[TEST] Rolling Spider : Parrot lance le premier de ses MiniDrones

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sortis depuis le Lundi 21 Juillet 2014, les MiniDrones de Parrot sont pour l’instant proposés en exclusivité à la Fnac. Pouur vous et grâce à Parrot, nous avons réceptionné nos drones pour en faire un petit test d’une semaine. Ici, nous évoquerons le cas du Rolling Spider, le mini drone quadricoptère que Parrot lance pour compléter sa gamme de drones de loisirs composée de l’AR Drone 2.0 et du drone BeBop prévu pour l’automne 2014.
Comme à l’accoutumée avec les jouets connectés proposés par Parrot, le Rolling spider est commandé via un smartphone ou une tablette sous iOS ou Android, un principe de base cher à Parrot et à son PDG, Henri Seydoux.

parrot-rolling spider

Stars inattendues du dernier CES de Las Vegas, les MiniDrones volant et roulant de Parrot ont fait leurs premiers heureux dès cette semaine. Longtemps tenue secrète, leur date de sortie officielle (lundi dernier) donne le coup d’envoi d’une offensive du constructeur Français qui verra le lancement de 3 nouveaux « jouets pour adultes » d’ici à la fin de l’année : le Jumping Sumo, un robot roulant –qui saute jusqu’à 80 centimètres de hauteur– en même temps que ce RollingSpider, un mini-quadricoptère équipé de grandes roues latérales lui permettant de rouler au sol et au plafond… mais aussi et surtout le drone BeBop, successeurs de l’AR Drone dans la catégorie des drones de loisirs (plus tard dans l’année).

Les 2 MiniDrones de Parrot sont équipés d’un capteur photo-vidéo VGA à 0,3 Mpx permettant de prendre des photos de ce que voit le dessous du mini-drone. Pour conserver les images, il suffit d’équiper son d’une petite clé USB permettant de stocker les clichés puis de les récupérer à l’issue de sa “séance ». L’autonomie annoncée du Rolling Spider est estimée par Parrot à 7 à 8 minutes avec ses petites roues (voir plus bas), un peu plus si vous choisissez de les lui retirer.

Présentation

Le drone Rolling Spider se distingue avant tout de ses concurrents (principalement chinois dans ce format réduit) par un look soigné et bien étudié grâce à une possibilité de personnalisation bienvenue, via une planche de petits tickets originaux permettant de personnaliser le museau de l’engin. L’ensemble de la structure du châssis du drone Parrot est ajourée pour permettre au drone de proposer une cinquantaine de grammes seulement sur la balance. La structure sur laquelle prennent place les 4 moteurs coreless apparents est faite à partir d’une seule et même pièce de résine. Les moteurs sont finalement assez bien protégés des chocs malgré une recherche de gain de masse évidente. Et leurs fils d’alimentation disposent d’un cheminement bien pensé au sein même des bras afin de les protéger aux maximum lors d’accrochages éventuels.

La première impression est donc positive, l’appareil semble avoir été pensé pour résister aux chocs et nous avons reçu d’emblée 2 batteries de 3,7 V / 550 mAh amovibles. Les dimensions du Rolling Spider (hors hélices) sont de 9,5 x 9,5 cm pour une épaisseur de 3,5 cm. Un excellent format pour un mini-drone d’intérieur donc. Coté poids, le nôtre affiche 46g avec sa batterie, et 54g avec ses roues en plus. La face avant du drone intègre des LEDs bicolores permettant d’afficher le statut du drone (initialisation / appairage / rechargement / éteint) et un petit bouton sous le ventre du drone, sous la marque « Parrot », permet de l’allumer. Le dos du Rolling Spider est principalement composé de l’emplacement pour la batterie amovible, qu’on vient clipser directement dans le corps du drone (pas contacteur à manipuler). Un port-micro USB permet de recharger la batterie que contient le drone (le chargeur externe n’est pas encore disponible).

Le drone Rolling Spider utilise aussi habillement son capteur photo (situé sous le ventre) à 60 images/seconde pour améliorer sa stabilité mais dispose aussi de capteurs de pression, d’ultrasons, ainsi que d’un gyroscope et d’un accéléromètre  3-axes permettant d’assurer sa stabilité et ses déplacements même si le pilote lâche les commandes ou perd la connexion bluetooth.

Déballage

Le Rolling Spider est plutôt bien protégé dans sa boite où les roues sont fixées à un axe sur le couvercle supérieur tandis que le bas de la boite renferme le drone, l’axe en plastique rigide, les 2 batteries, 1 cable, la notice et les autocollants.

Dès lors, on peut mettre en charge le Rolling Spider pour qu’il se recharge à l’aide du câble USB fourni. Comptez environ 1 heure pour que la charge de la batterie intégrée de 550mAh soit chargée complètement. il faut attendre environ 1 heure pour que la charge soit complète. Les 2 LED rouges sont allumés lorsque la batterie est à plat, puis 1 LED et enfin il s’éteint lorsque la charge est complète.

