Somfy rachète MyFox, spécialiste de la Maison Connectée

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le groupe Somfy a annoncé vendredi dernier le rachat du groupe MyFox, entreprise familiale pionnière dans le développement de solutions connectées pour la maison.
Myfox a été fondée en 2005 par Jean Prunet, et s’est développée sous la direction de Jean-Marc Prunet et grâce au soutien financier d’investisseurs dont Jaïna Capital, Orkos et Cogepa.
Si les synergies entre les deux sociétés tombent sous le sens et qu’elles s’assurent mutuellement de combler leurs faiblesses respectives, ce rachat n’en est pas pour autant une bonne nouvelle : il souligne à nouveau l’incapacité de l’écosystème français (IoT, mais au delà) à soutenir des PME innovantes dans une stratégie d’industrialisation puis d’internationalisation.
myfox_security_camera_cover
Note : une pensée pour le rachat de Nest par Google en 2014 {$3,2 milliards} fait un peu saigner mon cœur en comparaison.

Un rachat qui a du sens

Après avoir lancé avec succès en France une alarme pour les particuliers, connectée et facile à installer, MyFox avait fait régulièrement l’actualité dans le secteur du Smart Home en lançant de petites innovations incrémentales permettant d’améliorer toujours un peu plus l’expérience utilisateur et la rétention d’usage.
Je pense notamment au volet motorisé de la caméra vidéo (ci-dessous, pour préserver la vie privée) ou les IntelliTags (à détection préventive).

Une concurrence accrue

Avec l’arrivée en fanfare de l’excellente caméra Canary (lancée cet été en France), La concurrence accrue de Netatmo –qui a lancé des tags anti-intrusion absolument comparables à ceux de MyFox tant dans la promesse que dans leur design– ou des fabricants traditionnels de « domotique » et la baisse en valeur constatée depuis l’arrivée d’une concurrence chinoise pléthorique sur l’entrée-de-gamme : MyFox était encerclé de concurrents qui voulaient troubler son Océan Bleu.myfox-home-security
De son côté, Somfy est certes un acteur traditionnel (et ce n’est pas un compliment dans ma bouche, vous le savez) Mais qui a tres tôt choisi de miser sur l’innovation pour doper les usages apportés par le Smart Home.
J’ai eu l’occasion de côtoyer les équipes de Somfy à plusieurs occasions (notamment pour la creation d’une maison connectée de 100m2 lors de la Connected Conference au début de l’été) et il semble acquis que l’énorme expertise technique et marché de cette entreprise va profiter à MyFox (et inversement dans la diversification des canaux de distribution et le design produit).
La pépite de la FrenchTech toulousaine avait semble-t-il rapidement besoin de nouvelles sources de financement pour réussir sa conquête de l’Ouest (et je ne parle pas de Bordeaux, ici).

«Nous avions commencé à chercher de nouveaux financements. Il nous est apparu que la poursuite de notre activité serait plus favorable au sein d’une grande entreprise», explique JM Prunet, PDG de Myfox

[embedArticle id= »31765″ align=right]
Le dirigeant a indiqué qu’il conservera ses fonctions au sein de Somfy « pendant plusieurs années ». De son coté Somfy, qui a réalisé 1 milliard d’euros de CA l’an dernier, a promis de consacrer 12M€ au rachat et au développement de la startup.

Concentration du marché IoT

Ce rachat n’est pas le premier d’une liste (dont celui de Withings par Nokia ou l’entrée de LEGRAND au capital de Netatmo qui signale la fin de l’euphorie générale autour des objets connectés et l’entrée dans une phase de concentration du marché.
Les ventes d’objets connectés sont clairement en deçà des hypothèses lancées il y a 2/3ans et nous sommes actuellement loin des 6 à 8 objets connectés par personnes qui nous étaient promis.

Via

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire