Tests de Caméras de Sécurité 4G : Arlo Go vs Reolink Go

Pinterest LinkedIn +

L’atelier de meilleure-innovation.com est devenu une authentique antre de merveilles high-tech. Pour protéger ce mirifique fatras d’innovations diverses, rien de tel qu’un petit système de vidéosurveillance domestique. Nous avons saisi cette occasion pour en tester deux, afin de les comparer. Ainsi, les caméras de surveillance d’extérieur Arlo Go et Reolink Go, dont la rivalité s’inscrit jusque dans le nom, ont atterri dans nos locaux. Vous qui avez probablement déjà pu jeter un œil à notre test Tapo C310 de TP Link, vous êtes peut-être curieux(se) de découvrir des modèles de la gamme supérieur ? Plus de fonctionnalités, de meilleures performances vidéo et audio, des panneaux solaires en guise d’accessoire, c’est notre programme du jour ! Bien entendu, le prix augmente avec les caractéristiques, sinon, ce ne serait pas drôle. Et comme il est coutume de dire : « souriez, vous êtes filmé(e) » !

Test Réolink Go vs Arlo Go

Fiches Techniques des Caméras de Surveillance domestiques Reolink Go vs Arlo Go : au coude à coude

Si les deux appareils sont très similaires sur la plupart des points, il en demeure quelques-uns qui aident à les départager. D’un côté, la Reolink Go a une qualité d’image très supérieure (ce que nous constaterons plus loin). Sa vision nocturne s’étend à 10 m (contre 7,5 m pour Arlo Go) et sa batterie est meilleure. On notera une température de fonctionnement allant jusqu’à 55° (contre 45°), idéale pour les pays chauds. De l’autre côté, la Arlo Go adopte un meilleur angle de vision et un zoom x 8 (contre x 6 pour Reolink Go). En outre, elle est compatible avec les assistants vocaux. Enfin, elle descend à -20° (contre -10°), ce qui peut la rendre intéressante si vous résidez au Québec !

Caractéristiques Reolink Go

Packaging caméra de sécurité Reolink

  • Modèle : Reolink Go
  • Dimensions :  75 x 113 mm
  • Poids : 380 g (avec batterie)
  • Logement carte : Micro SD (64 Go max) et LTE SIM
  • Résolution d’image : 1080p Full HD
  • Format vidéo : H.264
  • Angle de vision :  110°
  • Zoom : x 6
  • Vision nocturne : jusqu’à 10 m
  • Connectivité : 3G et 4G
  • Assistants vocaux : non
  • Détection : mouvements  
  • Microphone : bidirectionnel
  • Sirène : 75 dB
  • Batterie : Lithium-ion rechargeable 7800 mAh
  • Température de fonctionnement : -10°C à 55°C
  • Étanchéité : IP65
  • Certifications : FCC, IC, CE, Reach, Rohs 2.0
  • Prix : 249,99 €

Caractéristiques Arlo Go

Caméra de surveillance Arlo package

  • Modèle : Arlo Go
  • Dimensions : 90 x 69,5 x 77,9 mm
  • Poids : 335 g (avec batterie)
  • Logement carte : Micro SD et LTE SIM
  • Résolution d’image : 1280 x 720
  • Format vidéo : H.264
  • Angle de vision : 130°
  • Zoom : x 8
  • Vision nocturne : jusqu’à 7,5 m
  • Connectivité : 3G et 4G
  • Assistants vocaux : Alexa, Google Assistant,
  • Autres compatibilités : IFTTT, Stringify
  • Détection : mouvements et sons
  • Microphone : bidirectionnel
  • Sirène : ?
  • Batterie : Li-ion rechargeable 3660 mAh
  • Température de fonctionnement : – 20°C à 45°C
  • Étanchéité : IP65
  • Certifications : FCC, IC, CE, UL
  • Prix : 289,88 €

Et le point est attribué à… égalité !

Pour le moment, difficile de choisir. La Reolink Go est très séduisante avec sa qualité d’image, sa batterie et ses 50€ de moins. La Arlo Go, quant à elle, admet l’usage des assistants vocaux, l’IFTTT et présente un meilleur angle de vision + zoom, en plus de la détection du son. On part sur 1/2 point chacune !

