Test Vileda JetClean : l’aspirateur 3 en 1 filaire plus efficace que ceux sans fil ?

Pinterest LinkedIn +

En mars 2020 la marque spécialisée dans les produits ménager a lancé son modèle d’aspirateur balai. Au milieu de l’offre variée pour ce type de produit, le Vileda JetClean se distingue notamment par son prix plus bas que la moyenne. Ce tarif avantageux vient avec des caractéristiques prometteuses comme celle de laver et essuyer le sol en même temps que d’aspirer les déchets. Que vaut donc cet aspirateur balai ?

À consulter également : Test Aspirateur-balai Nettoyeur de Sol CrossWave Cordless Max 

Les plus

  • Très simple d’utilisation et d’entretien
  • Bonne puissance d’aspiration
  • Lave et essui efficacement le sol
  • Auto nettoyage du rouleau

Les moins

  • Plutôt bruyant
  • Filaire
  • Pratique en ligne droite, moins pour le reste

Fiche technique de l’aspirateur Vileda JetClean

  • Poids : 4,7 kg
  • Dimensions : 26 x 27 x 124 cm
  • Longueur de câble : 7 m
  • Réservoir eau : 640 ml
  • Bac d’eau sale : 400 ml
  • Puissance : 400 watts
  • Vitesse brosse : 2800 r.p.m
  • Volume sonore : 75 dB (observés)
apparence de l'aspirateur laveur vileda jetclean

Unboxing de l’aspirateur Vileda JetClean

Une fois déballé, il ne requiert presque aucune manipulation. Il suffit de rentrer la tige dans la continuité de le poignée au-dessus du bouton Power. Ça y est, la bête est quasiment prête à l’emploi ! Toutes les autres pièces comme la brosse et le filtre sont déjà installés. En outre, la boîte contient un manuel d’utilisation, un petit récipient doté d’un bec verseur ainsi qu’un plateau de rangement pour l’aspirateur. Celui-ci servirait, parait-il, au nettoyage automatique de la partie basse de l’appareil.

unboxing de l'aspirateur balais vileda jetclean

Le design de l’aspirateur Vileda JetClean

La première chose que l’on remarque sur ce modèle c’est sans doute le câble de sept mètres fixés sur son flanc droit. Dans le but de proposer un aspirateur à la fois puissant et accessible, Vileda a préféré s’affranchir du sans-fil. Certes moins pratique, ce choix permet de ne pas alourdir le JetClean avec une batterie. En façade, on retrouve principalement du plastique qui ne semble pas spécialement fragile. Il arbore d’ailleurs un code couleur on ne peut plus clair : du bleu pour le réservoir et du rouge pour les parties amovibles et le bouton d’alimentation. On reconnaît facilement le bac d’eau sale en dessous du logo Vileda. Le détacher donne accès au filtre, lui aussi amovible pour être changé ou nettoyé. De la même façon, la brosse et la partie transparente au-dessus se retirent de l’aspirateur. Tous les éléments susceptible de se salir s’ôtent donc aisément.

Sept mètres de câble ?

On vous l’accorde, c’est plutôt contraignant. Notons que Vileda a placé un petit support en plastique sur le dessous de la poignée pour y coincer le fil et limiter la gêne. Ça ne résout pas tout, mais c’est un peu mieux. Dans le dos de l’aspirateur, on trouve deux crochets pour y enrouler le câble. Lorsque vient le moment du ménage, ces derniers peuvent pivoter à 180° pour l’ôter plus facilement. On aurait apprécié un système de rappel à ressort comme sur les aspirateurs classiques en échange d’un volume plus important pour l’accueillir.

une femme en train d'utiliser l'aspirateur laveur vileda jetclean

Comment fonctionne l’aspirateur Vileda JetClean ?