Pendant ce temps là on peut facilement monter les deux grandes roues de plastiques qui permettent au drone d’être protégé de chocs latéraux, mais surtout de pouvoir rouler le long des murs et au plafond. Pour cela, il suffit de les clipser sur l’axe rigide, puis de fixer l’axe sous le ventre du drone à l’aide d’une petite encoche.

L’Application Mobile

Le Rolling Spider a 3 modes de pilotage :

  • Ace : Le mode le plus avancé, permettant de contrôler le Rolling Spider avec 1 seul doigt!
  • Normal : Les contrôles par défaut,  plus simple pour pilote débutant. (Pivots et contrôle de l’altitude avec joystick droit)
  • Joypad : Le mode Joypad permet de désactiver l’utilisation de l’accéléromètre de votre smartphone pour piloter le Rolling Spider. Ce mode vous permet également de filmer le Rolling Spider avec la caméra de votre smartphone, tout en pilotant. Pour cela, appuyer sur « Rec ». Les vidéos sont automatiquement enregistrées dans la galerie

Avant chaque décollage, Parrot recommande de s’assurer que le Rolling Spider est posé sur une surface plane et d’appuyer sur le bouton « Flat trin » pour réinitialiser l’équilibre du drone.
parrot-rolling-spider-app-3

A l’Usage

La commande est assez simple en mode Normal et il suffit d’appuyer sur “Take-Off” pour lancer la procédure de démarrage automatique du Rolling Spider. Ensuite, orientez le joystick gauche vers le haut pour faire monter le drone, orientez-le vers le bas pour le faire descendre ou glissez votre pouce de gauche à droite pour pivoter. Pour faire avancer le Parrot Rolling Spider, il suffit de laisser votre doigt appuyé sur le joystick de gauche et d’incliner la tablette : en avant, en arrière, à gauche et à droite.

Compatibilités

Voici la liste des smartphones compatibles avec le Rolling Spider :
iOS :

  • iPhone 4S
  • iPhone 5
  • iPhone 5C
  • iPhone 5S
  • iPod Touch 5G
  • iPad mini
  • iPad 3

Android :

  • Nexus 4
  • Nexus 5
  • HTC One Max
  • Samsung Galaxy S3
  • Samsung Galaxy S4
  • Samsung Galaxy S5
  • Xperia Z2

 

rolling-spider-normal

Notre Avis

Le Rolling Spider est un excellent drone pour les débutants ou les pilotes dilettantes qui recherchent avant tout un usage récréatif et de petits vols courts. Le Rolling Spider est dans ces cas là un très bon choix, idem si vous êtes en quête de votre « premier drone » et que vous ne voulez pas trop dépenser de peur de le casser… Pas le plus abordable (un Hubsan X4 Mini coûte 37,99€ sur Amazon), son tarif se justifie également par sa conception hexagonale, récurrente chez Parrot et par la technologie évoluée qu’il embarque. Le Rolling Spider est disponible en 3 couleurs : bleu, blanc, rouge et livré avec une planche de stickers.

Disponibilité & Prix

Avec une finition impeccable -comme nous y a habitué Parrot et des prix raisonnables- les deux MiniDrones sont disponibles à partir dès aujourd’hui aux prix de 99 € pour le Rolling Spider et 159 € pour le Jumping Sumo, illustrant la philosophie d’Henri Seydoux (PDG de Parrot) : “proposer le prix le plus attractif possible, car il s’agit avant tout d’en faire des jouets connectés! ».

Le Rolling Spider est un mini-drone d’intérieur qui pourra toutefois sortir exceptionnellement à l’extérieur lorsque le vent n’est pas trop fort pour encore plus de fun dans des espaces plus grands. Et des versions Windows 8.1 et Windows Phone 8.1 de l’application FreeFlight 3 devraient être disponibles à partir de septembre prochain.

Les Photos

Partager
A propos de l'auteur

6 commentaires

  1. A propos du test du Rolling Spider de Parrot, “sortis depuis le 21 septembre 2014”, c’est ce qui s’appelle de l’avance de phase….
    Site super!!! A mettre entre toutes les mains.
    Philippe

  2. Très bon mini drone de loisirs pour les débutants. On paye la connectivité au smartphone. Car port moins cher, on peut trouver de très bons drones avec des fonctionnalités supplémentaires.
    PS : erreur dans l’article : le Rolling Spider ne dispose pas du retour vidéo comme sur l’AR drone ou le Jumping Sumo qui communiquent au smartphone grâce au wifi. Le Rolling Spider est lui connecté en Bluetooth. La vidéo prise en vol ne peut donc être visionnée qu’après celui-ci.

  3. comparaison avec un Hubsan X4 totalement improbable car il n’y a rien à voir entre le pilotage à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette avec le pilotage avec une radiocommande.
    Ce sont 2 sensations totalement différentes et aussi agréable l’une que l’autre.
    Et concernant l’autonomie c’est ni pire ni mieux que les autres modeles de la même taille, le souci c’est le temps de chargement (mais là encore c’est pareil pour les autres drones)
    Mais le RS c’est vraiment sympa et les hélices sont très résistantes aux différents chocs
    Allez hop on attends le bebop avec impatience !!!