Accessoires Reolink Go

Accessoires Reolink Go

  • Caméra de sécurité connectée
  • Batterie Lithium-ion
  • Support de sécurité extérieur
  • Gabarit de montage
  • Aiguille de Réinitialisation
  • Câble micro-USB
  • Camouflage
  • Notice de démarrage rapide
  • Vis d’installation du support d’extérieur
  • Autocollants de surveillance en 5 langues

Accessoires Arlo Go

Unboxing caméra de sécurité Arlo

  • Caméra de surveillance connectée
  • Batterie Lithium-ion
  • Câble d’alimentation micro USB avec adaptateur secteur
  • Jeu de vis pour support d’extérieur
  • Kit d’accessoires d’extérieur
  • Guide d’utilisation
  • Autocollant pour fenêtre

Installation et Design des caméras connectées nomades Reolink Go vs Arlo Go

Reolink go branchée

Arlo caméra de sécurité support mural

D’un point de vue design, la caméra de sécurité Reolink Go se présente comme une capsule de plus de 10 cm, décorée d’un logo et striée de deux bandes noires. D’autre part, elle embarque 6 LED infrarouges, un capteur de lumière, un capteur PIR et un port micro-USB. De son côté, la Arlo Go est un peu plus compacte, se rapproche davantage d’une forme cubique, et affiche un logo plus discret. On retrouve également les LED infrarouges, les différents détecteurs et toujours le micro-USB. On est sur du minimalisme de part et d’autre avec juste un bouton sur le haut de la Arlo pour lancer la connexion.

Batteries à charger et à insérer dans les caméras

Batterie caméra de sécurité

Batterie test caméra Arlo

Ici, rien de bien compliqué à montrer. Chargez à fond la batterie de votre caméra, puis introduisez-la dans le compartiment prévu à cet effet. On notera cependant une expérience malencontreuse avec la Reolink Go. En effet, la batterie, de forme vaguement triangulaire, se positionne dans un sens précis. Malgré les indications, l’utilisateur (surtout lorsqu’il s’agit d’un testeur un peu tête en l’air) peut l’enfoncer en se trompant d’angle de rotation. Certes, c’est un exercice de niveau petite section de maternelle, mais nous avons réussi à la coincer juste en la poussant au fond dans le mauvais sens. Mea culpa, mais disons que nous avons trouvé l’expérience excessivement punitive pour une bête étourderie. Nota Bene : les fentes dédiées aux cartes (micro) SIM et SD se trouvent juste à côté de l’emplacement de la batterie.

Se connecter à la 4G : soit ça passe, soit ça casse

Ah, l’étape maudite de la connexion ! Avant de vous lancer, munissez-vous d’une carte SIM. Nous avons utilisé celle de nos téléphones, mais il va de soi qu’une (micro) SIM dédiée est nécessaire (code PIN désactivé au préalable dans tous les cas). Ensuite, téléchargez les applications Arlo ou Reolink (sur Android ou IOS), faites-vous un compte utilisateur. Enfin, mettez les caméras en route en y plaçant les batteries pleines, après avoir ouvert l’application. Là, un tuto vous expliquera comment connecter votre caméra à votre 4G (pas de connexion Wi-Fi). Entre autres, vous aurez à scanner un QR Code. Normalement, ça va relativement vite. N’oubliez pas cependant que la connexion à la 4G implique de tirer sur la data de votre smartphone : mieux vaut avoir un abonnement mobile d’au moins 30 Go pour utiliser les caméra confortablement !

En cas de problème 

Si vous rencontrez des difficultés, difficile de trouver d’où vient le problème : de la SIM, de la carte SD, du réseau internet, d’une malfaçon ? Certes les sites respectifs ont leur propre FAQ et il est toujours possible de téléphoner pour Arlo, tandis qu’il faudra rédiger un mail pour Reolink (en anglais). En principe, vous serez reçu(e) aimablement, mais nous ne vous garantissons pas des réponses toujours probantes… Avec la Arlo, on suppose qu’elle avait été déjà utilisée sans avoir été supprimée de son dernier compte utilisateur. En effet, la seconde tentative avec une autre caméra a fonctionné dans la minute avec une carte SIM Sosh. De son côté la Reolink avait simplement bugué. En relançant l’application, le problème était résolu. On précise également que le guide complet d’Arlo Go existe en français sur internet, contrairement à la notice de Reolink Go.

Et le point est attribué à… Arlo Go !

Nous trouvons son design plus joli, et nous n’avons pas rencontré de problème avec la batterie. La faute à pas de chance ? Peut-être bien, mais c’est le jeu. Par ailleurs, nous avons eu des problèmes de connexion dans les deux tests. Quant à l’assistance client, le support téléphonique français d’Arlo l’emporte sur les mails à Reolink.

