Avec Tesla Energy et SolarCity, vous pourriez concurrencer EDF d'ici 10 ans

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La popularité du photovoltaïque en France,  mais aussi en Europe n’occulte pas certains défauts de cette énergie. Difficile à stocker, l’énergie solaire est (presque) propre et gratuite mais n’est utile qu’en périodes de pics de consommation. L’annonce de Tesla Energy pourrait bien tout changer. Et faire de vous le premier concurrent de votre fournisseur actuel.

Évidemment, le soleil ne brille pas tout le temps : parfois il est caché lorsque vous avez besoin de courant et parfois il brille alors que vous n’en avez plus besoin. Dans un cas –le premier– c’est le soucis de l’utilisateur qui a besoin de consommer de l’énergie traditionnelle en provenance du réseau, dans l’autre –le second– c’est le soucis de l’opérateur qui doit trouver un moyen de stocker l’énergie produite afin de conserver l’intégrité du réseau de distribution.

elon-musk-tesla-motors-1

C’est notamment pour cette raison que des États comme celui de la Californie ont lancé un vaste plan d’investissement en faveur des énergies renouvelables et de leur capacité de stockage. L’objectif d’1,3 Gigawatts de capacité additionnelle est évoqué à l’horizon 2020.

Elon Musk annonce Tesla Energy :

C’est ce marché, et son équivalent chez les particuliers que vise Elon Musk. Son pari fou est en train subitement de prendre tout son sens avec l’annonce de Tesla Energy. Le fabricant de véhicules électriques Tesla proposera des batteries domestiques pour les habitations (Powerwall) et les entreprises (PowerPack).

L’offre Tesla Energy est composée de batteries de stockage à fixer au mur, d’une capacité de 7 ou 10 kWh pour les particuliers –soit environ 2 jours d’autonomie– au prix de 3000 à 3.500 dollars et d’un système pour les entreprises permettant d’assembler des modules personnalisés de 500 kWh à 10 MWh.

models-powerwall-tesla-energy-1

Conjuguée à l’activité de Solar City (une autre société d’Elon Musk, dirigée par son cousin) qui détient déjà 39% du marché du photovoltaique aux Etats-Unis, cette nouvelle division de Tesla pourrait faire des ravages. SolarCity est l’une des startups les plus innovants dans le domaine des énergies renouvelables : elle propose le leasing de panneaux solaires pour un prix inférieur à votre facture d’électricité actuelle et se charge de vous alimenter en courant tout en revendant le surplus aux opérateurs traditionnels. Un business model très efficace.

SolarCity et la Gigafactory :

Pour augmenter encore les effets de son plan, la compagnie du milliardaire à engagé la création d’une usine géante de batteries, dans le désert du Nevada. La Gigafactory sera responsable de la production de millions de batteries électriques, pour les voitures Tesla mais pas seulement : un tiers de la capacité sera réservé aux solutions de stockage domestique de l’énergie. Une fois en fonction, cette usine doublera la capacité mondiale de production de batteries au Lithium-ion, et divisera leur coût par au moins 5, permettant d’accomplir de rapides économies d’échelle.

panneaux-solaires

Selon GTM, le stockage d’énergie domestique est un marché qui devrait exploser dans les années à venir. Le stockage résidentiel devrait même atteindre 50% de la capacité dès 2019. Et Elon Musk estime qu’il suffirait de 160 millions de PowerPack pour alimenter totalement les Etats-Unis en électricité, 2 milliards à l’échelle de la planète.
Ainsi à terme, si l’on est capable de produire et de stocker l’énergie localement, le marché de l’énergie pourrait être considérablement différent dans moins de 10 ans. En France, chacun des millions de clients d’EDF deviendra peut-être bientôt son concurrent direct d’ici quelques années…
Partager
A propos de l'auteur