Les Services de Location de vélos électriques (VAE) à Paris en 2021

Pinterest LinkedIn +

2021 : l’Odyssée de la mobilité propre se poursuit avec les services de locations de vélo électrique à Paris. En effet, pour des causes écologiques, (notamment dans le cadre du crédit mobilité des entreprise) et parce que la situation sanitaire l’exige, le domaine du transport (et plus particulièrement la mobilité urbaine) doit être en mesure de se positionner, non seulement économiquement, mais aussi en matière d’innovation. Toutefois, les lois des marchés sont sévères, surtout pour les plus dynamiques, et proposer un service de qualité est une entreprise sujette à des imprévus et à des antagonismes. À Paris, de nombreux opérateurs de location de VAE en libre-service en ont déjà fait les frais : Mobike, Bolt, Gobee Bike, oBike, Ofo, Donkey Republic, Oribiki… Aujourd’hui, quelles flottes occupent encore la capitale ? Et quelles sont les alternatives pour louer un vélo électrique ? Voyons ça de plus près.

Location de vélo électrique en libre service à Paris

Bien entendu, nous commençons par ce qu’il y a encore de plus simple : télécharger une appli et trouver un véhicule électrique à proximité. Les possesseurs de vélos électriques vous le diront : cette option a l’avantage de vous ôter le souci de la batterie, qu’il faut protéger et recharger régulièrement. D’ailleurs ceux-là pourront s’orienter vers notre dossier pour en apprendre plus sur les batteries de vélos électriques. Pour en revenir au libre-service, rappelons que les tarifs actuels ne sont pas gravés dans le marbre : la forfaitisation risque fort d’évoluer pour chaque opérateur, au même titre que les trottinettes électriques à leurs débuts. Tout dépendra des études de marché après quelques mois/années d’utilisation. Voici donc un bref descriptif de quatre opérateurs disponibles dans la capitale ! 

Vélib’ : le célèbre service parisien de location de vélo passe à l’électrique

vélib service vélos électriques

Comment ne pas ouvrir les hostilité sur le célèbre Vélib’, qui a sorti sa propre version de VAE. Son assistance est très puissante mais ne peut être configurée qu’à partir de l’appli (plutôt mal notée d’ailleurs…). Une commande intégrée au bolide eût été tout de même plus ergonomique, surtout dans une ville telle que Paris, où le rythme de circulation change en permanence ! Sans parler des pentes, des routes plus ou moins étroites et pavées, etc. Le moteur électrique est placé au niveau de la roue avant, et les habitués du Vélib’ le trouveront fatalement plus lourd (23 kg) et plus difficile à manier. Autre léger bémol : il vous sera parfois difficile de trouver un Vélib’ électrique disponible en ville. Quoi qu’il en soit, rappelez-vous que les verts sont des Vélib’ classiques, sans assistance électrique ! Côté tarif vous choisirez entre trois formules :

  • VLibre pour un usage occasionnel  : 2€ par demie heure ; 
  • VPlus pour un usage plus fréquent : 1€ la première demie-heure, puis 2€ à chaque demie-heure supplémentaire pour 3,1€/mois, soit 37,2€/an. Le forfait jeune de VPlus coûte 2,3€/mois, soit 27,6€/an, et l’abonnement solidaire 1,55€/mois, soit 18,6€/an ;
  • VMax : gratuit la première demi-heure. La 2ème demie-heure est à 1€. Cet abonnement coûte 8,3€/mois, soit 99,6 euros /an. Pour les jeunes, on descend à 7,1€/mois soit 85,2€/an. Enfin, pour le Vmax solidaire : 4,15 €/mois soit 49,8€/an.

Jump, ou le tarif agressif d’un service de location de vélo électrique à Paris

service location vélo électrique paris

Les véhicules de Jump, avec leur éclat rouge, sont visibles de loin ! Le moyeu de la roue avant sert de support au moteur, et intègre un capteur de vitesse. Soulignons leur poids de 30 kg, mais remarquons aussi que leur batterie est amovible, ce qui facilitera nécessairement le travail des équipes d’entretien des VAE. À ce titre, leur autonomie ne dépasse guère les 50 km, ce qui demeure plus que correct. Côté location, un vélo électrique Jump coûte 15 centimes la minute. Nota bene : si vous en repérez un de l’autre côté d’un boulevard, vous pouvez le réserver pendant 10 minutes, au cours desquelles vous payez les 15 cts/min + 1€ de frais de réservation. Aucun autre type d’abonnement n’a encore été proposé. Attention toutefois à ne pas les garer au-delà du périphérique, ou vous encourrez une amende de 50€…

Dott, de la trottinette électrique aux VAE pour pigmenter le dédale parisien

service location vélo électrique paris dott

Nous connaissons déjà bien la marque pour ses trottinettes électriques. Nous les retrouvons donc avec leur propre vélo à assistance électrique, qui reprend cette patte archi-colorée dans leur design. C’est au cours de mars 2021 que nous attendons une première flotte de 500 exemplaires pour dynamiquement décorer la capitale. Il est néanmoins prévu que ce chiffre soit quadruplé courant printemps. Côté performances, on ne saurait tabler sur plus de 50 km d’autonomie, mais certaines estimations indiqueraient plutôt 35 km. Cela aboutirait à une gestion différente de leurs batteries, qui se rechargeraient certes plus vite, sachant que les utilisateurs privilégient en général les jauges pleines… Monté sur des roues de 26 pouces, le VAE de Dott pèserait dans les 30 kg et disposerait d’un écran LCD pour les indications d’usage et le GPS intégré. Enfin, le tarif se calquerait sur celui des trottinettes, à savoir 1€ pour le déblocage puis 20 cts la minute.