Applications Arlo Go vs Reolink Go : deux UI très proches et bien optimisées

accueil application reolink

écran accueil arlo

D’un point de vue qualité d’interface, les deux applications se valent presque. Toutes les deux partent sur une ambiance tirant sur le blanc, agrémentée de la couleur de la marque. L’écran d’accueil intègre la diffusion de la caméra de surveillance. En outre, on trouve la qualité de réseau, l’indicateur d’activation de l’alarme, et plusieurs autres boutons assez différents. Sur Reolink, d’un clic on peut capturer une image ou une vidéo, mettre en plein écran, changer la qualité d’image et communiquer via le micro bidirectionnel. Chez Arlo, c’est plus épuré : vous avez simplement accès à divers menus : celui des périphériques, votre bibliothèque d’enregistrements, la luminosité et les paramètres généraux. 

Et le point est attribué à… Reolink Go !

Sur l’écran d’accueil, notre préférence va donc à Reolink, qui, selon nous, utilise mieux son espace. Quant au graphisme pur, c’est résolument kif-kif !

Des fonctionnalités Haut-de-Gamme sur les deux modèles

Une fois la connexion établie, nous avons plutôt apprécié tout ce que les caméras de surveillance nous permettent de faire. Les fonctions essentielles apparaissent sur les deux appareils, avec de menues différences. Nous partirons des points communs pour ensuite mettre en lumière ce qui les différencie.

Planning Reolink Go vs Arlo Go

planning application reolink

planning appli reolink go

Planning application arlo

plannification détecteur de mouvements arlo

Ici, les images parlent d’elles-mêmes. Les deux options de planification d’activation de la caméra s’étendent sur un programme hebdomadaire. Vous choisissez les jours et les heures soit manuellement, soit en remplissant les plages prédéfinies ; tout se configure très intuitivement et en un tournemain. Une belle satisfaction pour les deux appareils de vidéosurveillance.

Paramètres et modifications vidéosurveillance Arlo Go vs Reolink Go

Reolink Go

paramètres application reolink

Notifications

Notifications arlo reolink

Arlo Go

règlages caméra de surveillance

Même si dans l’utilisation, la différence est infime, nous nous y sommes un peu mieux retrouvé dans l’application Reolink. Cependant, cette différence nous paraît trop subjective pour y accorder de l’attention. Sachant que nous avons essayé d’éviter de vous assommer avec trop d’écrans de réglages, jamais hyper sexy, tout n’apparaît pas ci-dessus. Dans les deux cas, vous pouvez activer/désactiver les notifications push, nommer/choisir la position de votre appareil, et même partager les accès de la caméra avec quelqu’un de confiance. Quant au reste, chaque arborescence a sa cohérence, qui met plus ou moins en valeur telle ou telle option. À ce titre, la Arlo vous incite à prendre un abonnement et à trouver de nouveaux accessoires. On n’attribuera pas de point ici, considérant qu’à l’usage, les quelques disparités s’aplanissent.

Alimentation aux panneaux solaires

Reolink Go

Accessoires panneau solaire Réolink Branchement panneau solaire

Arlo Go

Panneau solaire Arlo Go

Les deux caméras de surveillance connectées ont l’avantage non-négligeable d’être compatibles avec le panneau solaire de leurs marques respectives. Cela étant, si Reolink a pris l’aimable initiative de nous en envoyer un exemplaire, Arlo n’a pas eu le même réflexe. On peut le comprendre, vu l’écart de prix qui sépare les deux produits : 30 € pour Reolink contre plus de 100 € pour Arlo. On suppose que la qualité est différente mais, par souci d’équité, nous nous en tiendrons qu’aux images. À gauche, notre unboxing IRL (il faut bien valoriser un peu l’effort de Reolink) et à droite, une photo d’Arlo glanée sur le net. Pas de points attribués non plus ici, donc.

Détecteurs de mouvements Reolink Go vs Arlo Go

Reolink Go

modification détecteur de mouvements

Arlo Go

Détecteur mouvement Arlo

Très important et ce qu’il manquait sur la TP Link : une variabilité de la détection de mouvements. Ainsi, pour les deux caméra connectées, vous pouvez augmenter/diminuer la sensibilité du détecteur de mouvements. Cela permet de diminuer d’éventuelles fausses alertes. Ajoutons à cela qu’Arlo Go offre la possibilité de modifier la durée des enregistrements (entre 10 secondes et 120 secondes) et de filtrer les détections (dont le son). Enfin, on apprécie la fonction geofencing consistant à délimiter une zone qui, lorsque vous vous en éloignez, réhausse la vigilance de la caméra. De son côté, la prochaine version de Reolink Go (la « Go Plus ») devrait intégrer une nette distinction entre personnes, animaux et véhicules.

