La SNCF utilise les Googles Glass dans les iDTGV

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La SNCF teste actuellement les Google Glass au sein de son service iDTGV, en conditions réelles d’utilisations, pour contrôler le titre de transport des passagers.
A la Gare de Lyon, Hall 1, voie D, certains voyageurs ont dû être bien surpris. Depuis jeudi dernier, 6 agents iDTGV sont chargés de contrôler les billets des passagers à destination de Béziers à l’aide des Google Glass, les lunettes connectées de Google. Grâce à leurs lunettes intelligentes, les employés de la SNCF identifient immédiatement le nom, la voiture et le numéro de siège de chaque voyageurs ainsi que l’ambiance retenue (entre iDzen et iDZap, les spécificités d’iDTGV) et la date de naissance pour pouvoir souhaiter un bon anniversaire à chacun au moment opportun.
iDTGV-Google-Glass-1
Avec cette tentative, il s’agit de tester l’efficacité des Google Glass dans un contexte professionnel, comme si demain elles équipaient l’ensemble des agents. La SNCF compte sur les Google Glass pour améliorer l’accueil des passagers et enrichir le dispositif d’accueil mis en place en gares. Compte tenu de l’autonomie limitée de cet accessoire (moins d’une heure), pas sûr que ces lunettes connectées soient le meilleur moyen d’atteindre l’effet escompté, un sourire suffisant la plupart du temps…
iDTGV-Google-Glass-2
On imagine que certains voyageurs seront un peu réticents, au moins au départ, et auront surtout peur d’être filmés à leur insue. Franck Benoit, DGA en charge de la Production et des Services chez iDTGV, a déclaré :

“Avant de déployer les Google Glass, nous allons prendre le temps d’écouter les retours des voyageurs et du personnel. Nous avons également besoin de tester d’autres solutions technologiques et d’autres partenaires.”

La SNCF a ainsi pour objectif est de tester pendant plusieurs mois l’apport de cette nouvelle technologie sur le relationnel entre personnel et voyageurs. Le transporteur national étudie aussi la possibilité de développer l’usage des Google Glass pour les voyageurs en gares (et là c’est plus sympa), à travers plusieurs grandes étapes comme : l’affichage d’informations en temps réel, la communication audio entre les membres de l’équipage, mais aussi la lecture du billet directement à travers les lunettes connectées.
sources : JdG / LesNumériques

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: SNCF : votre montre connectée devient votre billet de train | adeneulin