M2M

[MWC] Sigfox déploie son réseau M2M en Belgique : lancement en Avril 2015 !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au Mobile World Congress, Sigfox annonce le déploiement de son réseau M2M basse-fréquence en Belgique. La totalité du territoire belge sera couverte en UNB à partir du mois d’Avril 2015.

 La startup toulousaine Sigfox a profité du Mobile World Congress pour annoncer qu’elle poursuivait le déploiement de son réseau Machine-to-Machine en Europe, avec le lancement d’une couverture en Belgique dès le mois prochain. Sigfox propose une solution de communication à basse-énergie pour l’internet des objets et a récemment levé 100 millions d’euros auprès de Air Liquide et d’opérateurs comme Téléfonica ou NTT Docomo.

sigfox-lemoan-ceo

Présentation de Sigfox :

Récemment, Sigfox annonçait sa collaboration avec Airbus pour connecter les océans dans le cadre du projet Mustang, à l’aide de la technologie utilisée par Sigfox pour envoyer de petits messages à l’aide de très peu d’énergie. Inventeur de la technologie, Sigfox est le propre opérateur de son réseau en France et en Belgique désormais. Celui-ci peut également être opéré par des SNO (Sigfox Network Operators) comme Albertis en Espagne ou Arqiva au Royaume-Uni.

Les applications de la technologie de communication mise au point par Sigfox sont nombreuses (partout dans le monde). En Espagne, un partenariat avec Securitas Direct a ainsi permis d’équiper 5 millions d’appartements de capteurs anti-effractions connectés.

sigfox-operateur-bas-debit-m2m

Depuis qu’Anne Lauvergeon a pris la Présidence de Sigfox, il plait aux dirigeants de la pépite toulousaine de se présenter comme le ‘Twitter de l’internet des objets‘… un moyen sans doute de préciser que ce mode de communication est peu coûteuxune puce coûte moins d’$1 et nécessite peu d’énergie pour l’envoi des données via le réseau de collecte* de l’opérateur qui permet le passage de très petits paquets de données (12 octets) à intervalles de temps réguliers (30 fois par jour max).

Sigfox commercialise ainsi l’utilisation de son réseau en vendant aux fabricants d’objets connectés un abonnement annuel de quelques euros par objet connecté. La technologie Sigfox étant ouverte, tous les fabricants peuvent concevoir et intégrer le protocole Sigfox à leurs appareils, contrairement à la technologie LoRa nécessitant des modules Semtech.

Fonctionnement de Sigfox :

Sigfox utilise l’UNB (Ultra Narrow Band), une technologie radio pour connecter des périphériques à son réseau mondial. L’utilisation de l’UNB est essentielle à la fourniture d’un réseau de haute capacité à très faible consommation énergétique.

Le réseau Sigfox fonctionne dans les bandes ISM disponibles mondialement et utilisables sans licence d’exploitation. Sigfox utilise actuellement la bande 868MHz (telle que définie par l’ETSI et CEPT) ainsi que la 902 MHz aux USA (telle que définie par la FCC), et s’adapte en fonction des réglementations spécifiques au niveau régional.

Lire aussi : Comprendre la technologie de Sigfox

Sigfox se déploie en Belgique :

Dans la mesure où la technologie UNB est à longue portée, il suffira à Sigfox de 40 à 50 antennes pour couvrir la Belgique, mais il reste officiellement à trouver leurs emplacements. Il semble cependant plus que probable que les emplacements de la société Electrabel seront utilisées. En effet, la maison mère du fournisseur d’énergie belge n’est autre que GDF Suez, également un des investisseurs de Sigfox… le monde est petit 😉

Sigfox n’a pas confirmé disposer d’une “voie retour”, même si les supports de formation de la startup la mentionne allègrement.

Via

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. It's Not An Ξrror

    on

    Dommage que le français n’ait pas compris l’intérêt d’une offre gratuite… 15 € par puce et par an pour quelques octets, c’est exhorbitant.