TAG Heuer veut lancer une montre connectée en 2015

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le fabricant suisse de montres TAG Heuer, filiale du groupe LVMHs’apprête à proposer une montre connectée à destination du grand public. Elle devrait être disponible dès 2015, et semble se concentrer sur une concurrence avec l’Apple Watch.
Dans une interview accordée à NZZ am Sonntag, Jean-Claude Biver, en charge de l’activité horlogerie chez Tag Heuer, a indiqué que sa société comptait elle aussi lancer une smartwatch, qui devrait voir le jour dans le courant de l’année 2015. Lors du lancement de la montre connectée d’Apple, Jean-Claude Biver avait fait par de certaines critiques lors de l’annonce de la montre intelligente d’Apple, jugeant que “l’Apple Watch n’était pas assez géniale” selon lui.
tag-heuer-logo

Une expérience dans l’électronique grand-public :

Par le passé, Tag Heuer a déjà tenté d’étendre son savoir faire traditionnel dans le domaine de l’électronique, en lançant notamment plusieurs smartphones très design. Mais les smartphones sous Android n’avaient pas vraiment convaincu leur monde malgré une excellente finition, notamment à cause d’un écran 3,5 pouces d’une résolution de 800 x 400 pixels (seulement).
Selon le cadre de l’horloger suisse, « Tag Heuer veut lancer une smartwatch mais ne doit pas copier l’Apple Watch ». Mais contrairement à cet essai dans les smartphones, ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que Tag Heuer construit un accessoire connecté comme une montre puisque la firme suisse –qui est la principale marque de montres de LVMH– assemble déjà le smartphone de luxe Meridiist en avait conçu et fabriqué un modèle pour les skippers de la Team Oracle, participant à la Coupe de l’America, et dont Tag Heuer est partenaire.

De nombreuses contraintes techniques et logicielles :

Si les horlogers traditionnels n’ont rien à apprendre des géants de l’électronique) pour fabriquer de belles montres mais le challenge est plus compliqué lorsqu’il s’agit d’y intégrer des fonctions d’intéraction avec les smartpohnes pour répondre plus directement à Android Wear et à l’Apple Watch. Apple et Google sont hautement plus compétents en logiciels et services associés et ceux-ci représentent finalement la prinicipale raison d’achat de ces accessoires.
Apple, qui a l’avantage de fabriquer des accessoires et leurs logiciels (contrairement à Google) a quant à lui travaillé pendant près de 3 ans sur sa montre connectée. On peut donc parier que les contraintes et les obstacles à franchir pour Tag Heuer seront nombreux. Jean-Claude Biver, quant à lui, s’attend à ce que de nombreux horlogers présentent des montres connectées lors du salon Baselworld, en mars 2015.

sources : lesechos / frandroid / igen.fr – image

Partager
A propos de l'auteur