Vous l’avez compris, ce modèle ne se contente pas d’aspirer mais fait aussi office de serpillère. Pour cela, il faut d’abord remplir le réservoir d’eau et y ajouter éventuellement une goutte de détergent. Toutefois, marque précise que le JetClean est tout aussi efficace sans et que les produits moussants sont à bannir. Une fois en marche, l’eau vient mouiller la brosse lorsque l’utilisateur presse la gâchette dans la poignée. Si besoin, il peut la couper en appuyant à nouveau dessus. Vous pouvez donc l’utiliser comme un aspirateur classique de cette manière. Quatre LED devant le rouleau indiquent d’ailleurs si l’arrivée d’eau fonctionne ou non. Le ménage peut commencer ! Avancer l’aspirateur permet donc de nettoyer le sol en plus d’aspirer et le reculer sèche la surface tout juste mouillée. En effet, la raclette récupère l’eau pendant la marche arrière pour qu’elle soit aspirée. Tout ce beau monde se rejoint dans le bac d’eau sale qui doit être vidé une fois le niveau maximum atteint.

Le Vileda JetClean est conçu pour nettoyer efficacement tout type de sols durs (parquet, carrelage…). Selon la marque, nul besoin de produit. L’association de l’eau et du rouleau en microfibre qui tourne à 2800 tours minute suffirait pour réaliser cet objectif. 

Prise en main de l’aspirateur Vileda JetClean

À la première utilisation, sa puissance d’aspiration se fait entendre au sens littéral. Nos mesures indiquent 75 décibels à proximité de l’appareil. Par conséquent, le JetClean ne rentre pas dans la case des aspirateurs silencieux. Concernant le nettoyage, la différence avant/arrière existe bel et bien. En reculant, il fait passer le sol de mouillé à humide, ce qui lui permet de sécher rapidement. S’il possède un rayon de braquage correct, son poids ainsi que la présence d’un fil affecte un peu sa maniabilité. Un espace dégagé ? Facile ! Les coins ? Un peu moins facile. En revanche, le côté filaire lui donne une aspiration franchement efficace. Pas besoin de fixer des limites pour garantir une autonomie décente ! Attention néanmoins aux saletés plus grandes que les autres qui butent contre le couvercle du rouleau au lieu d’être aspirées. Ce n’est malheureusement pas un aspirateur magique.

Si le fonctionnement en avant en arrière s’avère fort efficace en ligne droite, revenir sur ses pas devient moins aisés dans un virage ou pour passer dans les coins.

l'aspirateur viled jetclean en train de nettoyer le sol

Performances du Vileda JetClean & comparaison avec le Bissel CrossWave Cordless Max

Pour mener à bien ce test, nous avons mis en place un petit dispositif pour évaluer son efficacité par rapport à un modèle concurrent. À vos marques, prêt, partez ! L’aspirateur s’engage sur une courte piste semée des pires embûches possibles :

  • Sucre en poudre : R.A.S
  • Terreau : disparaît aussi, mais laisse des résidus dans le couvercle et obstrue un peu le filtre 
  • Sauce tomate : laisse également des résidus à l’intérieur et offre une petite teinture à la brosse
  • Grains de café & Pop-Corn : trop volumineux pour passer 

Résultat de l’expérience ?

On remarque d’ailleurs que le Vileda JetClean s’en sort mieux que son concurrent. Ce dernier ne semble pas avoir apprécié la sauce tomate. Sa brosse en est recouverte et il ne laisse pas le sol aussi propre que le modèle filaire. En revanche, le Bissel CrossWave fonctionne également sur tapis et moquettes en plus de posséder des réservoirs plus volumineux. Du côté de la maniabilité, le Vileda JetClean semble plus pratique, car il peut s’abaisser pour passer en dessous d’un meuble contrairement à son rival. D’ailleurs, le Bissel montre un rayon de braquage plus faible ce qui clôt le duel à ce niveau.

