SmartThings Hub : la domotique à la puissance Samsung !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors de sa conférence en introduction de l’IFA 2015 à Berlin, Samsung a fait la part belle à ses ambitions dans l’internet des objets connectés. Le Smart Home est le secteur sur lequel le groupe Coréen mise le plus, notamment grâce au SmartThings Hub.

Cela aura été le thème central du temps de parole de Samsung à l’IFA 2015 : les objets connectés et leur usages domestiques. SmartThings, la start-up rachetée en 2014 par le géant sud-coréen, en a profité pour présenter officiellement sa nouvelle gamme d’objets connectés pour sécuriser et automatiser la maison.

samsung-SmartThings-Hub-1

Le Hub SmartThings :

Lancé cette semaine aux Etats-Unis et dans les prochains jours en Europe, le Hub SmartThings fait partie intégrante de l’offre domotique globale de Samsung, ouverte aux partenariats extérieurs et sur laquelle repose la stratégie du groupe coréen.

samsung-SmartThings-Hub-5

En citant ses nombreux partenaires, de même que toutes les interactions possibles tant dans l’usage que dans la construction d’objets plus efficaces, Samsung veut plus que jamais renforcer sa position de leader et conquérir définitivement le marché des objets connectés. Dans le viseur c’est Nest, la filiale de Google, rachetée quelques temps avant que Samsung ne jette son dévolu sur SmartThings.

Le Hub qu’a présenté cette semaine SmartThings permettra de connecter tous les objets connectés d’une même habitation (sans-fils), qu’ils soient fabriqués par Samsung ou pas : dans la démonstration concoctée à Berlin, on retrouve les lampes connectées Hue de Philips, les serrures connectés de plusieurs fabricants, le thermostat Lyric d’Honeywell, etc. Prés de 200 fabricants sont déjà partenaires du programme Works With SmartThings.

samsung-works-with-smartthings-partners

Avec le Hub SmartThings, Samsung entend simplifier le pilotage de tous les appareils électroniques que nous avons progressivement acquis, et qui doivent actuellement être contrôlés individuellement, avec une foultitude de télécommandes ou d’applications mobiles.

samsung-SmartThings-Hub-12

Comme la solution domotique proposée par Nest, le système imaginé par Samsung permettra de contrôler l’état de son habitation à partir d’une application unique, qui unifiera totalement l’expérience utilisateur de tous ces accessoires. Elle permettra ainsi d’accéder au flux vidéo de sa caméra de sécurité, au contrôle de la température de son logement ou aux alertes de son détecteur de fumée au sein d’une seule et même app, grâce au jeu des APIs.

smartthings-app

dans son communiqué de presse, le groupe coréen explique sa vision :

Le système assure une sécurité contre l’intrusion, la fumée, le feu, les fuites, les inondations et bien d’autres problèmes domestiques courants, en fournissant des notifications en temps réel et des clips vidéo à partir de caméras multiples via l’appli SmartThings

Le Hub SmartThings conservera localement les données (notamment vidéo) afin de préserver la vie privée de ses utilisateurs. En revanche, un clip sera inévitablement sauvegardé dans le cloud, “par sécurité” affirme-t-on chez Samsung… au cas où un problème survient (exemple : une intrusion est détectée).

samsung-SmartThings-Hub-2

En cas de coupure de courant, le Hub SmartThings dispose de sa propre batterie (10 heures d’autonomie sont annoncées) capable d’assurer la distribution de l’alerte. En cas de coupure du réseau, le Hub SamrtThings conservera les informations en attente d’envoi jusqu’à pouvoir les délivrer comme prévu.

samsung-SmartThings-Hub-7

Disponibilité et prix :

Cette nouvelle offre est packagée au sein d’un produit baptisé par Samsung “Smart Home Monitor”, et présenté comme le tableau de bord de la sécurité de son domicile. Jusqu’à fin 2015 toutes les fonctions seront gratuites, après quoi certaines intègreront un package ‘Premium’, logiquement payant.

Le Hub SmartThings est pour l’instant commercialisé  aux Etats-Unis et au Royaume-Uni uniquement, au prix de $99. Il devrait débarquer au début de l’année 2016 en Europe au prix de 99€.

Partager
A propos de l'auteur