ou plusieurs entrainement donc le smartphone fragile reste au chaud dans le casier… L’action d’abord, l’analyse après 😉