Le Bilan sur les performances

Face à ce parcours du combattant, le Vileda JetClean s’en sort très bien. Sa puissance d’aspiration et les capacités de nettoyage que la brosse procure sont largement suffisantes pour une utilisation domestique. La crasse du quotidien ne devrait vous opposer qu’une faible résistance. En revanche, les meubles et leurs agencements dans votre maison ou appartement pourraient devenir des obstacles. La faute à une maniabilité un peu contraignante en dehors des lignes droites.

L’entretien du Vileda JetClean

Après le ménage de l’appartement vient le nettoyage du matériel qui demande un petit effort. Tout d’abord, il faut vider le réservoir d’eau sale et le rincer en même temps que le filtre et le couvercle de la brosse. On vous a déjà dit que détacher tous ces éléments est un jeu d’enfant ? Non ? Et bien, on le dit. Tout se retire sans difficulté pour rincer plus facilement la saleté en infiltration. Le filtre se dissocie lui aussi pour nettoyer son recto comme son verso. Après ce passage à l’évier, laissez sécher le tout et occupez-vous de la brosse en attendant. C’est bon, le JetClean est à nouveau paré à l’action ! 

parties détachables de l'aspirateur vileda jetclean

Auto nettoyage ?

La brosse du JetClean peut aussi se nettoyer toute seule grâce au plateau de rangement de l’aspirateur. Pour cela, il faut remplir le compartiment arrière de ce support avec de l’eau propre et laisser l’aspirateur tourner dessus une bonne minute. Ainsi, le liquide arrive progressivement sous la brosse en rotation et la rince avant d’être aspiré. Ce processus permet de nettoyer des petites salissures et peut s’effectuer plusieurs fois si besoin. Notons qu’un rinçage au robinet sera nécessaire pour des souillures plus importantes. Néanmoins, dans un cas « extrême » comme celui de la sauce tomate, vous remarquerez qu’une teinture légère semble s’imposer dans les deux cas. 

Notre expérience surpasse d’assez loin l’état de saleté courant d’une habitation. Dans des conditions normales, le rouleau n’aurait pas subi une transformation aussi rapide. Toutefois, il est encore propre et utilisable après les rinçages. Nous avons simplement accordé ses couleurs à celles de l’aspirateur.

compartiment de rangement auto-nettoyant du Vileda jetclean

Peut-on trouver des pièces de rechanges pour l’aspirateur Vileda JetClean ?

Tout comme la machine en elle-même, on trouve quelques éléments supplémentaires sur Amazon. Par exemple, il est possible d’obtenir une paire de filtres de rechange avec une vingtaine d’euros. Pour le moment, le kit qui ajoute à cela un rouleau et le kit « avancé » qui comprend un filtre, une brosse de nettoyage, un rouleau et son couvercle sont en rupture de stock.

À consulter également : Comparatif des meilleurs aspirateurs balais 

8.2 Aspirateur 3 en 1 efficace

Si le filaire possède un avantage sur le sans-fil, c’est la puissance, et le Vileda JetClean en profite bien. Il montre des capacités d’aspiration et de nettoyages franchement efficaces. Peu de chose lui résiste. On apprécie également sa facilité d’utilisation. Pas besoin de potasser le manuel ! Son câble de 7 m lui confère aussi des points noirs, car il alourdit la maniabilité qui subit déjà le poids de l’aspirateur. Le fait d’avancer pour nettoyer et de reculer pour essuyer s’avère fort utile, mais demande une certaine adresse lorsque le tout droit laisse place aux virages. Enfin, petit bémol au niveau du bruit de l’engin. Il est certes dans la moyenne, mais on aurait apprécié l’absence de quelques décibels.

  • Design et ergonomie 8
  • Maniabilité 7
  • Volume sonore 7
  • Puissance 9,5
  • Lavage du sol 9
  • Entretien 9
Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation en information-communication, j'aspire à devenir journaliste. L'innovation et le progrès technologique sont des enjeux immenses sur les lesquels je souhaite apprendre et écrire.