The Spark, une imprimante 3D vendue par AutoDesk

Pinterest LinkedIn Tumblr +

The Spark est l’imprimande 3D open-source d’AutoDesk, permettant de créer des objets à partir de l’impression 3D et du logiciel de modélisation de l’éditeur.

Depuis quelques mois l’émergence de l’impression 3D impressionne autant qu’elle fait rêver. Il sera bientôt possible de recréer n’importe quel type d’objets grâce à une imprimante 3D à la maison. Deux sources de frictions restent cependant à lever avant de pouvoir faire de l’impression 3D une réalité pour les particulier : le prix des imprimantes 3D et la disponibilité des modèles 3D. En matière de coût, le problème est en passe d’être réglé avec des modèles d’imprimantes 3D de petite taille à moins de 500€ comme l’imprimante 3D The Micro, un modèle proposé à moins de 300€.

Autodesk, célèbre éditeur de solutions de CAO, a décidé d’accélérer dans ce domaine en rachetant récemment Tinkercad, un logiciel de modélisation 3D et en proposant des solutions pour créer facilement des modèles 3D à partir d’un smartphone. Désormais, Autodesk entend aller un peu plus loin en annonçant par l’intermédiaire d’un blogpost de Carl Bass (CEO d’Autodesk) qu’Autodesk a désormais un moyen de donner vie à ces modèles 3D : une mini imprimante 3D low-cost baptisée The Spark. De quoi créer et imprimer ses objets connectés depuis chez soi? Pas loin.

autodesk-spark-imprimante-1

Présentation de l’imprimante the Spark :

Spark est à la fois le nom de la plateforme permettant de créer les modèles 3D et le nom de la première imprimante 3D lancée par Autodesk pour donner vie à ces objets 3D. Basé sur cette nouvelle plateforme, Autodesk proposera une imprimante à stereolithographie (ou SLA, pour stereolithograph apparats) à moins de $500.

A propos de la stéréolithographie : Principe original de l’impression 3D, la stereolithographie utilise le principe de photo-polymérisation pour fabriquer des modèles, en résines (acrylates ou époxys) ou en ABS avec une grande précision.

L’impression 3D s’éffectue à partir d’un fichier 3D produit à partir d’un logiciel de CAO comme ceux d’Autodesk. Ce fichier, une fois envoyé à l’imprimante 3D, est découpé en lamelles du modèle initial et reproduit en superposant plusieurs couches fines successives d’épaisseur fixe. L’imprimante 3D Spark sera aussi open-source, ce qui signifie que ses plans seront livrés publiquement aux bricoleurs avertis et experts de l’impression 3D afin qu’ils puissent l’assembler eux mêmes ou l’intégrer dans un projet plus grand.

Tandis que les solutions 3D pour les industriels sont vendus à des prix exorbitants et associés à des coûts de maintenance élevés, Autodesk vise davantage le marché des imprimantes 3D domestiques pour les particuliers, dont le prix et l’encombrement est évidemment beaucoup plus petit mais dont le volume de ventes est significativement supérieur.

Le communiqué explique : 

Spark est une plateforme ouverte d’impression 3D qui facilite la vie de ceux qui veulent créer des objets, développer des applications, ou designer ds produits innovants. Spark connecte le monde digital et le monde réel en simplifiant la création de modèles 3D grâce à cette imprimante 3D permettant de visualiser rapidement le résultat de son travail de création, tout en donnant davantage de possibilités d’usages de matières pour l’impression 3D. Et parce que Spark est open source et open-hardware, cette imprimante 3D pourra être utilisée pour reposer les limites actuelles des possibilités offertes par l’impression 3D afin de dynamiser l’innovation.”

Autodesk espère aussi que l’imprimante Spark permettra de grossir le marché de la stereolithographie face à l’autre grande technique d’impression 3D actuellement utilisée par de nombreuses imprimantes concurrentes : le Fuse Deposition Modeling (FDM), basé sur une méthode de dépôt de matière en fusion.

L’impression 3D a plus que jamais besoin de standards techniques et de stabilité pour permettre aux différents acteurs de réduire leurs prix et de conquérir le marché des particuliers.

source : TechCrunch.com

Partager
A propos de l'auteur