[M2M] Sigfox lève 115 M$ auprès de GDF Suez, Air Liquide, NTT Docomo et SK Telecom

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La startup française installée à Labège annonce avoir réalisé une nouvelle augmentation de capital de 100 millions de dollars pour déployer rapidement son réseau M2M basse-fréquence pour les objets connectés.

Aujourd’hui à Paris, Sigfox donnait une conférence de presse pour annoncer être parvenu à lever plus de 100 millions de dollars supplémentaires auprès de  GDF Suez, Air Liquide et plusieurs opérateurs télécoms internationaux –dont l’espagnol Telefonica, le japonais NTT Docomo, le sud-coréen SK Telecom– et le hedge fund américain Elliott Management. pour poursuivre le développement de son réseau sans-fil LTN dans le monde. Selon le communiqué, la somme exacte est composée de 93 + 22 millions soit un total de 115 millions récoltés.

sigfox-lemoan-ceo

Agée de 5 ans, la startup toulousaine Sigfox est une habituée des tours de tables à gros montants : en Septembre 2012, l’opérateur cellulaire bas-débit avait déjà levé 10 millions d’euros auprès de ses partenaires financiers historiques (Elaia Partners, Partech Ventures International, iXO Private Equity) et Intel Capital pour accélérer le déploiement de son réseau machine-to-machine. En mars 2014, Sigfox annonçait avoir levé 15 millions d’euros auprès de la BPI et du fonds d’investissement Idinvest. Ce tour de table a permis à Sigfox d’entamer son développement à l’international, déployant notamment sa technologie télécom bas-débit en Californie.


 
 

Plusieurs dizaines de millions et A. Lauvergeon :

Au début du mois de Mai 2014, Sigfox a révélé qu’Anne Lauvergeon prenait la présidence de son conseil d’administration. La ‘Madame Energie’ française a ouvert son carnet d’adresse à la startup toulousaine, lui permettant de lever 50 millions supplémentaires en octobre 2014 pour se déployer aux Etats-Unis.

Avec ces 115 millions de dollars en plus, reçus de  GDF Suez, Air Liquide, des opérateurs télécoms et le hedge fund américain Elliott Management. Sigfox est bien armé pour faire face à la concurrence âpre à laquelle la startup tricolore ne manquera pas de faire face en Europe et dans le Monde.

M2M-sigfox-lora

Sigfox riposte à la LoRa Alliance :

Face aux vélités des opérateurs télécom européens, Sigfox n’a d’autre choix que d’accélérer son développement pour propager sa technologie dans tous les segments de l’internet des objets. Depuis la création de la LoRa Alliance (annoncée au cours du CES 2015), les acteurs européens ont en effet joint leurs forces pour pousser LoRa, la technologie de Semtech. Dans un récent entretien avec Thomas Nicholls, Directeur de la Communication de Sigfox, l’opérateur M2M a tenu a préciser la position de Sigfox vis à vis de la création de la LoRa Alliance, précisant notamment que Sigfox ne considérait pas cette annonce comme une menace pour son développement, bien au contraire. Il nous a expliqué pourquoi :

“Sigfox salue toute initiative pour le développement du M2M, une préoccupation que nous partageons et pour laquelle nous œuvrons depuis plusieurs années“.

Oui mais voilà, Sigfox préfèrerait autant être l’opérateur privilégié par les fabricants d’objets connectés et les industriels utilisant l’internet des objets.

Fonctionnement de Sigfox :

Pour comprendre la technologie de Sigfox, il faut imaginer les communications de milliers d’objets connectés, s’échangeant de petits messages, plusieurs fois par jour. La quantité de données transmise est très faible, et les basses-fréquences utilisées par Sigfox permettent une couverture longue-portée de son réseau d’antennes. Avec cette nouvelle levée de fond, Sigfox entend même prendre de l’avance sur ses concurrents pour devenir progressivement un acteur majeur de la 5G.

sigfox-operateur-bas-debit-m2m

Concrètement, Sigfox propose un réseau sans-fil LTN (Low Throughput Networks) –c’est à dire à longue distance et bas-débit– permettant à des fabricants de souscrire à une offre de connectivité globale pour des millions d’objets connectés dans le monde, sans considération de leurs lieux de commercialisation ou de déplacements. Le réseau global de Sigfox mesure déjà près de 2 millions de kilomètres carrés et est opéré à partir de partenaires locaux qui servent d’opérateurs de services, notamment en Espagne avec Abertis Telecom et au Royaume-Uni avec Arqiva. Notons qu’en France, Sigfox joue également le rôle d’opérateur de son propre réseau.

source : reuters

Partager

Un commentaire

  1. GDF Suez qui investit des sommes faramineuses … L’entreprise devrait plutôt se focaliser sur le développement durable : peu d’actions sont réalisées pour le moment et je trouve cela fort dommage ( même EDF réalise plus d’investissements et d’actions concernant le développement durable : //www.fournisseur-energie.com/developpement-durable ). Il reste encore beaucoup d’actions à mener à mon avis !

Laisser un commentaire