Zoov, un service de location de VAE testé au sud de Paris

Zoov vélo électrique libre service paris

Et voici l’ousider de notre sélection, conçu par Éric Carreel, fondateur d’Invoxia. Les VAE de Zoov se déverrouillent avec un code à scanner avec votre smartphone, après réservation sur l’application. Les stations de parking de Zoov se résument en une borne en forme d’arceau depuis laquelle chaque VAE pourra se rattacher à un autre, à la manière des caddies. Ainsi, le dernier arrivé sera le premier à repartir. Toutefois, l’appli vous permet d’en choisir un autre si celui-ci était endommagé. Son système de sécurité est pratique : c’est le moteur qui verrouille les roues dès que vous avez terminé votre trajet. En outre, il semblerait que la batterie se recharge lorsque les vélos sont garés à leur station. En prime une seconde batterie sera disponible pour rajouter 20 km d’autonomie. L’écosystème Zoov est actuellement en test sur le plateau de Saclay, au sud de Paris. 

Services de LLD (location longue durée) de vélos électriques à Paris

Bien sûr, il existe une autre manière de louer un deux roues électrique. En procédant à une location longue durée, vous n’aurez pas à déambuler dans les rues pour en trouver un. En outre, vous aurez un plus grand choix de modèle et vous pourrez le customiser à loisir (voir à ce sujet notre comparatif supports smartphones vélos). Enfin, si l’envie vous en prenait, n’hésitez pas à bifurquer sur notre comparatif des meilleurs vélos électriques !

Véligo, l’incontournable aux meilleurs tarifs de location de vélo électrique à Paris 

veligo

Certes, Véligo est en libre-service, mais ce sont bien des LLD qu’il propose. Le vélo à assistance électrique de Véligo pèse relativement lourd, avec ses environ 25 kg, tractés par le moteur de 250 W de sa roue avant. Dans ses conditions, vous pourrez aisément vous déplacer à 25 km/h, et ce sur 70 km d’autonomie. La performance est honorable, mais la jauge de la batterie a été jugée non-fiable par les utilisateurs. Cela dit, on apprécie grandement le boîtier servant à disposer votre smartphone afin de profiter du GPS sans l’exposer aux risques de pluie. En outre, un port USB a même été prévu pour le recharger. D’autre part, l’antivol se décompose en un cadre et une chaîne, pour une double sécurité. La clé qui sert à le déverrouiller est la même qui permet de retirer la batterie, que vous pourrez ainsi recharger dans la journée. Les tarifs se résument à 40€/mois (20€/mois pour les étudiants). Enfin, voici quelques équipements optionnels :

  • Casque : 3 euros/mois
  • Siège et casque enfant : 6 euros/mois
  • Sacoche latérale : 5 euros/mois
  • Chargeur supplémentaire : 3 euros/mois

Decathlon Rent, pour des VAE de qualité mais chers à la location

service paris location vélo électrique decathlon rent

Le célèbre magasin de sport s’est mis à la location de vélos électriques sur Paris avec Decathlon Rent ! Il propose ainsi deux modèles de VAE pour un forfait mensuel. À ce titre, vous n’aurez aucun engagement à soumettre, et pourrez résilier votre abonnement à n’importe quel début de mois. On remarque avec satisfaction qu’un service technique est inclus dans la formule, ce qui implique le dépannage en cas de problème. En outre, en plus d’avoir la sécurité d’un antivol très fiable, vous serez assuré(e) contre le vol et la casse. Vous bénéficierez du service Decathlon Rent dans plusieurs magasins de la capitale. Vous pourrez opter pour le VAE pliable (à 55€/mois) et le VAE classique de B’Twin (75€/mois). C’est encore très cher, et l’avenir nous dira si Decathlon Rent saura demeurer concurrentiel !

Holland Bikes, pour une location de vélo électrique à Paris et dans toute la France

service location vélo électrique paris hollandbike

Un peu moins connu, Holland Bikes propose également des LLD de vélos à assistance électrique. À ce titre, vous pourrez procéder à une souscription en ligne, et vous serez livré(e) peu de temps après. Bien entendu, il n’est pas exclu de se déplacer directement dans leurs magasins parisiens. Quoi qu’il en soit, le site est bien fait, qui propose une simulation. Deux modèles sont possibles : le Vandijck, à 46,90€/mois et le Gazelle, à 49,50€/mois. Nous relevons un bémol cependant : vous n’aurez le choix qu’entre quatre périodes, allant d’une à quatre années de location. En outre, les packs assurance et assistance sont en option, tout comme les accessoires (casque, porte-bagage etc. – si vous préférez investir dans votre propre matériel, n’hésitez pas à faire un tour sur notre comparatif antivols pour vélos !)  Quant à la restitution du vélo enfin, vous pouvez le rapporter directement dans un magasin, ou programmer sa récupération à domicile pour 69 €.

Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation littéraire, j'aime observer l'environnement et ses transformations. À ce titre, je pense qu'il est bon de se frotter à la technologie afin d'en maîtriser les impacts sur notre décor de vie. Mettre un pied dans le progrès, n'est-ce pas en saisir le gouvernail ?