[TEST] Fitbit Force : avis sur ce bracelet connecté qui mesure l’activité physique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Fitbit Force est un bracelet connecté intégrant des capteurs et un écran pour mesurer l’activité physique de l’utilisateur afin de l’encourager à prendre conscience de son mode de vie et prendre soin de sa santé.

Le bracelet connecté Fitbit Force est le dernier sorti de la gamme de capteurs de quantified self développée par la start-up américaine spécialisée dans la santé connectée. Depuis 2009, Fitbit innove régulièrement en matière de tracking et de wearable devices afin d’offrir systématiquement ce qui se fait de mieux en matière de santé connectée et de fitness connecté.
A titre personnel, je considère Fitbit comme un leader de ce marché, au même titre que Jawbone (et son bracelet connecté Jawbone Up24) ou Nike avec son bracelet connecté Fuelband SE.
fitbit-force-ios-android
Le Fitbit Force ne dépaysera pas les possesseurs du Fitbit Flex, précédant modèle de la marque. En effet, le Force de Fitbit reprend les mêmes courbes et le même design que le Flex, premier capteur de quantified self de Fitbit à adopter le format bracelet. Dans le Force, le capteur d’activité physique est donc directement intégré à l’intérieur du bracelet en gomme souple. Le Fitbit Force se décline en 2 tailles et deux couleurs : noir mat et bleu ardoise (c’est ce modèle que j’ai testé).

Présentation

En y regardant de plus près, le Force est en fait légèrement plus large (1,8 cm) que le Fitbit Flex (1,4 cm) de manière à pouvoir accueillir un écran monochrome très agréable et facilement lisible, même par forte luminosité extérieure. L’écran du bracelet connecté Fitbit Force lui permet d’être utilisé de manière intuitive au cours de la journée pour afficher l’heure et les données enregistrées relatives à l’activité pendant la journée, ce n’est pas tout à fait une Smartwatch, mais j’ai trouvé particulièrement appréciable de pouvoir m’affranchir de la “corvée” de devoir resynchroniser chaque fois que l’on veut faire un point sur son activité du jour. C’était un défaut du Flex ou du Jawbone Up selon moi.

Fitbit_Force_Walk

Le Fitbit Force accueille un seul bouton physique pour naviguer au sein des différentes fonctions. Chaque « volets » affiche une mesure différente, matérialisée par un pictogramme clairement identifié. Au rang des nouveautés du hardware aussi, l’apparition d’un vrai altimètre au sein du bracelet connecté, en plus d’un accéléromètre 3 axes, permet enfin de mesurer précisément le nombre d’étages et/ou d’escaliers montés au cours de la journée.

Déballage

Le Fitbit Force est livré dans un blister transparent où le bracelet connecté est directement visible et placé au dessus d’un compartiment cubique renfermant la connectique. Globalement, les cartonnages sont de bonne fabrication et les découpes du packaging du Fitbit Force sont judicieusement étudiées pour que le déballage soit un plaisir : la qualité est au rendez-vous à ce niveau.
Sous le bracelet, on découvre dans une petite boite à libérer par coulissement. Le coffret contient  :

  • le bracelet Fitbit Force
  • un dongle Wireless pour la synchronisation PC
  • un câble de recharge
  • le guide d’adhésion Fitbit.com gratuit
  • les liens d’accès aux applications mobiles gratuites pour iOS et Android

Fitbit_Force_Side

On allume le Fitbit Force et on l’installe au poignet écran vers le haut, c’est à dire avec le bouton sur la gauche de l’appareil. Le bracelet en gomme silicone est perforé de 9 encoches à une extrémité et à l’autre : une agrafe métallique à 2 picots qu’on clip à la taille de son poignet. Ce bracelet, quoi qu’on en dise (il est beau) n’est pas très sécurisant : en bougeant on accroche souvent l’extrémité dans les plis d’un vêtement et là, c’est parfois (souvent) la chute. Cela m’est arrivé 4 fois en une semaine 🙁
Nota : il vaut mieux ne pas trop serrer le Fitbit Force au départ, de crainte de voir apparaitre chez certains des signes d’allergie localisée à la matière.

A l’Usage

A l’usage, le Fitbit Force s’avère plutôt léger. Le Fitbit Force résiste aux éclaboussures importantes (Le Force ne doit pas être immergé à plus d’1mètre). Le bracelet connecté mesure le nombre de pas, la distance parcourue, les calories brûlées, les étages montés ainsi que le nombre de minutes actives dans la journée de l’utilisateur. Toutes ces informations sont proposées directement à l’écran du Fitbit Force, en plus de l’heure (3 formats d’affichage disponibles) et de l’heure prévue du prochain réveil. C’est en effet une des très bonnes surprises que réserve le Fitbit Force : la fonction réveil silencieux. Une fois correctement paramétré via l’application mobile pour iOS ou Android, le Force vous réveille doucement et en silence grâce à son vibreur intégré. Super fonction, surtout si vous n’avez pas les mêmes horaires de levé que votre conjoint 😉
Nota : Dans le Force, Fitbit a abandonné le contrôle par « tapotement » introduit par le Flex (peu efficace il est vrai), c’est dommage : particulièrement pour le contrôle du « snooze » de la fonction réveil, j’aurais préféré que Fitbit en améliore la sensibilité plutôt qu’il ne retire l’option.
L’ensemble des données collectées durant la journée peuvent être synchronisées en continu avec le smartphone de l’utilisateur via Bluetooth 4.0 Low Energy (ou sur PC grâce au dongle USB fourni) ou alors ponctuellement pour ne pas altérer la batterie des deux appareils. En matière d’autonomie, la batterie lithium-ion du Fitbit Force m’a d’ailleurs bluffé. J’estime que l’autonomie de mon Fitbit Force est d’environ 7 jours selon mon usage (5 alarmes programmées par jour).

