L'enseigne Target va offrir 335.000 capteurs d'activité Fitbit à ses salariés !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’enseigne Target, 5ème plus grand distributeur aux Etats-Unis, annonce un partenariat gigantesque avec Fitbit, pour équiper ses 335.000 employés d’un objet connecté wearable afin de les aider à quantifier leur mode de vie.

Pour lutter contre le fléau de l’obésité outre-Atlantique, Target veut sensibiliser ses centaines de milliers d’employés aux bienfaits du sport. Au passage, le 5ème distributeur national espère réaliser de substantielles économies sur le plan des frais médicaux.

fitbit flex colors

Les revenus tirés du B2B représentent moins de 10% des revenus globaux de Fitbit, mais son PDG James Park indique que c’est l’un des segments qui est en plus forte croissance. Et ce n’est sans doute pas décorrélé du partenariat annoncé avec Target. Le distributeur offrira près de 335.000 objets connectés à ses salariés.

D’une valeur de 69€ en France, le Fitbit Zip qui sera proposé à tous les employés de Target ne sera pas le seul choix possible. Les salariés pourront choisir d’opter pour un modèle plus perfectionné, comme le Fitbit Surge avec un capteur de rythme cardiaque, et se voir rembourser la somme équivalente lors de la commande.

Fitbit propose en effet des objets connectés de quantified self à tous les prix, allant de 109€ pour un Fitbit Charge classique à 225€ pour le Fitbit Surge.

target-usa

Après que chacun ait choisi son accessoire favori, Target compte ensuite jouer sur l’effet de masse avec des mécanismes de gamification pour impliquer sa communauté d’employés, les motiver à bouger davantage et ainsi rester en meilleure santé. Chaque mois, des équipes seront formées et se disputeront un championnat virtuel de ceux qui marchent le plus… A la clé : 1 million de dollars à reverser à une association caritative de son choix !

Pour Target, les économies réalisées sur la police d’assurance santé de ses salariés pourraient partiellement compenser cette généreuse donation. On se souvient notamment que la startup Appirio avait offert des trackers d’activité à ses salariés et était parvenue à réduire ses frais de mutuelle santé au passage.

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur