Spot’it : Sigfox lance un service de localisation d’objets connectés

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La startup toulousaine Sigfox annonce le lancement de Spot’it, un service de localisation des objets connectés utilisant le déploiement de son réseau  LPWAN mondial (réseau à bas-débit et à faible consommation d’énergie) dédié à l’Internet des objets.
Le service Spot’it permettra de fournir la position d’un objet communiquant avec la technologie du français grâce à la triangulation de sa position et des antennes de Sigfox. Cela permettra d’en localiser la position, sans toutefois permettre d’en suivre le mouvement en temps réel.

En pratique, le système déployé permettra d’identifier la position d’un objet connecté en analysant la puissance du signal capté par au moins 3 antennes Sigfox. Les informations collectées dans le cloud de Sigfox offriront une localisation approximative basée sur ce croisement de données, qui aurait nécessité près de 2 ans de R&D.
Si cet outil ne remplacera pas le GPS pour certaines applications, comme le suivi dynamique dans les transports, il pourra cependant servir efficacement les cas d’usages liés au suivi et à la localisation de matériel et d’engins.
D’autant plus que Sigfox annonce que cette fonctionnalité n’impacte pas la consommation énergétique des objets suivis. C’est logique puisque ces derniers n’émettent pas de message supplémentaire, c’est le cloud Sigfox qui travaille dans ce cas.
De plus, le service proposé par l’entreprise de Ludovic Le Moan promet une géolocalisation des objets à l’intérieur des bâtiments, voire en sous-sol (à confirmer), ce qui est traditionnellement le défaut principal de la technique de localisation par satellites.
Spot’it devrait ainsi surtout intéresser les acteurs de la logistique, de la distribution et du BTP.

Spot’it ne sera cependant pas gratuit : le prix devrait être indexé sur le prix de l’abonnement, lui même étant fonction du nombre d’objets connectés utilisés par le client et du volume de messages envoyés par ces derniers.

« Détection de fraudes et nouvelles formes d’assurance lorsqu’un bien non mobile quitte sa zone de chalandise, service de géomarketing permettant d’optimiser la distribution d’actifs sur une certaine zone géographique, les possibilités sont infinies » – Laetitia Jay, directrice marketing.

Face à la technologie LoRa, Sigfox revendique sa position unique sur le marché de l’IoT B2B. Sa solution de communication mondiale dédiée à l’internet des objets est déjà déployée dans 31 pays à ce jour (12 sont couverts totalement) soit 1,9 million de km2 et 486 millions de personnes couvertes. La géolocalisation est un argument que Sigfox compte utiliser pour se distinguer des autres.
Note : Fin 2016, l’opérateur Hub One avait testé un système de localisation par pentagulation sur la base de la technologie LoRa, sans recours au GPS.

Via Silicon

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire