Le Smartphone est-il un meilleur tracker d'activité que les wearables ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon l’université de Pennsylvanie, les smartphones seraient d’aussi bons capteurs d’activité que les bracelets connectés que nous utilisons comme des podomètres intelligents.

Pour comprendre ce qui fait le succès des wearables, et plus particulièrement des capteurs d’activités comme le Jawbone Up24, le Fitbit Charge (acheter), des étudiants en médecine de la prestigieuse Université de Pennsylvanie (U-Penn) se sont intéressés aux capacités techniques de ces objets connectés, en comparaison de celles de nos smartphones.

sport-connecte

Précision des capteurs d’activité :

Les premières conclusions de cette étude ont été publiées dans la revue médicale JAMA et pourront surprendre les passionnés de quantified self : au final, les smartphones s’en tirent plutôt bien et auraient même une plus grande précision générale que les bracelets connectés en terme de nombre de pas effectués. Les smartphones sont donc de meilleurs podomètres que les trackers d’activité.

Pour savoir si l’investissement dans un capteur d’activité valait vraiment le coup,  les étudiants de U-Penn se sont dotés de mécanismes spécialisés dans la mesure de l’activité physique via l’intégration d’un coprocesseur spécialisé comme les M7 et M8 des iPhone 5s et 6/6Plus. L’expérience réalisée est assez simple : les chercheurs ont demandé à 14 volontaires de marcher sur un tapis roulant exactement 500 puis 1 500 pas. Pour chaque test, le cobaye portait aux poignets au moins 3 bracelets et un smartphone dans chaque poche ainsi qu’un podomètre et 2 accéléromètres à sa ceinture. Les résultats sont surprenants :

upen-smartphones-capteurs-activite

Résultats des smartphones :

Au final, 3 modèles de trackers sortent du lot, dont le bracelet Fuelband de Nike et les accéléromètres Fitbit Zip et Fitbit One. Selon les conclusions de l’étude, le capteur Nike se révèle très peu précis (22,7 % d’erreur) tandis que les 2 produits de Fitbit –pourtant de première génération– se montrent d’une précision remarquable, avec à peine 1,5 % d’erreur.

Du coté des smartphones, les terminaux de Samsung (Galaxy S4) et d’Apple (iPhone 5s) testés ont démontré une bonne précision générale, comptant les pas avec une erreur de 6,7 % et 6,2 % respectivement. Les bracelets Fitbit Flex, Jawbone UP24 (acheter) et le simple podomètre ont fait à peu près aussi bien qu’eux.

fitbit-triple-600x333

Conclusion :

Selon les conclusions de cette étude, l’achat d’un bracelet connecté pour surveiller son activité physique ne doit donc pas être uniquement motivé par la précision de la mesure. Mais les bracelets connectés ont heureusement d’autres arguments à faire valoir : leur encombrement et leur robustesse sont bien plus compatibles avec la pratique sportive et ils mesurent également d’autres valeurs, dont certains le rythme cardiaque, comme le Fitbit Charge HR (acheter).

Via

Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Running et objets connectés › Le Coin Forme

Laisser un commentaire