Songdo : la ville la plus connectée du Monde, en Corée-du-Sud

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Installé sur les bords de la mer Jaune la métropole de Songdo, en Corée du Sud, est considérée comme l’une des villes les plus connectées du monde. Comme Intel à San José, Songdo est la ville qui accueille les expérimentations de Cisco en matière de ville connectée.

Cette Smart City est d’ailleurs classée en bonne place au sein du classement des villes les plus connectées. Cisco a d’ailleurs investit plus de $150 millions dans l’internet des objets en 2014. A Songdo, ces investissement portent déjà leurs fruits : à seulement 60 kilomètres de Seoul, l’IFEZ (Incheon Free Economic Zone) de Songdo accueille les expérimentations de nombreuses entreprises coréennes sur des terres gagnées sur la mer (comme à Monaco) : fibre optique, maillage WiFi généralisé, immeubles équipés de technologies télécom et de vidéosurveillance, gestion intelligente de l’énergie… Cisco a largement contribué à assembler ces systèmes d’information, selon Jean-François Balcon, chargé du Business Development au sein du groupe américain, même si ce projet pharaonique peine encore à séduire les multinationales.

songdo-incheon-korea

Présentation de la ville de Songdo :

Cisco est engagé dans le projet de Songdo depuis l’année 2005, où elle a conçu le centre d’opérations du système intelligent qui surveille la gestion de l’énergie, assure la sécurité civile, ou l’accès informatisé aux bâtiments. Songdo accueille l’un des plus vaste projet de Smart Grid au monde et une couverture WiFi quasi-totale permettant de soulager le réseau mobile local et contribuer au bon fonctionnement des objets connectés.

Le développement fulgurant de Songdo s’effectue dans le cadre d’un partenariat public-privé auquel participent l’opérateur coréen KT, le géant américain de l’immobilier Gale International et son homologue coréen Posco. Pour Cisco, qui a ouvert à Songdo son centre d’excellence en matière de smart city, Jean-François Balcon précise qui :

“Cisco avait besoin de cas réels, pour comprendre les smart cities sur le terrain, la transformation de la ville par le numérique, les réactions des utilisateurs”

Mais une Smart City ne se décrète pas : seulement 55 000 des 250 000 habitants attendus sont d’ores-et-déjà arrivés et certains grands chantiers ont évidemment pris du retard. Les expérimentations de Cisco pour faire décoller cette ville nouvelle, dont le coût est chiffré à 35 milliards de dollars, donne une atmosphère de film d’anticipation aux avenues désertes bâties sur des polders. Neuf ans après le début des travaux pharaoniques, le français Veolia a bien installé un centre de R&D à Songdo, encouragé par les incitations fiscales attractives offertes par le gouvernement et l’ONU y a installé son Global Green Fund, financé par la Corée du Sud.

songdo-ville-connectee

Des loyers moins chers qu’à Séoul :

Songdo peut en revanche se targuer de proposer des loyers 50% moins onéreux qu’au sein de la capitale Séoul. Grâce à cela, Songdo espère tripler sa population d’ici à2018, date de la fin ‘officielle‘ du chantier visant à propulser la ville et ses 265.000 habitants (espérés) en tête des villes intelligentes du monde. En Corée-du-Sud, on espère aussi secrètement que la pollution excessive en Chine poussera les expatriés occidentaux installés dans l’Est de l’Asie à venir se réfugier à Songdo, où il fait bon vivre selon les promoteurs.

sources : Cisco / BBC / lefigaro / usine-digitale / image : 1 2

Partager
A propos de l'auteur