Et le point est attribué à… Arlo Go !

Très logique, ne serait-ce qu’à cause du détecteur de son inexistant chez Reolink. En outre, des paramétrages plus complets viennent supplanter les qualités de Reolink Go.

Alarmes anti-intrus : un léger flop des deux côtés

Vous pouvez activer/désactiver une sirène aussi bien sur la Reolink Go que sur la Arlo Go. Dans les deux cas, elle ne dépassera pas les 75 dB, ce qui n’est guère impressionnant. Pas de quoi effrayer un membre d’Ocean Eleven, mais disons que ça nous informe lorsqu’on est filmé en pleine tentative d’effraction. On notera que chez Reolink, il est possible de modifier le son de l’alarme (qui a au moins le mérite, contrairement à l’Arlo, de sonner « warning ») en enregistrant celui que l’on souhaite.

Et le point est attribué à… Reolink Go !

C’est la caméra qui nous donne le plus d’options quant à la sirène, dont le son par défaut nous a paru plus convaincant que la Arlo Go.

Configurer des scenarios : possible mais pas une priorité pour des caméras nomades

nouveau scénario

mode scénario caméra de sécurité connectée

Les deux appareils adoptent une stratégie différente en ce qui concerne les scénarios. D’abord, on a Reolink qui annonce : « controllez toutes les caméras de sécurité en un clique ». L’option reste assez sommaire : vous activez une fonctionnalité telle que « enregistrement », « alarme audio » ou la notification par email en fonction du scénario sélectionné. Disons que ça ne respire pas l’aboutissement total sur ce plan (ci-dessus, deux photos de l’app Reolink). D’autre part, Arlo se sert de l’application IFTTT pour les chaînes d’instruction simple. Une bonne manière de contourner efficacement le problème. Comme nous n’avons pas exploré plus avant ces options, nous nous en tiendrons à une égalité.

Performances générales Arlo Go vs Reolink Go

Nous allons ici nous concentrer sur la qualité d’image, mais également celle des micros. Dans l’ensemble, les résultats sont très équilibrés. Voici ce qu’il en est dans les détails.

Qualité d’image extérieure : le Full HD de Reolink l’emporte

Reolink Go extérieur

reolink caméra de surveillance extérieur hd

Arlo Go extérieur

caméra de surveillance arlo extérieur loin

Si les deux caméras sont d’abord conçues pour l’extérieur (résistant notamment aux températures basses/élevées et aux intempéries), la qualité d’image est similaire à l’intérieur. Nous avons donc effectué un essai depuis dehors, avec la meilleure qualité d’image possible. Force est d’admettre qu’à gauche, à une dizaine de mètres, on reconnaît presque le hideux visage de l’intrus en t-shirt blanc. Tandis qu’à droite (certes, l’abject individu est pris d’un poil plus loin), c’est beaucoup plus flou. Dans les deux cas, on remarque une assez forte latence, qu’une bonne connexion peut néanmoins amoindrir. Quoi qu’il en soit, Reolink Go prend ici une certaine avance sur sa concurrente !

reolink go extérieur près

Il est important de savoir que la Reolink Go est bien moins fluide lorsqu’elle est en Full HD, ce qui compense un peu la différence avec la Arlo Go. À ce titre, si vous choisissez la résolution 640*360, l’image est d’un coup beaucoup moins séduisante (cf ci-dessus).

Mode nocturne : les deux caméras se valent

Reolink Go

infrarouge loin caméra de surveillance

Arlo Go

infrarouge caméra de sécurité

 

Encore une fois, toutes nos excuses à la Arlo qui se voit un peu désavantagée par la prise de vue. L’on remarque néanmoins que l’angle est plus large à droite (c’était moins évident dans le test d’extérieur). De nouveau, l’option Full HD de la Reolink Go est évidemment plus convaincante, on ne reviendra pas dessus à chaque fois. La Arlo Go ne démérite pas, mais à quelques pas, il faut bien reconnaître que les visages sont difficiles à distinguer. Notons enfin que les deux caméras sont munies de détecteurs de lumière servant à lancer les LED infrarouges automatiquement.

Paramètres vidéo

Modifier résolution d'image

luminosité réglage caméra de surveillance

Vous l’aurez compris, il est possible de switcher entre deux résolutions sur la Reolink Go, afin de gagner soit en précision d’image, soit en fluidité. De son côté, la Arlo offre cinq crans de luminosité, ce qui permet, selon les conditions météo, d’ajuster un peu l’image. Bien entendu, cela ne vaut pas une plus grande netteté, mais on prend !

