Sport, Mobilité & objets connectés : un futur de plus en plus lié !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La révolution mobile est en pleine marche dans tous les secteurs : ecommerce, média, santé, sport etc. Le mobile prend une part de plus en plus importante dans la vie du consommateur, à tel point qu’en 2015, environ 73% du CA de Facebook devrait provenir du mobile.

Dans une étude, AT Internet explique aussi qu’en 2015, la fréquentation d’un site web en provenance d’un mobile progressera environ de +68% versus une diminution de -6.8% sur un site desktop. Des chiffres qui montrent que l’émergence du mobile est liée à de nouvelles habitudes de consommation et que le développement des objets connectés est le fruit d’un besoin de connecter les différents objets que possède un utilisateur.

Améliorer ses performances sportives :

Dans le sport, les objets connectés donnent une dimension 2.0 à ceux qui le pratiquent. Désormais plus connecté que jamais, le sportif peut s’évaluer plus facilement et progresser à son rythme sans forcément avoir besoin de l’aide d’un coach pour le suivre. En effet, les objets comme les bracelets, les montres, les t-shirts, les oreillettes ou encore les chaussures permettent de récolter des informations sur l’activité physique de la personne lors de son effort pour ensuite lui retranscrire sur son smartphone les résultats de ses exercices.

Un sondage Opinion Way réalisé en novembre 2014, indique que 42% des Français considèrent que les objets connectés sont bénéfiques pour les encourager à faire du sport. Cette mode qu’on appelle le « quantified self » dont le but est d’observer, d’analyser et de mesurer ses performances contribue fortement aux développements des objets connectés.

sport-mobile

Les organisateurs de Sport Numericus nous relataient les études en la matière :

« l’Idate estime qu’il y aurait à l’heure actuelle 15 milliards d’objet connectés à internet contre 4 milliards seulement en 2010, ce qui confirme la vitesse de ce phénomène. Et la tendance ne devrait pas ralentir puisque d’après une étude menée par Gartner et l’Idate, on peut estimer que le nombre d’objets connectés en circulation à travers le monde s’élèvera entre 50 et 80 milliards en 2020. »

Par ailleurs, cette effervescence des objets connectés profite aussi aux marques puisque les informations remontées leur donnent accès à un certain nombre d’information sur le besoin du client pour proposer la meilleure offre.

Le mobile et les objets connectés :

Cette émulation du sportif connecté a également favorisé l’émergence de nouveaux groupes, comme c’est le cas avec une communauté de runner qui se réunit pour pratiquer ensemble leur passion.Par exemple, les utilisateurs de l’application Nike+ Running, qui font tous parties de la communauté des runners de Nike.  Cette dernière est capable de générer un rapport de vos performances et de le comparer avec celui de vos contacts. Cette initiative favorise les échanges et les rencontres entre les différents runners.

communaute-utilisateur

Cette effervescence a aussi permis de développer d‘autres communautés et de compétitions. A Paris cette année, Adidas a organisé la « Boost Battle Run« , une compétition entre 10 quartiers de Paris, composés de coureurs et coureuses.  Ces derniers devaient s’affronter pendant 9mois sur des runs hebdomadaires afin de déterminer le meilleur quartier. Une première édition qui a connu un franc succès avec plus de 10 000 runners inscrits dans chaque équipe. Dans un autre genre, la CheckPoint Race permet aux possesseurs d’un tracker d’activité de s’affronter dans des défis sportifs où qu’ils vivent dans le monde.

Partager

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Pingback: Sport, Mobilité & objets connect&eac...

  2. Pingback: Mobile et objets connectés : un futur de...

Laisser un commentaire