Smart City : à San José, Intel veut bâtir sa ville connectée en Californie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Intel prévoit de faire de la ville de San José son centre de l’innovation en matière de ville connectée. Un partenariat avec la fille permettra de développer une Smart City soutenable et durable avec 25.000 emplois à la clé. 
Intel officialise ce jour un partenariat conclu avec San José en Californie (au sud de San Francisco) visant à développer un projet pilote de « ville intelligente ». L’objectif de cette smart city à taille réelle est d’aider les habitants à rendre leur ville plus agréable tout en étant socialement responsable. Le groupe Intel prévoit ainsi d’investir massivement à San José pour développer un réseau de capteurs dans la ville afin de mesurer notamment la qualité de l’air et de l’eau. Les capteurs d’Intel permettront également de mieux gérer le trafic routier urbain et/ou la pollution sonore aux heures de pointe. En échange de ce gigantesque terrain d’expérimentation, Intel communiquera ses données au gouvernement local ainsi qu’aux particuliers via leurs smartphones afin qu’ils prennent conscience petit-à-petit de l’impact de leurs décisions et choix de vie (posséder de gros véhicules, manger des produits conditionnés individuellement, etc). Ce projet d’expérimentation entre Intel et la ville de San José est baptisé « Smart Cities USA » et comporte également un volet économique puisque Intel estime dans son communiqué que la ville connectée pourrait à terme générer pas moins de 25.000 emplois dans les technologies renouvelables.
intel-smart-city-usa-2

Intel et les objets connectés :

L’interet d’Intel pour l’internet des objets n’est pas nouveau et les expérimentation du géant américain vont tous azimuts ces temps ci. Intel a annoncé le lancement de sa technologie de textiles connectés mais aussi la sortie imminent de Jimmy, un robot à imprimer en 3D ainsi que son mini PC Edison. Désormais, Intel entend mener un projet à grande échelle pour se positionner sur les smart cities et ainsi mieux anticiper les besoins de demain : une récente étude menée par Intel estime à 41 trilliards de dollars sur 20 ans les investissements à venir des villes pour moderniser leurs infrastructures. Cet enjeu financier ne laisse évidemment pas indifférent le fabricant de microprocesseurs qui sait que cette révolution technologique aura besoin de capacité de calcul comme en témoignent les prévisions de 44 milliards de Go échangés en 2020.
Si Cisco planche lui aussi sur un programme d’innovation destiné à la ville connectée, notamment à Dubai, l’allemand Bosch et le coréen LG mènent également des expérimentations pour fiabiliser leurs technologies à l’échelle de larges métropoles connectées. En chine, c’est la ville de Wuxi qui a été choisie pour catalyser les expérimentations en matière de smart city, le gouvernement chinois lui a accordé des crédits colossaux pour faire de la ville une métropole connectée à part ent!re. Mais Intel pourrait bien être le premier à exporter sa ville connectée à part entière : un projet de ville connectée à Dublin serait en discussion et pour cause : Dublin est jumelée avec… San José. Tiens, tiens 😉
source : Intel

Partager
A propos de l'auteur