Filtre de confidentialité de Reolink Go

filtre de confidentialité

On a apprécié cette sympathique petite option qui permet de cacher une partie de l’image. Un bon moyen de sélectionner ce que vous enregistrez si vous orientez votre objectif en direction d’une rue. Notez par ailleurs que vous êtes légalement tenu(e) de ne filmer que votre espace privé, et non ce qui s’inscrit dans la sphère publique !

Microphones bidirectionnels : les deux caméras de sécurité nomades ex-aequo 

Nous avons checké la fonction « interphone » avec l’une et l’autre des caméra de surveillance connectées. À toute les deux, nous avons trouvé un son plus que correct. Il nous a été très facile de communiquer dans un sens comme dans l’autre, sans avoir besoin de se coller aux appareils. Enfin, soulignons que des bruits parasites s’immiscent dans les enregistrements des deux caméras de sécurité connectées.

Et le point est attribué à… Reolink Go !

Sans surprise, la qualité d’image est le gros facteur discriminant de cette partie du test.

Enregistrements et stockage des données Arlo Go vs Reolink Go

Jusqu’ici, le scénario est plutôt haletant, n’est-ce pas ? Ici, se joue un point assez déterminant, à savoir : où sont stockées les images que votre mini-système de vidéosurveillance parvient à capturer ? Dans un premier temps, on l’a vu, les deux caméras sont dotées d’un emplacement pour carte micro-SD, qui ne sera pas fournie. Mais à la différence de Reolink, la Arlo Go vous offre un essai d’une semaine pour récupérer tous vos enregistrements en illimité. Après, il s’agira de souscrire à un abonnement dont on vous livre les tarifs ci-dessous : 

Abonnement Arlo Go

Quant à Reolink, c’est un peu la cata pour l’instant… En fait, en Europe, l’espace Cloud n’est pas encore disponible. En principe, les équipes de la marque travaillent à le démocratiser en France et dans ses pays voisins. Malheureusement, nous ne connaissons pas encore la date de cette importante mise à jour. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que vous ne vous fassiez pas voler votre caméra avec la carte micro-SD qu’il y a dedans… 

Et le point est attribué à… Arlo Go !

Pour nous, c’est le gros défaut de Reolink qui doit être corrigé d’urgence. Une lacune qui donne sans l’ombre d’un doute le point à son honorable adversaire.

Arlo Go vs Reolink Go : laquelle acheter ?

Nous en arrivons à un score de 3,5 partout. Bien entendu, la notation comprend une grande part de subjectivité, mais nous avons trouvé que les deux appareils luttaient à armes égales. Bien entendu, la qualité d’image de la Reolink Go ressort largement parmi les avantages premiers. D’autre part, elle revient beaucoup moins chère, notamment si vous prenez le panneau solaire (le camouflage est déjà inclus dans la boîte),c’est-à-dire approximativement 280€ contre au moins 420 €. De son côté, la Arlo Go présente des arguments de poids : un Cloud pour le stockage, une compatibilité aux assistants vocaux et à l’IFTTT, et un détecteur de son. Ainsi, impossible pour nous de nous prononcer dans l’absolu. Comme toujours, tout dépendra de votre projet d’utilisation. Et si aucune des deux ne trouve grâce à vos yeux, on vous laisse poursuivre vos investigations sur notre comparatif caméras des caméras connectées !

Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation littéraire, j'aime observer l'environnement et ses transformations. À ce titre, je pense qu'il est bon de se frotter à la technologie afin d'en maîtriser les impacts sur notre décor de vie. Mettre un pied dans le progrès, n'est-ce pas en saisir le gouvernail ?

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Moi je suis chez Orange, j’ai pris une Multi Sim et une carte Sim Airbox 4G, mais rien ne fait… La caméra n’est pas détecté par l’application et pourtant les cartes sont bien débloqué…

    J’ai appelé trois fois le service de chez Arlo, j’ai été trois fois chez Orange, mais personne m’arrive à me trouver une solution…
    Pensez-vous vraiment que la caméra bug où est un défaut ?
    J’ai remis à zéro la caméra, j’ai essayé avec ma carte au téléphone j’ai essayé toutes les cartes possibles mais rien…

    Cordialement
    Nicolas Baudin

    • Nous avons perdu beaucoup de temps avec le service client Arlo qui est totalement incompétent sur ce sujet précis. On vous conseille de demander une autre caméra (la rendre et racheter un produit, ou l’échanger). Cela a fonctionné pour nous.