Tesla va brider l'Autopilot car les conducteurs ne sont pas assez prudents !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’utilisation massive de l’Autopilot des Tesla Model S par les propriétaires semble inquiéter le constructeur, qui prévoit de brider la fonctionnalité pour s’épargner de coûteux soucis en cas d’accident.

A peine 3 semaines après avoir annoncé le déploiement de nouvelles fonctions pour l’Autopilot de ses Model S, Tesla semble sur le point de faire machine arrière. Du moins, le constructeur californien pourrait considérablement freiner les possibilités offertes par ce système dans les prochains jours.

essai-tesla-model-s85-test-32

Si l’assistance à la conduite proposée par Tesla dans le pack Autopilot sur les voitures électriques Model S a été parfaitement homologuée dans la plupart des pays du monde, Tesla préfère se montrer prudent. Selon les premières observations, les heureux propriétaires de ce bijou de technologie ont rapidement sollicité l’Autopilot, dépassant largement les limites que le constructeur avait posées. Le web bruisse déjà de quelques grosses frayeurs… autant d’accidents évités de peu…

tesla-model-s-toit-ouvran-ecran

Au cours d’une conférence annonçant les résultats financiers de sa compagnie, le patron de Tesla Elon Musk a sauté sur la pédale frein. Le CEO a confirmé que Tesla allait pousser une mise à jour de bridage qui limitera l’activation de l’Autopilot pour dissuader les conducteurs d’un comportement inadapté et potentiellement dangereux pour leur vie et celle des autres. Elon Musk n’a cependant pas précisé le niveau ou la nature de ces contraintes.

Dans une interview le mois dernier, Astro Tellerdirecteur du X Lab de Google en charge des projets de véhicules autonomes– avait confié que ses équipes avaient également rencontré des difficultés pour adapter les premiers essais de la voiture autonome Google Car au comportement imprévisible des utilisateurs. Or c’est tout l’enjeu du marché qui s’ouvre dans le secteur automobile.

essai-tesla-model-s85-test-38

Chez Tesla, les premières expériences permettront d’affiner les algorithmes et l’analyse des trajectoires de la voiture pour valider à priori si la conduite et le terrain permet ou non l’activation de la fonction Autopilot sur les véhicules électriques de Tesla.

En complément, nous vous proposons de relire notre test de la Tesla Model S 85 kWh ; réalisé en Juillet dernier avec la fonction Autopilot en mode Béta.

Via

Partager
A propos de l'auteur