L’Application Mobile

L’application mobile Fitbit pour iOS et Android est commune à tous les capteurs connectés de la marque. Elle propose un récapitulatif et un historique des données récoltées par le bracelet (mémoire 30 jours). Son interface est intuitive mais succincte, on y retrouve :

  • le nombre de pas,
  • la distance parcourue,
  • les calories brûlées,
  • les étages montés
  • la quantité de minutes actives dans la journée
  • le poids de l’utilisateur (à coupler avec une balance connectée Fitbit Aria)
  • le temps de sommeil de la nuit précédente (nombre de réveils et de périodes agitées)
  • le nombre de calories restant à dépenser ce jour
  • les calories absorbées (à indiquer à la main)
  • la quantité d’eau ingérée (à indiquer à la main)

L’application mobile permet aussi de régler les heures de réveil, le mode d’affichage de l’horloge ainsi que de consulter le niveau de batterie par une petite jauge. Autre point : le Fitbit Force permet d’analyser le sommeil de l’utilisateur. En effet, l’application vous proposera votre temps de sommeil ansi que le nombre de fois où vous aurez été agité et/ou réveillé, l’affichage est bien clair mais l’analyse du sommeil n’est pas très poussée.
Mais pour cela, vous devrez penser à déclencher manuellement le chrono (par un appui long sur le bouton du bracelet connecté) en vous couchant. Sinon, vous n’aurez aucune donnée pour cette nuit là. Vous l’aurez compris, le Fitbit Force ne détecte pas lorsque vous dormez, pas non plus lorsque vous vous allongez ; c’est vous qui lui dites « Maintenant je vais essayer de dormir ».

Fitbit axe toute sa communication sur les bénéfices liés à la santé et au fitness pour ses utilisateurs, mais aucun conseil ne sont proposés ; ni diététiques, ni sportifs. L’application est un peu trop sage à mon goût, et ce n’est pas la notification « encore un effort, il ne vous reste plus que XXX pas pour atteindre votre objectif! » qui nuancera ce sentiment. Mini-déception ici.
La compatibilité totale du Fitbit Force est assurée avec les appareils suivants : Mac, PC, Linux, iPhone 4S, iPhone 5, 5S & 5C, iPad 3, iPad 4, iPad mini, iPad mini retina, iPod touch 5th génération, Samsung Galaxy S4, Samsung Galaxy S III, Samsung Galaxy Note II, Samsung Galaxy Note 10.1.

Notre Avis

Vendu 119,95€ sur Amazon (livraison gratuite), le Fitbit Force est probablement un des meilleurs bracelets connectés du marché. Ses grandes qualités (écran, autonomie, design) ne peuvent cependant pas occulter ses quelques petits défauts de fabrication (bracelet peu sécurisé, surtout en cas de pratique sportive intense) ou logiciels (jauge de batterie absente, pas de détection auto du sommeil).
Sans cela et avec une application mobile plus fournie, le Fitbit Force serait le compromis idéal entre smartwatch et bracelet connecté. D’ailleurs, une prochaine mise-à-jour du firmware du Fitbit Force devrait permettre d’afficher les notifications de son smartphone sur l’écran du bracelet Force : comme une vraie smartwatch! 😉
fitbit-force-caller-idUpdate du 10/01/14 : SlashGear a confirmé que le Fitbit Force pourrait indiquer l’identité des appels entrants dès Février!
Update du 29/01/14 : Le Fitbit Force est désormais en vente en France, au prix de 119,95€ sur Amazon (livraison gratuite)

Les Photos

[columns_wrapper][twocolumns class=”aq-first”][icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] le design sobre et le style sympa
[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] la longue autonomie de la batterie
[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] l’écran clair permet d’utiliser le Fitbit Force sans avoir recours à des synchronisations intempestives[/twocolumns] [twocolumns class=”omega”][icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] pas de jauge de batterie à l’écran
[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] la tendance du bracelet à se décrocher un peu facilement
[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] devoir déclencher ses périodes de sommeil en appuyant sur le bouton, le Force ne peut il pas le détecter seul?[/twocolumns][/columns_wrapper] (PS: Merci à David pour son aide dans le cadre de ce test)

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. SebastienLesecret

    on

    Il manque la comparaison de résultats entre amis et smartphone (la comparaison se fait uniquement sur la page internet et pas l’application …. en développement futur).