SolarCity : Tesla offre 2,8 milliards pour racheter l'autre société d'Elon Musk

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tesla a transmis une offre de 2,8 milliards de dollars pour racheter SolarCity, fabricant de panneaux solaires et l’une des autres sociétés du portefeuille d’Elon Musk, qui en détient 22%.
On connait moins cette société que les autres, mais Elon Musk est également à la tête de SolarCity (dirigée par un cousin) en plus d’avoir fait fortune avec Paypal, puis investit massivement ses gains dans SpaceX et dans la célèbre marque Tesla.
Le constructeur automobile californien vient de transmettre officiellement une offre de rachat de 2,8 milliards de dollars à Solar City, fabricant et leadear dans la distribution de panneaux solaires.
Elon Musk veut constituer un géant des énergies propres.
panneaux-solaires
Pour cela, il a besoin de contrôler tous les maillons de la chaine de valeur des énergies renouvelables, de la production à la consommation. Si Tesla est en partie à l’origine de la course à l’électrique déclenchée chez les constructeurs traditionnels, ses nouveaux modèles s’affirment de plus en plus comme des alternatives sérieuses aux véhicules à essence.
Le réseau de Superchargeurs déployés dans le monde est en train de réussir un pari fou : rendre la recharge d’un véhicule aussi rapide et facile que gratuite. Enfin, la Gigafactory, cette usine géante devrait progressivement monter en charge pour démultiplier la production mondiale de batteries, nécessaires à ce nouveau marché.
elon-musk-tesla-motors-3
Dernière étape, maitriser la production. C’est sans doute la raison pour laquelle Tesla a lancé une offre de rachat sur SolarCity.
Le constructeur automobile propose entre 2,3 et 2,5 milliards d’euros)pour mettre la main sur le fabricant de panneaux solaires, dont Elon Musk est le premier actionnaire et président du conseil d’administration.
 
Mais SolarCity est fortement déficitaire. L’an passé, ses pertes ont plus que doublé pour atteindre 769 millions de dollars à cause d’importantes dépenses commerciales et marketing.
Fondée en 2006 par les frères Lyndon et Peter Rive, SolarCity commercialise des panneaux solaires à installer sur la toiture d’une habitation ou d’une entreprise afin d’alimenter sa consommation électrique.
solarcity-copper_ridge
Dopée par les crédits d’impôts offerts par l’état américain (mais qui pourraient bientôt s’arrêter, comme en France), la société ne parvient pas à tenir son objectif de nombre d’installations et est par conséquent sévèrement sanctionnée à la bourse : -58 % depuis le début de l’année.
Reste qu’Elon Musk, comme souvent, voit plus loin. Il semble y avoir peu d’obstacles entre lui et l’objectif de créer « la seule compagnie au monde intégrée verticalement, offrant une solution d’énergie propre de bout-en-bout ».
 

Via

Partager

Laisser un commentaire